ActualitéSport automobile

Formule 1 : Le retour de Zandvoort en 2020

35 ans après le dernier Grand Prix des Pays-Bas en 1985 et le retrait du tracé néerlandais du championnat du monde de F1, le circuit de Zandvoort fait son grand retour au calendrier. Ce sera dès la saison prochain en 2020.
Un premier accord a été conclu pour «au moins trois ans» a annoncé Chase Carey, le patron de la Formule 1.


Zandvoort a accueilli 30 Grands Prix de F1 entre 1952 et 1985 et à ce titre il fait parti des tracés historiques. Un circuit réputé exigeant, rapide avec notamment des courbes surprenantes pour les pilotes comme le virage baptisé Tarzanbocht ou « virage de Tarzan » qui permet de dépasser (si on en a…) en freinant le plus tard possible en bout de ligne droite avalée à plus de 300 km/h.

Un tracé exigeant

Le circuit est un tracé implanté entre les dunes du bord de mer du nord près de la ville de Zandvoort située à une vingtaine de kilomètres à l’ouest d’Amsterdam. Ce circuit fut créé il y a 71 ans et accueille des compétitions de sport mécanique depuis 1949.
Le tracé, long de près de 4.3 km est sinueux (14 virages), presque ramassé mais réputé difficile et apprécié par les pilotes. On ajoutera que la proximité de la mer et du sable sont des éléments importants à gérer en course car ils sont très vite changeants notamment en raison d’un vent assez présent dans cette région.
Il s’agit de l’un des circuits les plus courts du calendrier de la F1 mais pas le moins intéressant si on aime les bagarres sur la piste.
Le dernier vainqueur d’un Grand Prix de F1 fut Niki Lauda au volant d’une McLaren-TAG le 26 août 1985.

Les gestionnaires du circuit hollandais assure que l’ensemble des infrastructures seront remises aux normes de la Formule 1 avant le début de la saison 2020. L’asphalte, le paddock, les stands et les tribunes vont être modernisés dans les prochains mois mais on espère que la proximité qui existe sur ce tracé perdurera afin de lui garder son charme.
Jan Lammers, le directeur sportif de l’épreuve d’expliquer : « La ligne de départ va être un peu rapprochée de Tarzan (le premier virage) pour permettre à la grille d’être bien visible depuis la tribune principale. La sortie de Gerlacht va être élargie, pour des raisons de sécurité, et Hugenholtz va être élargi à l’intérieur, pour offrir plus de place et augmenter la vitesse avant Scheivlak.
A Hans Ernst, la deuxième partie sera raccourcie et élargie pour améliorer le rythme dans le virage, afin de réduire sa nature accélération-freinage et augmenter la vitesse. »

Zandvoort sera une des deux nouveautés de la saison prochaine puisque nous découvrirons en 2020, le Grand Prix du Vietnam. Ces deux nouvelles courses feront passer la saison de 21 à 23 courses c’est à dire à presqu’une course tous les 15 jours ce qui risque de faire un peu lourd à gérer pour certaines écuries.

Il faut voir dans ce retour de la F1 au Pays Bas, un effet Max Verstappen qui est à ce jour le plus jeune vainqueur d’un Grand Prix de F1 et un pilote apprécié dans son pays.
C’était en 2016, lors du Grand Prix d’Espagne. Il avait alors 18 ans 7 mois et 15 jours. Le pilote n’hésite d’ailleurs pas à dire que Zandvoort est un peu le « Suzuka européen », ce qui n’est pas faux.

Un choix qui semble faire plaisir à beaucoup !

Toutes les parties sont donc contentes de cette renaissance du Grand Prix des Pays Bas même si cela pourrait se faire au détriment d’une autre course européenne actuellement inscrite au programme du championnat du monde de F1.
Jean Todt, le président de la FIA de dire : « C’est un circuit avec une longue et impressionnante histoire et c’est un vrai défi pour les pilotes. Avec la popularité de Max Verstappen, je suis sûr qu’il y aura une grande affluence ».
Chase Carey de préciser :  » Dès le début de notre mandat en Formule 1, nous avons dit que nous souhaitions des courses dans de nouveaux lieux, mais aussi que nous souhaitions respecter les racines historiques de ce sport en Europe ».
Alain Prost se dit heureux de ce retour en F1 et de rappeler :  » C’est vraiment une bonne nouvelle dans le cadre d’un sport qui doit redevenir aussi populaire. Des circuits traditionnels de l’époque, c’était certainement un des plus beaux et des plus atypiques en terme de design. Zandvoort faisait partie des circuits un peu différents des autres avec une ambiance toujours incroyable avec de vrais supporters, fidèles, bruyants dans le bon sens du terme. A Zandvoort quand tu les vois, tu les entends. »
Max Verstappen de compléter en rappelant que Zandvoort est un circuit iconique et qu’il y a fait des courses en F3 et avec toujours beaucoup de plaisir au volant.

Zandvoort 25 août 1985

A retrouver en 2020 au coeur de la saison européenne des Grand Prix de F1.

Via FIA, AP, Libération, Wikipédia, Liberty Media.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Citroën C5 Aircross : Déjà 50.000 exemplaires lâchés sur la route

Actualitévie des marques

Renault Captur Sunset : Pour briller un dernier été

Actualitévie des marques

Cupra : Un concept car qui pourrait bien annoncer la prochaine Leon

ActualitéAutour de l'automobileCollection, anciennes et histoire

La 12eme Traversée de Paris estivale : C'est ce week end et avec quelques évolutions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *