ActualitéEconomieVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Faraday Future : Geely le sauveur providentiel

En 2014, l’homme d’affaires chinois Jia Yueting crée Faraday Future, un nouveau constructeur automobile qui se veut être la réponse de la Chine aux USA et à Elon Musk le patron de Tesla Inc en matière d’automobile électrique haut de gamme.
En 2017, Faraday Future présente la FF 91, un véhicule entièrement électrique haut de gamme en mesure de venir chercher la Model S avec l’intention de la lancer sur le marché en 2019.
On connait la suite, entre déboires financiers, réduction des ambitions, annulation de la construction d’une très grande usine, rachat d’une ancienne usine beaucoup plus petite à Hanford en Californie, la démission et le dépôt de bilan personnel de Jia Yueting le fondateur de l’entreprise, la vie de Faraday Future est tout sauf un long fleuve tranquille et prospère.
Fin 2019, la firme dit vouloir lever 850 millions de dollars pour lancer la 91 FF alors qu’il fallait entre 1.7 et 2 milliards de dollars pour lancer réellement le modèle et la marque.
En 2020, on est bien loin de la flamboyance des débuts et la société ne fait guère rêver les investisseurs alors que les crises sanitaires et économiques s’installent.
L’année passe et on oublie presque que Faraday Future existe encore.

2021, un coup de main de Geely et c’est reparti ?

Plus tôt ce mois-ci, Faraday Future a déclaré qu’il collectait encore des fonds et que la firme commencerait à fabriquer les 91 FF dans environ un an, ou plus tôt si l’objectif de récolte de fonds se terminait plus tôt.
Et puis en ce début de semaine, un communiqué de presse en provenance de Shanghai tombe. Faraday Future bouge encore et même peut être un peu plus que prévu si on en croit le contenu du dit communiqué.

Bien qu’en difficulté avant de réellement exister, Faraday Future annonce vouloir poursuivre ses projets de production de véhicules électriques en Chine en ouvrant une usine dans le pays. Pour cela, la marque ferait appel à Geely pour lui fournir des services de fabrication sous contrat.
Le puissant groupe Zhejiang Geely Holding serait donc en pourparlers pour fournir des services de production sous contrat à Faraday Future en Chine pour son modèle de lancement, sans plus de précision. Est-ce que ce sera la FF 91 ou un autre modèle ? Difficile à dire pour l’instant.
Geely fournirait également des technologies d’ingénierie, des systèmes électronique dont des Intelligences Artificielles (IA) dédiées à la conduite automobile autonome.

Faraday Future a par ailleurs fait connaitre son intention de créer une nouvelle structure en Chine dans le cadre de son nouveau plan de relance (ou de naissance effective ?). Le futur constructeur de VE explique qu’il prévoyait de localiser une usine dans une « ville chinoise d’importance ».
Celle-ci aurait une capacité de fabrication plus de 100.000 véhicules par an… pour ses premières années.

Pour mémoire , revoici la FF 91

Des sources proches du dossier ont averti que le plan de Faraday Future n’était pas encore entièrement finalisé avec le groupe Zhejiang Geely Holding et qu’il pourrait évoluer dans les prochaines semaines ce qui ne serait pas une surprise quand on connait l’appétit de Li Shufu, le patron du groupe industriel et automobile chinois. 

Pour l’instant ni Geely, ni Faraday Future ont décider de commenter ces annonces et il n’est pas prévu de faire un point sur l’état d’avancement des négociations avant qu’elles ne soient finalisées.

A suivre.

Via ANE, Reuters.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Opel : La nouvelle Astra arrive sur le marché

Actualitévie des marques

Audi R8 V10 Performance RWD : Avec plus de chevaux pour finir en beauté

ActualitéEssai/Prise en mainVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Toyota Yaris Cross : Enfin un SUV à dimension humaine

ActualitéEssai/Prise en mainvie des marques

Nouvelle DS 4, la voie du premium à la française

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *