ActualitéEconomie

FCA : Magneti Marelli définitivement cédé au japonais Calsonic Kansei

Annoncée depuis près de 18 mois, attendue et organisée en 2018, la vente de Magneti Marelli s’est finalisée ce jeudi 2 mai 2019.
FCA a donc fait savoir ce jour que l’opération de négociation visant à réaliser la cession de l’équipementier italien Magneti Marelli au groupe japonais Calsonic Kansei était terminée.

Une vente enfin finalisée

L’affaire s’est faite pour un montant de 5.8 milliards d’euros soit une somme légèrement revue à la baisse par rapport au chiffre annoncé par le groupe FCA en octobre 2018 lors de l’ouverture de la phase finale des négociations. En effet, on se rappellera qu’à l’automne 2018, Fiat Chrysler Automobiles demandait 6.2 milliards pour faire l’acquisition de Magneti Marelli. Au terme de six mois de discussions et de discussions,
le fonds d’investissement américain KKR, propriétaire de Calsonic Kansei, a obtenu une « ristourne » de 6.45% de la part des patrons et propriétaires de FCA.
Avec ce rachat Calsonic Kansei devient le fournisseur mondial de composants pour l’industrie automobile et l’entreprise change de nom pour devenir MMCKH ou
Magneti Marelli CK Holdings (CK pour Calsonic Kansei).
La nouvelle entreprise devient très puissante puisqu’elle possède désormais 200 usines et centres de R&D en Europe, en Amérique et bien sur dans la zone Asie-Pacifique. Si le siège de la holding est au Japon, la direction générale et opérationnelle de Magneti reste installée à Corbetta dans les environs de Milan en Lombardie.

Le patron de FCA, Mike Manley, a par ailleurs assuré que l’ensemble du groupe automobile qu’il dirige reste entièrement engagé aux côtés de Magneti Marelli qui reste le principal fournisseur de pièces détachées du groupe italo-américain.
Les produits Magneti sont vendus sous les logos conjoints Magneti Marelli/Mopar ou Checkstar Service Network.
On aura aussi à l’esprit que les entreprises Cofap, Automotive Lighting et Magneti Marelli elaborazioni 1919 font partie de la vente.

Un peu de trésorerie pour satisfaire les actionnaires

L’accord de vente à peine signé par les deux parties, FCA, toujours mal en point financièrement, annonçait jeudi le versement de deux milliards d’euros à ses actionnaires sous la forme d’un dividende exceptionnel.
En effet, le conseil d’administration du groupe automobile, impliqué dans la vente de l’équipementier italien a approuvé immédiatement ce dividende qui s’élève à 1.30€ par action détenue.
Après la réalisation de la vente, le paiement des dividendes exceptionnels, FCA empoche quelques 3.8 milliards d’euros qui feront du bien à un groupe industriel toujours sur le fil d’un point de vue financier.
Cet argent sera donc le bienvenu à l’heure de faire des investissements nécessaires pour un groupe qui est vraiment à la peine au niveau mondial et qui a loupé de nombreuses étapes dans son évolution, notamment à cause de la gestion « court termiste » et uniquement boursière instaurée par Sergio Marchionne.
Ces 3.8 milliards devrait aider à financer des investissements de l’ordre de 2.5 milliards de dollars dans deux usines à Detroit et ils viendront, peut être, compléter les 160 millions de dollars d’aides fiscales que cherche à obtenir FCA auprès de l’état américain.

Il y a fort à parier que FCA, toujours à la recherche d’argent, va relancer dans les prochains mois la machine à vendre les filiales pour les sociétés Teksid et Comau.

Et les investissements à destination de l’Italie, où en sont ils ?
Personne ne le sait vraiment actuellement…

Via FCA, AP, Reuters, AutoNews.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Nuova Ferrari Roma 2020

Actualitévie des marques

McLaren Elva : The ultimate roadster

ActualitéSport automobilevie des marques

PSA Motorsport : Peugeot reviendra en championnat FIA WEC en 2022

ActualitéAutour de l'automobileCommunicationEconomie

Les Pays Bas passent à 100 km/h sur les autoroutes

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *