ActualitéSport automobileVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Mini Electric Pacesetter : La nouvelle Safety Car de la Formula E est dans la place

Le championnat du monde de Formule E dit adieu à la BMW i8 Safety Car qui officiait jusqu’à en maintenant en cas de problème sur la piste durant la course ou les essais et voit arriver une petite Mini Cooper SE pour la remplacer, la Mini Electric Pacesetter.

Inspirée par la Mini JCW GP

Développée dans le cadre d’une collaboration entre Mini Design, BMW Motorsport, la FIA et les promoteurs du championnat de Formule E, cette nouvelle Safety car puise son apparence dans des éléments issus de la course et de la Mini JCW GP « thermique ».
Olivier Heilmer, le patron du design de Mini explique comment a été créée cette Mini et de dire :
« Ici, la fonction a fait la forme et de nombreux éléments de la conception ont été façonnés par des considérations d’ordre technique.
Ainsi, nous avons travaillé en étroite collaboration avec nos collègues de BMW Motorsport pour développer la forme des passages de roue et des tabliers avant et arrière. Par ailleurs et pour eux le programme d’optimisation comprenait des mesures de réduction de la masse ce qui a imposé un gros travail global et dans l’habitacle. »

On veut bien entendre ce discours officiel et marketing mais cette Mini Electric Pacesetter est surtout une Cooper SE sur laquelle on a greffé une carrosserie de Mini JCW GP à moins que ce ne soit une Mini JCW GP dans laquelle on a installé un groupe propulseur électrique.
L’auto reprend de la Mini classique, les phares circulaires, la calandre hexagonale et les feux arrière avec l’Union Jack, alors que les passages de roues élargis (comme les voies Av et Ar) de la voiture, les jupes latérales, le tablier avant John Cooper Works, les jantes alu en 18 pouces et l’imposant aileron de toit viennent de la John Cooper Works Grand Prix.
Seuls le capot avant sans prise d’air et le diffuseur sont réellement spécifiques à cette version.
Cette Mini Electric Pacesetter se singularise en outre par une décoration de carrosserie tricolore spécifique (gris/noir/orange) et la présence d’une rampe lumineuse de feux additionnels de sécurité à leds « façon carroussel » implantée au dessus de l’aileron.

Ambiance « Racing » à bord

L’habitacle se la joue « race car » puisqu’entièrement dépouillé et débarrassé de tout insonorisant et élément de confort, il accueille un arceau de sécurité renforcé, des sièges baquets au garnissage très aéré, des harnais à six points et les portes se ferment avec un ruban de tissu comme cela existe sur les « vraies » voiture de course. Toujours pour limiter le poids de l’auto, le volant sport, le tableau de bord et les panneaux de portes sont en grande partie fabriqués en fibre de carbone. Enfin, le tableau de bord est entièrement numérique et tous les accessoires de sécurité et de communication sont présent dans cette Mini Electric Pacesetter

Avec le moteur de la Cooper SE

La Mini Electric Pacesetter reprend la motorisation de la version Cooper, à savoir un moteur électrique qui annonce une puissance de 135 kW (184 ch) mais le couple évolue et gagne 10 Nm en passant de 270 à 280 Nm
Cette Mini électrique Safety Car se veut plus légère que le modèle de série puisqu’elle perd 135 kg pour atteindre un poids à vide de 1230 kg au lieu de 1365 kg sur la version Cooper SE.
Le rapport poids/puissance s’établit désormais à 6.68 kg/ch, ce qui est intéressant mais pas mirobolant pour une auto dédiée à la piste.
Si Mini annonce que le modèle s’affranchit du 0 à 100 km/h en 6.7 secondes (7.3 secondes sur la version de série), le constructeur anglo-allemand ne donne aucune indication au sujet de la Vmax qui, on l’espère, est un peu plus élevée que les 150 km/h de la Cooper SE.
Cette Mini électrique profite également de ressorts hélicoïdaux adapté à la piste, de freins renforcés et de pneumatiques Michelin Sport.

La Mini Electric Pacesetter en vidéo

Cette Mini Electric Pacesetter fera sa première apparition officielle à Rome le 10 avril prochain lors de la deuxième épreuve de la saison 2021 de Formule E. Elle sera conduite par Bruno Correia qui est le pilote officiel de la voiture de sécurité du championnat de Formula E.

Cette Mini « Safety Car » préfigure probablement une future JCW électrique que l’on voit actuellement tourner en essai sur les routes et sur le juge de paix qu’est le grand Nürburgring.

Via Mini, Youtube.

Articles similaires
ActualitéEssai/Prise en mainvie des marques

DS Automobiles : La DS 9, le luxe à la française ou la rue de Rivoli à Pékin.

ActualitéCommunicationVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Carglass poursuit le verdissement de sa flotte

Actualitévie des marques

Renault Clio : Disparition de la finition Initiale Paris

Actualitévie des marques

MINI : Une Edition Knightsbridge pour le break Clubman

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *