ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Mercedes-Benz : Elargissement de l’offre EQA

Lancé à la fin du mois de janvier, le nouveau SUV électrique de Mercedes-Benz, l’EQA commence à exister sur le marché, sur les routes et dans les show rooms des concessionnaires de la marque à l’étoile.
Présenté dans une seule version baptisée EQA 250, le nouveau véhicule électrique du constructeur stuttgartois ne proposait alors qu’une motorisation forte de « seulement » 140 kW ou 190 ch entrainant les roues avant. Souvent suffisante pour le commun des automobilistes, il manquait des petits plus techniques et technologiques à coté desquels un constructeur à la grosse réputation comme Mercedes-Benz ne peut pas passer.
Lors de la présentation de l’EQA, la marque à l’étoile l’avait annoncé, l’EQA 250 n’allait pas rester longtemps seul au catalogue.
Chose promise, chose faite ! Le prestigieux constructeur allemand vient de dévoiler les EQA 300 et EQA 350 qui arrivent sur le marché avec des arguments en mesure de séduire les acheteurs.

Un deuxième moteur et deux roues motrices supplémentaires au programme

Ces deux nouvelles versions du SUV EQA se singularisent par la présence d’un second moteur électrique installé au niveau de l’essieu arrière et le passage de deux à quatre roues motrices.
De fait et tout simplement les EQA 300 et EQA 350 deviennent des SUV avec transmission 4Matic.

Le Mercedes Benz EQA 300 annonce une puissance combinée (ou totale) de 168 kW ou 228 ch et un couple de 390 Nm.
De son coté, l’EQA le plus pêchu, le 350 revendique une puissance combinée de 215 kW, c’est à dire 292 ch avec un couple moteur fixé à 520 Nm.
Si comme sur l’EQA 250, la vitesse maximale est autolimitée à 160 km/h, les EQA 300 et 350 se montrent plus dynamiques ou plus véloces puisque sur l’exercice du 0 à 100 km/h, l’EQA 300 annonce un temps de 7.7 secondes et l’EQA 350 un chrono de seulement 6.0 secondes.

Une même batterie mais plus d’autonomie

Du côté de la batterie, c’est le status quo puisqu’on retrouve le pack d’une capacité maximale de 66.5 kWh. Le pack conserve ses deux niveaux de puissance de recharge de 11 kW (AC) et 100 kW (DC).
Si on en croit les chiffres fournis par Mercedes, les consommations sont similaires à celles de la version EQA 250, avec des chiffres compris entre 17.5 et 18.5 kWh/100 km selon les équipements et les diamètres des roues.
Le constructeur annonce une autonomie de 426 km en cycle mixte WLTP pour la version 350.
426 km d’autonomie qui peuvent surprendre puisque c’est 7 km de plus que l’EQA 250 malgré les 65 kg supplémentaires imposés par le second moteur électrique.
Au final, à équipements équivalents, l’EQA 350 pèse donc 2105 kg pour « seulement » 2040 kg pour l’EQA 250.

Une seule version pour la France

Pour l’instant, seule la version 350 est annoncée au catalogue de Mercedes-Benz France.
Le SUV EQA 350 est proposé dans une unique finition « AMG Line » qui se veut sportivo-luxueuse.
Cet EQA 350 AMG Line s’habille ainsi d’un kit carrosserie aérodynamique AMG avec des jantes spécifiques à cinq doubles branches en 18 pouces de diamètre. Des jantes alu en 19 ou 20 pouces sont proposées en option.
Cette version offre de série la climatisation automatique bi-zone, l’instrumentation numérique avec deux écrans HD, la caméra de recul, le régulateur de vitesse adaptatif et les sièges avant réglables électriquement.

Un prix « limite » pour le bonus écologique

Pour ce qui est de la tarification du nouveau EQA 350 AMG Line, il faudra compter sur un prix de base fixé à 59.200€ (hors options et accessoires). Au regard du prix de vente, il faudra être « pingre » en matière d’options car celles-ci auront vite fait de vous faire franchir le seuil de 60.000€ qui exclut tout bonus de la part de l’état.
Pour faire simple, un EQA 350, une peinture métallisée optionnelle et hop, c’est terminé si on veut bénéficier de la subvention de l’état français.
Vendu moins de 60.000€, ce SUV électrique est éligible au bonus écolo de 3000€ et ce jusqu’au 30 juin prochain. A partir du 1er juillet, le dit bonus écologique verra son montant diminué de 1.000€ et il ne sera alors plus que de 2.000€ dans le catalogue des options, au risque de dépasser le seuil des 60’000 euros et ne plus être éligible au bonus.

Cette nouvelle version EQA 350 est d’ores disponible à la commande et sur le configurateur du constructeur.

Via Mercedes-Benz.

Articles similaires
ActualitéAutour de l'automobileLe coin lectureVéhicules électriques & hybrides

Une bonne lecture : "L'arnaque de la voiture propre" par Nicolas Meunier

ActualitéCommunicationEconomievie des marques

Volkswagen AG : Le mandat d'Herbert Diess prolongé jusqu'en 2025

ActualitéEconomieVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Daimler AG : Electro Merco 2030

Actualitévie des marques

Audi fait évoluer son offre Q7/Q8

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *