ActualitéEconomievie des marques

Lamborghini : Quantum Group AG fait une offre d’achat à 7.5 milliards d’euros

Le groupe Volkswagen a reçu hier une lettre d’intention avec une offre de rachat du constructeur automobile italien Lamborghini Automobili.
L’offre émane d’un consortium financier du nom de Quantum Group AG installé dans la ville de Zug, sur les rives du lac de Zoug, au sud de Zurich en Suisse.
Si on en croit les éléments recueilli, cette holding financière est née en décembre 2020 et a pour objet le « Service et le conseil aux entreprises » ce qui est un vaste et parfois nébuleux projet.

Un consortium financier à l’assaut de la firme de Sant’Agata Bolognese

Cette société Quantum Group AG est associée à une entreprise d’investissement du nom de Centricus Asset Management implantée à Londres et Jersey afin de créer une nouvelle « plateforme d’investissement technologique et de style de vie »… comme c’est bien évidemment le cas avec le prestigieux constructeur italien.
Centricus est dirigée par Nizar AL-BASSAM et Dalinc Ariburnu qui sont accompagnés par des investisseurs divers et variés.

Quand on cherche un peu qui est derrière ce projet de rachat par cette entité suisse, on découvre la présence de Rea Stark Rajcic qui est le co-fondateur de Piech Automotive (coupé électrique Mark Zero dévoilé il y a deux ans) avec Anton Piëch, fils de l’ancien patron du groupe Volkswagen, Ferdinand Piëch, ainsi que l’ancien PDG de Porsche, Matthias Müller.
Pour faire bref, cette affaire de rachat parait presque tourner à l’affaire de famille tant ce petit monde est proche du premier groupe automobile allemand.

Un projet vague qui devrait beaucoup à Audi pour exister

Le racheteur potentiel précise que Lamborghini deviendra avec Quantum un « fer de lance de l’innovation en mettant constamment en œuvre de nouvelles technologies de transmission propres »… Tout un programme qui ne coûte finalement pas cher à vendre puisque la firme de Sant’Agata Bolognese travaille déjà sur des motorisations hybrides et électriques et des voitures attendues pour la période 2023-2030.
Pour parvenir à ses fins, QG AG veut acheter plus que le nom Lamborghini.
Leur offre prévoit un accord comprenant l’achat de l’ensemble des installations de Sant’Agata, en Italie, ainsi que l’acquisituin des activités de sport automobile de la société regroupées sous le nom de Lamborghini Squadra Corse. 
Par ailleurs, Quantum exige la mise en place d’un accord fournisseur pour une durée d’au moins cinq ans avec Audi, ce qui doit permettre vraisemblablement à la marque de continuer à produire les modèles actuels tout en en préparant de nouveaux véhicules [ndla : dont le développement et la R&D sont déjà lancés].
Le consortium souhaite également avoir accès au partage de la technologie des véhicules électriques qu’a développé Audi et le groupe d’investissement propose d’ouvrir un centre d’innovation automobile avancé en Allemagne pour le développement de batteries qui pourrait être co-financé par… Audi.
Quantum Group assure que ce projet qui serait installé en Bavière pourrait permettre la création de 850 emplois dits d’avenir.
Par ailleurs, cet accord quinquennal permet à Quantum d’annoncer, sans prendre le moindre risque, une sécurité d’emploi de cinq ans pour les salariés de Lamborghini.
Cinq années, c’est ce que doit durer l’accord fournisseur voulu par Quantum Group.

A Wolfsburg, on dit « Nein »

Chez Volkswagen Group, dès que les dirigeants ont eu connaissance de cette offre (Herbert Diess, le président du directoire du groupe, Markus Duesmann, le patron d’Audi ainsi que des membres du directoire du VW), la réponse fut claire et nette :  « Lamborghini n’est pas à vendre. Il n’y a aucunes discussions à ce sujet. »
Ceci malgré quelques incertitudes sur le sujet en fin d’année 2020, période durant laquelle des rumeurs et bruits de couloir laissaient entendre que le groupe industriel envisageait une possible vente de Lambo’ et de Ducati. Tout cela fut étouffé en décembre dernier lorsque le directoire du groupe assura qu’aucune des marques citées n’étaient à vendre.

groupe Volkswagen

L’affaire est donc apparemment close pour l’instant mais Quantum Group AG pourrait revenir à l’assaut de Lamborghini, d’Audi et du groupe Volkswagen.
Et si cette opération n’était en fait qu’un coup de com’ ou de buzz destiné à braquer les projecteur sur ce consortium suisse qui, rappelons le, n’a toujours pas dévoilé la version de série du coupé Piëch Mark Zero Concept qui doit pourtant commencer à être livré dans moins d’une année.

Via Autocar, Moneyhouse, DNB, Business-Monitor, Agefi.

Articles similaires
ActualitéAutour de l'automobileLe coin lectureVéhicules électriques & hybrides

Une bonne lecture : "L'arnaque de la voiture propre" par Nicolas Meunier

ActualitéCommunicationEconomievie des marques

Volkswagen AG : Le mandat d'Herbert Diess prolongé jusqu'en 2025

ActualitéEconomieVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Daimler AG : Electro Merco 2030

Actualitévie des marques

Audi fait évoluer son offre Q7/Q8

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *