ActualitéEconomieVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Mazda MX-5 : La fée électricité va l’accompagner dans les prochaines années

Malgré ses envies de singularité technique et esthétique, Mazda ne peut échapper au rouleau compresseur de l’électrification actuellement lancé à pleine puissance, essentiellement en Europe d’ailleurs.
Le constructeur japonais vient en effet de confirmer que la future génération du roadster Mazda MX-5 sera électrifiée.
En effet, le MX-5 NE va devoir se soumettre au diktat imposé par les autorités qui voient dans la fée électricité la solution au dérèglement climatique en cours alors qu’elle en est seulement une parmi tant d’autres.

La gamme Mazda doit aussi vivre à l’heure de l’électricité

C’est lors d’une récente conférence de presse tenue par les dirigeants de Mazda que nous avons appris ce projet d’electrification du MX-5 dans sa future version NE attendue pour 2023 ou 2024. Mazda prépare dans la « zenitude » l’électrification de sa gamme et annonce que 25% de sa gamme sera sans émission d’ici 2030.
Les dirigeants de la marque ont assuré que le MX-5 sera bien électrifié mais qu’il gardera son esprit joueur, sa vivacité et sa vision du plaisir tout simple d’être volant et de rouler au grand air.

Si tel est le projet d’avenir de Mazda pour le roadster le plus vendu dans le monde, on veut bien les croire mais on se dit toutefois que cela n’est guère possible avec un MX-5 totalement électrique. Nous constatons tous que l’électrification totale des voitures en a fait des sortes « de fer à repasser de la route » du fait de la présence des lourdes batteries dans le plancher et ce quelle que soit le gabarit du véhicule.

Electrification ne veut pas forcément dire motorisation entièrement électrique

C’est bien pour ça que chez Mazda on parle d’électrification et non de voiture électrique. Le terme permet aux marques de proposer derrière ce mot de la micro-hybridation avec alterno-démarreur, de l’hybridation, de l’hybridation rechargeable et bien sur du « Full Electric ».
Si Mazda ne semble pas encore avoir exclu le 100% électrique, il semble qu’un MX-5 PHEV soit passé à la trappe en raison de la complexité du principe et de son impact non négligeable sur la masse du petit roadster.
Reste l’option d’une offre double qui permettrait au constructeur de disposer d’une version thermique avec micro hybridation (et une possible compatibilité aux carburants de synthèse) et d’une version totalement électrique pour plaire aux autorités et aux amateurs de repassage d’asphalte.
La possibilité d’un duo de MX-5 NE permettrait à Mazda de plaire aux européens sans se couper des autres marchés automobiles mondiaux qui sont encore loin d’un début d’électrification ou qui progressent avec raison, et non à marche forcée, vers la mobilité électrique.

L’affaire est donc à suivre jusqu’à la présentation de la prochaine génération du petit roadster japonais attendue dans 2 ou 3 ans.

Via PaulTan, CarAdvice, Kuruma, L’AutomobileMagazine.


Articles similaires
Actualitévie des marques

Opel : La nouvelle Astra arrive sur le marché

Actualitévie des marques

Audi R8 V10 Performance RWD : Avec plus de chevaux pour finir en beauté

ActualitéEssai/Prise en mainVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Toyota Yaris Cross : Enfin un SUV à dimension humaine

ActualitéEssai/Prise en mainvie des marques

Nouvelle DS 4, la voie du premium à la française

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *