ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Hispano Suiza Carmen Boulogne : Une hypercar électrique qui envoie du bois

Relancée l’an passé, la prestigieuse firme automobile espagnole Hispano Suiza avait dévoilée il y a un an, la Carmen.
Une hypercar électrique qui se singularisait pas un design baroque, des roues arrière carénées et une motorisation électrique forte 750 kW (1.019 ch).
Cette année, le nom change et la voiture évolue pour se faire plus légère et plus puissante. Voici l’Hispano Suiza Carmen Boulogne qui propose à son programme, de la fibre de carbone, des roues non carénées et 70 kW de plus.

Un style à l’espagnole

Le style de la Carmen Boulogne 2020 se démarque de celui de la Carmen 2019 par des détails de finition et une approche aérodynamique qui a évolué.
Globalement, l’hypercar espagnole reprend la physionomie, pas des plus gracieuses, du modèle de l’an passé mais on note qu’au niveau de la partie arrière, le carénage des roues un peu façon année 30 est désormais abandonné au profit de classiques roues apparentes plus communes mais surement plus en phase avec les canons esthétiques du moment et les envies des clients.
La carrosserie perd sa livrée alu satiné pour laisser place à de la fibre de carbone vernie associée à des pièces de couleur cuivrée… qui ne sont pas sans nous rappeler ce qui existe chez une autre marque espagnole, Cupra.
Ainsi, le pourtour de calandre, les coques des rétroviseurs, le dessus des ailes Av, les bas de caisse, les logos mais aussi des éléments du mobilier de bord adoptent cette couleur cuivre.
On notera aussi un nouveau dessin pour les jantes alu, hélas leur couleur noire et un dessin qui parait de prim’abord pas très « léger », n’arrangent rien au design de la Carmen Boulogne.

Mélange des genres à bord

Une fois installé dans le cockpit, on découvre un ensemble qui parait certes luxueux mais qui semble hésiter entre néo-rétro et high tech. Toutefois, nous sommes bien loin du maître du genre, l’italien Pagani Automobili.
On retrouve donc classiquement du cuir, de l’Alcantara, des surpiqûres contrastées, de jolis sièges Sport, une montre de bord créée par un horloger, un volant non multifonction et des boutons en métal anodisé.
On découvre de nombreuses pièces cuivrées qui font parfois « too much » voir tuning comme c’est le cas pour la console centrale ou l’ensemble pédalier/repose pied.
Le coté high tech se remarque par la présence de nombreuses pièces en fibre de carbone, l’éclairage d’ambiance multicolore à leds, le combiné porte instruments fait d’un écran rectangulaire multifonctions. On trouve des éléments plus classiques comme le chargeur de smartphone par induction et un système hifi à six haut-parleurs avec un caisson de basses.
Enfin, une dalle tactile de 10.1 pouces installée verticalement et dédiée au système d’infotainment vient apporter la touche finale à un cockpit qui se veut électro-sportivo-luxueux.

Moins de kilos et plus de chevaux

La Carmen Boulogne 2020 conserve la motorisation électrique à deux groupes propulseurs installée à l’arrière mais celle ci voit sa puissance augmenter et passer de 750 kW (1.019 ch) à 819 kW (1.114 ch). Le couple moteur est fixé à 1.600 Nm.
Comme le modèle Carmen, elle est conçue autour d’un châssis monocoque en fibre de carbone ultra léger (195 kg), mais elle perd quelques kilos grâce à l’emploi de la fibre de carbone, à la fois pour le châssis et la carrosserie mais aussi grâce à la disparition des carénages des roues arrière qui font gagner un peu de poids. Celui chute de 60 kg et passe de 1.690 à seulement 1.630 kg.
La voiture dispose d’une batterie Lithium-ion d’une capacité de 80 kWh qui doit permettre de disposer d’au moins 400 km d’autonomie.
L’hypercar électrique peut être rechargée de 30 à 80% sur une borne rapide en 30 minutes ou un peu moins de 6 heures au complet sur une prise classique disposant toutefois d’un ampérage suffisant.
Plus de puissance et moins de poids permette à l’Hispano-Suiza d’améliorer ses performances.
Ainsi la Vmax progresse de 40 km/h et passe de 250 à 290 km/h et l’exercice du 0 à 100 km/h ne demande plus que 2.6 secondes au lieu de 3.0 secondes précédemment.

Pour le reste on retrouve le chassis et la carrosserie en fibre de carbone, une suspension à double triangulation rigidifiée, à un système de freinage signé AP Racing et un nouveau système de Torque Vectoring qui adapte le couple moteur aux roues arrière en fonction de la pression sur l’accélérateur, la position du volant et le niveau d’adhérence sur la route.

La vidéo de promo

La conférence de presse du constructeur

Seuls cinq exemplaires de cette Carmen Boulogne, facturés 1.65 million d’euros HT l’unité, seront fabriqués.
Ces cinq exemplaires rejoindront les quatorze Carmen annoncées l’an passé mais dont la production n’a toujours pas été lancée. Les livraisons des premiers exemplaires par Hispano Suiza Carmen ne sont pas prévus avant 2022, c’est à dire dans deux bonnes années !

Via Hispano-Suiza, Youtube.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Alfa Romeo Stelvio et Giulia Sprint 110 ans : Une petite série limitée pour célébrer les 110 ans de la marque

ActualitéEconomieSport automobilevie des marques

Formule E : BMW Motorsport va quitter le nouveau championnat du monde de FE

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marquesVUL, Vans, Fourgons

Groupe PSA : Les ludospaces passent à l'électricité

ActualitéEconomieSport automobilevie des marques

Volkswagen Motorsport GmbH disparait

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *