ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Ford : Rencontre avec la Mustang Mach-E

C’est grâce à l’invitation d’un important distributeur Ford allemand que nous avons pu approcher et découvrir pour le première fois la nouveauté électrique de Ford, la Mustang Mach-E.
D’ailleurs, doit-on dire la Mustang Mach-E ou le Mustang Mach-E ?
Le genre féminin colle à cette nouveauté si on s’en tient au fait que c’est une voiture ou… un membre de la famille Mustang (ce qui est plus difficile à croire) mais le masculin va aussi très bien car c’est un Véhicule Electrique et un SUV ou un Crossover.
A vous de choisir !

Un air de famille mais pas plus

Quand on se trouve face à ce nouveau SUV électrique américain on ne peut s’empêcher de faire le lien avec la Pony car, surtout quand un exemplaire est exposé à proximité.
Si la face avant, malgré la calandre obstruée, et le bandeau arrière (feux, bandeau de hayon) peuvent faire illusion, la partie centrale du Mustang Mach-E remet les choses à leur place.
D’abord il y a les 4 portes, ensuite il y a logiquement un habitacle réhaussé prévu pour 5 passagers, des bas de caisse massif et si le profil est dans la norme actuelle, il n’a rien de la « vraie » Mustang.
L’ensemble n’est pas désagréable mais il ne parvient pas à créer de vraie émotion. Peut être qu’un chassis moins tassé près du sol (à cause du pack de batteries) et des roues de plus grand diamètre auraient aidé à donner un petit plus à l’aspect de ce Mustang Mach-E 4X « First Edition ».

Le coloris gris anthracite ‘ou Gris Carbonised) convient plutôt bien au modèle. Un peu comme le noir, il amincit le SUV électrique qui reste un véhicule massif… comme les autres SUV sur batteries proposés sur le marché.
Une chose est sure, cette première approche du premier SUV électrique de Ford est une plutôt bonne surprise en matière de finition extérieure. Celle ci est très propre et sans défaut flagrant ce qui est une bonne chose. Cela permet au Mustang Mach-E 4X de faire bonne figure face à la concurrence allemande ou japonaise.

Autant le dire tout de suite, ce Ford Mustang Mach-E est plutôt bien fait mais il ne déclenchera guère d’émotion sauf chez ceux qui se fieront uniquement au nom.
Une Ford Mustang qui émoustille s’appelle Mustang 5.0 GT, Bullitt et vit grâce à un V8 mais pas un Mach-E.

Un habitacle très Ford

Ceux qui s’imaginent que l’appellation va amener du luxe et de la sportivité à bord du Mach-E seront déçus. Ils seront simplement à bord d’une Ford et même d’une Ford développée en priorité pour le marché américain.
L’ensemble est agréablement dessiné mais il est d’une belle noirceur qui pourra rendre dépressif tout amateur de voiture électrique qui prendrait le volant.
Combiné tableau de bord numérique façon « C4 Cactus » et grand écran vertical façon tablette (15.5 pouces) du système d’info-divertissement apportent un peu de modernité, de couleur et de chaleur dans l’habitacle. On se rappellera que le système Ford SYNC « new gen », la navigation connectée en temps réel et le WIFI sont présents sur le Mustang Mach-E 4X First Edition.
Les sièges paraissent confortables bien qu’un peu fermes et seul un essai sur route permettra de se faire un avis définitif sur le sujet. La place à l’arrière parait suffisante, au moins en largeur et pour les jambes, un peu moins en hauteur du fait de l’inclinaison du toit.
Le coffre permet de partir à 4 ou 5 en emmenant suffisamment de bagages.

Si la finition extérieure est plutôt d’un bon niveau (peintures, ajustements, joints) et tout proche des concurrents germaniques (Audi e-tron, Mercedes EQC…), celle de l’intérieur n’est pas du même tonneau.
La finition intérieure confirme la réputation des fabricants automobiles américains et apparait décevante au regard du « prestige »que vante l’auto.
En effet, les matériaux et certains ajustements ne reflètent le quasi luxe annoncé. Certains plastiques sonnent creux, d’autres mal joints et certains paraissent presque coupants.
On compensera toutefois cette finition moyenne par une belle dotation en équipements et une bonne installation hifi signée B&O bien intégrée dans le mobilier.
Mais finalement est-ce si important ? Pas sur car il n’est pas certain que Ford veuille aller chercher les premiums allemands dans les secteurs du plastique moussé ou de la qualité de la moquette.

La prochaine étape de la découverte de SUV électrique de Ford (à un ou deux moteurs, à deux ou quatre roues motrices) sera celle de la présentation routière et l’essai en mouvement de cette nouveauté que certains voient déjà comme la première Pony car électrique.

A suivre avec vous.

Crédits photos : MogwaiMédia pour The Automobilist.

Articles similaires
ActualitéCommunicationSport automobilevie des marques

Indy 500 : Finalement, il n'y aura pas de spectateurs

Actualitévie des marques

Mercedes-Benz simplifie sa gamme AMG GT

ActualitéCommunicationvie des marques

Bugatti Divo : On livre à Molsheim

ActualitéCommunicationVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Tesla : Et l'on reparle d'un Cybertruck aux spécifications européennes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *