ActualitéCollection, anciennes et histoirevie des marques

Maserati « Royale Series » : Le luxe à la façon modénaise

Avant la présentation d’un nouveau coupé dérivé de feue l’Alfa Romeo 4C et probablement celle d’un nouveau moteur V6 3.0 L d’ici au printemps prochain, le prestigieux constructeur italien dévoile une série spéciale et limitée baptisée Royale.
Cette Royale Series s’annonce comme un hommage à la très exclusive de la Quattroporte Royale (AM330) présentée en 1986 et produite à un peu plus d’une cinquantaine d’exemplaires.
Cette nouvelle version Royale est proposée sur les trois modèles de la gamme 2020, à savoir Ghibli, Quattroporte et Levante propulsées par le moteur V6.

Commençons par un petit rappel historique…

1979 : Maserati lance la troisième génération de sa grande berline la Quattroporte (Tipo AM330), une grande berline de luxe à l’allure moderne et au tempérament sportif grâce à la présence de moteurs V8 de 4.1 L puis 4.9 L développant entre 260 et 300 ch selon les années.
1986 : Le constructeur de Modène, alors propriété de De Tomaso, dévoile une version spéciale baptisée «Royale». Cette version se voulait alors être un must dans l’univers de la voiture de luxe.
Maserati prévoyait d’en produire 100 à 120 unités, elle ne sera finalement construite qu’à 51 exemplaires.
La Quattroporte AM330 fut fabriquée à 2.145 exemplaires (Royale incluse) entre 1979 et 1990, année de la fin de vie du modèle.
Cette Quattroporte Royale fut la voiture officielle du président de la république italienne de l’époque. C’était une version blindée comme celles destinées aux présidents du Sénat et du Conseil italien.

Puis un rappel technique

La Royale fut développée sur un châssis lié à celui de la Kyalami qui était lui même dérivé la plateforme de la De Tomaso Longchamp et donc finalement lié à la berline Deauville.
Double triangulation à l’avant, suspension arrière inspirée de celle de la Jaguar XJ était de la partie tout comme les 4 gros freins à disques (système dit inboard c’est à dire avec les disques accolés au différentiel).
La Maserati Royale était uniquement proposée avec le gros V8 4.9 L alimenté par 4 gros carburateurs Weber.
Il développait 300 ch et 400 Nm et pouvait être associé soit à une BVM5 soit à une BVA3 américaine « A727 Torqueflite » d’origine Chrysler.
La puissance était envoyée aux roues arrière via un différentiel « Sensitork », en fait un Torsen à la façon Maserati. L’auto reposait sur des jantes alu chaussées de pneus Pirelli Cinturato en 205/80 VR15 ou 225/70 R15.
Cette luxueuse version de la « QP » atteignait, selon la monte pneumatique et la boite de vitesse, la Vmax de 229 à 236 km/h.

Livrées royales

Les modèles de cette série Royale se singularisent extérieurement part leurs livrées de carrosserie exclusives. Ces versions sont sont uniquement proposés avec deux coloris, le Blu Royale et le Verde Royale, qui étaient au catalogue de la Royale des années 80.
Les trois véhicules sont posés sur des jantes alu en 21 pouces, modèle Anteo Staggered Anthracite sur le SUV Levante et modèle Titanium Anthracite sur les berlines Ghibli et Quattroporte.
Derrière ces grandes roues, on aperçoit des étriers de frein argentés.

Royale de luxe

Créés sur la finition GranLusso, les habitacles des véhicules « Royale Series »‘ sont disponibles en cuir tissé Zegna PELLETESSUTA Cuoio ou en cuir Pieno Fiore bicolore Noir/Marron.
On découvre aussi deux types d’inserts ou plus exactement de boiserie assortis aux selleries.
Une plaque distinctive «One of 100» est classiquement installée à bord de ce Maserati qui offre également le plein d’équipements. on trouve ainsi le système hifi Bowers & Wilkins Sound System, le toit ouvrant électrique, le verre privatif, les systèmes d’aide à la conduite de dernière génération, et le système d’infotainment MTC+ (Maserati Touch Control Plus) avec écran tactile de 8.4 pouces et système de navigation.

Avec des V6 « royaux »

Seules 100 Maserati Ghibli, Quattroporte et Levante Royale seront fabriquées par la marque au trident. Elles sont disponibles avec les moteurs V6 3.0 L Diesel 275 ch, 600 Nm, V6 3.0 L Essence 350 ch, 500 Nm et V6 3.0 L Essence 430 ch, 550 Nm.
Ces motorisations sont toutes associées avec la BVA8.

Les prix annoncés par le constructeur sont les suivants :

  • Maserati Ghibli « Royale Series » : à partir de 103.350€
  • Maserati Quattroporte « Royale Series » : à partir de 135.400€
  • Maserati Levante « Royale Series » : à partir de 110.200€

Si on en croit Maserati, les premières livraisons devraient avoir lieu dans le courant du mois de mars 2020.

Via Maserati.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Ford : La Mustang Mach 1 arrive en Europe pour le millésime 2021

Actualitévie des marques

Audi TT RS 40 years of Quattro Limited Edition

ActualitéCommunicationVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Hyundai : Le Kona Electric au rappel

Actualitévie des marques

Volkswagen Taos : Quand on croit qu'il n'y a plus de nouveau SUV chez VW, il y en a encore...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *