ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Mazda e-TPV : Le SUV électrique à moteur rotatif

Le salon de Francfort n’est pas encore ouvert que l’on regarde déjà en direction de celui de Tokyo 2019 qui ouvrira ses portes le 24 octobre prochain. Une fois encore, le rendez-vous automobile tokyoïte s’annonce riche en nouveautés technologiques.
Bien entendu, les véhicules hybrides et électriques y tiendront une place de choix comme le veut la tendance lourde du moment.
Mazda sera bien évidemment de la partie et présentera notamment le e-TPV ou le SUV électrique à la façon du constructeur d’Hiroshima.

Nous savons peu de chose au sujet du style de ce prochain SUV électrique qui pourrait avoir un gabarit un peu plus petit que celui du tout récent CX-30 qui sert actuellement de « mulet » et de démonstrateur pour développer et présenter la propulsion électrique automobile à la façon Mazda.

e-TPV pour « electric-Test Prototype Vehicle »

Le Mazda e-TPV de présentation est propulsé actuellement par une motorisation électrique qui ne fera frémir personne puisqu’elle annonce une puissance de seulement 105 kW (143 ch) et un couple de 265 Nm.
Le moteur est alimenté par une batterie d’une capacité de 35.5 kWh qui n’autorise guère plus de 200 km d’autonomie.
Chez Hyundai et Kia, on doit sourire devant une telle performance mais Mazda n’a pas dit son dernier mot puisque le constructeur japonais fait savoir qu’il va aussi proposer une version avec prolongateur d’autonomie.
Cet e-TPV avec Range Extender profitera alors du retour du moteur rotatif qui agira ainsi comme « moteur auxiliaire » en charge de l’alimentation du pack de batterie situé sous le plancher du SUV.
Le moteur rotatif, d’une cylindrée de 600 cm3 fonctionne selon le même principe que le prolongateur d’autonomie de la BMW i3. il ne participera pas à l’entraînement des roues et agira seulement comme un générateur fonctionnant à régime constant.
Mazda n’en a pas dit plus pour l’instant mais présentera cette motorisation au salon de Tokyo.
Toutefois, sachez que des bruits de couloirs évoquent une autonomie de l’ordre de 400 à 450 km pour cette version avec RRE (Rotating Range Extender).
La « gamme e-TPV » devrait accueillir en 2021 une troisième variante qui sera hybride et rechargeable.

Avec un récupérateur d’énergie de nouvelle génération

Sur de nombreux modèles, le système de récupération d’énergie ne fonctionne que lorsque le conducteur appuie sur la pédale de frein, mais chez Mazda développe actuellement un nouveau système de régénération qui récupère de l’énergie dès que processus de décélération est lancé ou, plus exactement perçu par les capteurs et systèmes électroniques qui gère les batteries.
En conséquence, lorsque le conducteur lève à peine le pied de la pédale d’accélérateur, le système de récupération d’énergie est activé. Mazda s’efforce par ailleurs de réduire la temps de latence du moteur électrique à l’accélération.
Selon le constructeur japonais, cela procure une impression d’accélération similaire à celle d’une voiture thermique ou électrique sportive avec moins de 150 ch sous le capot.
Ce nouveau système devrait permettre une récupération de l’énergie bien plus rapide qu’actuellement.

Des choix techniques pour limiter le poids et préserver l’agrément

Avec ce premier prototype électrique tout proche techniquement) de la série, Mazda fait le choix des « petites » batteries pour des raisons de poids, de coût financier et du maintien de l’agrément de conduite.
On notera par ailleurs que le constructeur a fait le choix simple du châssis simplement renforcé et associé à un « panier » destiné à supporter le bloc batterie ainsi que le système de récupération d’énergie.
Mazda a aussi retravaillé la suspension arrière de son SUV pour trois raisons :

-Nouvelle répartition des masses décalée vers l’arrière
-Maintien de l’équilibre du chassis du CX-30
-Maintien de l’agrément de conduite

Nous en apprendrons plus sur le sujet dans un mois et demi à Tokyo et nous découvrirons le Mazda e-TPV de série en 2020 (on évoque le salon de Genève 2020).
La commercialisation des deux premières versions est prévue avant 15 mois en Europe.

A suivre.

Via Mazda.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Malus écolo : Bruno n'aime plus les grosses autos

ActualitéAutour de l'automobileEconomievie des marques

Malus écolo 2020 : La version WLTP arrivera plus tôt

Actualitévie des marques

Devalliet Mugello 120F : Le light is right à la française

Actualitévie des marques

Nuova Ferrari Roma 2020

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *