ActualitéAutour de l'automobileEcologie et Nouvelles mobilités

La Ronce, le « collectif » écolo qui veut s’en prendre à certaines autos

Né il y a quelques jours et apparus sur les réseaux sociaux dans la foulée, un collectif (ou groupuscule) écologiste qui prend le nom de « La Ronce » appelle ses sympathisants, parmi ses actions en cours ou à venir, à dégonfler les pneus de tous les SUV de France durant une journée, celle du 14 octobre.

Pour sauver le vivant, il faut dégonfler les pneus des voitures

Le mouvement veut ainsi lutter contre les produits chimiques, l’industrie automobile mais aussi l’agro-alimentaire.
Ce collectif se dit être l’une épine dans le pied des multinationales qui participent notamment à la destruction du vivant.
Présent de manière plus ou moins visible sur les réseaux, mais comptant sur le buzz et un effet « boule de neige », La Ronce propose cinq petits gestes pour sauver la planète.

Ces gestes, bien loin des traditionnels conseils pour préserver la planète, ressemblent plus à du sabotage de biens privés qu’à autre chose et ils ne devraient guère aider à la prise de conscience écologique qui est et reste toutefois nécessaire si nous voulons assurer l’avenir plutôt que de rester fidèle à l’adage  » Après moi, le déluge ! ».

Quand le militantisme écologiste oublie les néonicotinoïdes, le bétonnage urbain et bien d’autres causes…

S’en prendre notamment aux automobiles c’est plus facile et surement moins risqué !
Ce groupe La Ronce propose et montre comment dégonfler les pneus des SUV (le véhicule des riches et des urbains par excellence !), comment déboucher des bouteilles de Coca-cola sur les rayons des supermarchés afin de les rendre impropres à la consommation comment rendre inutilisables les trottinettes électriques en libre service ou comment  »discrètement » mettre hors service les stations du groupe pétrolier Total.

Ce groupuscule radicalo-écolo dit vouloir s’en prendre à des entreprises, des produits et des modes de production dont l’impact est désastreux pour le vivant.
La Ronce évoque ainsi les forages pétroliers de Total, les milliards de bouteilles de Coca-Cola qui alimentent le monde en plastique, la privatisation de l’eau dans le monde par quelques puissants groupes ou l’impact de la hausse constante des ventes de SUV inutiles, chers, luxueux et trop souvent urbains.
Si on veut bien entendre, à raison, le discours écologiques et la prise de conscience nécessaire, on reste beaucoup plus dubitatif sur le mode d’action.
L’action envers les SUV ressemble plus à une attaque en règle d’une catégorie automobilo-sociale qu’à une action de sensibilisation à une juste cause.
D’ailleurs, au delà de la gène occasionnée, on doute que le dégonflage des pneumatiques soit une action approuvée par beaucoup et qu’elle soit « productive ».
Les effets engendrés par de tels agissements pourraient bien être à l’opposé de ceux attendus.
On notera qu’en plus de ces actions de dégonflages, certains écologistes un peu intégristes s’en sont déjà pris à des crossovers ou des SUV en les taggant à la peinture blanche…

Un mode d’action déjà connu !

Les actions annoncées par le collectif « La Ronce » ne sont pas une nouveauté. Elles dateraient même un peu puisqu’il y a une quinzaine d’années, un collectif d’inspiration écologiste et qui se faisait appeler « Solid’Air » avait entrepris le même genre d’actions.
Parmi celles-ci, il y avait le dégonflage des pneus de SUV et de 4×4.
L’affaire se passait dans la communauté urbaine de Bordeaux où près de 290 véhicules avaient eu leurs pneus mis à plat en un peu plus de deux mois d’action.
Plaintes, enquêtes, auditions ont permis de mettre au jour un réseau qui s’était inspiré des « Dégonflés » parisiens qui avait agi de la sorte. Les effets de ces actions furent sans réel lendemain la volonté de certains altermondialistes, écologistes forcenés ou endoctrinés de poursuivre l’action.
La Ronce a surement les mêmes mauvaises racines et ne fera surement pas avancer le dossier et la prise de conscience.
Par contre, si quelques militants se font prendre sur le fait ce mercredi 14 octobre 2020, il y a fort à parier que cela se passera mal avec les propriétaires de SUV ou de 4×4.

Entre une écologie punitive imposée à grands coups de conditionnement, de pression et de taxations et une écologie militante mal fichue et souvent extrémiste, pour ne pas dire intégriste, il n’est vraiment pas sur que la planète et le vivant s’en sortent mieux dans les décennies à avenir.
Il faut avancer autrement notamment par l’éducation, l’explication et ne pas brimer les gens (et les automobilistes) ou leur faire peur en leur envoyant l’image d’un retour annoncé vers la vie au XVIIeme siècle.

Sinon pour se débarrasser des ronces et des mauvaises herbes, il doit bien y avoir encore quelques vieux stocks de Round up chez Bayer-Monsanto !
Mais non, c’était pour rigoler…

A suivre.

Via FB, Twitter, LaRonce, L’Argus, RTL.

Articles similaires
ActualitéEcologie et Nouvelles mobilitésEconomievie des marques

Japon : Vers le bannissement des moteurs thermiques !

Actualitévie des marques

Alfa Romeo Stelvio et Giulia Sprint 110 ans : Une petite série limitée pour célébrer les 110 ans de la marque

ActualitéEconomieSport automobilevie des marques

Formule E : BMW Motorsport va quitter le nouveau championnat du monde de FE

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marquesVUL, Vans, Fourgons

Groupe PSA : Les ludospaces passent à l'électricité

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *