ActualitéCommunicationvie des marques

Dieselgate Volkswagen : Diess et Pötsch échappent au procès

Un volet du Dieselgate à la façon Volkswagen se ferme avec la clôture de la procédure pénale engagée contre deux des hauts dirigeants du groupe automobile allemand.

Herbert Diess, le PDG du groupe Volkswagen et Hans Dieter Pötsch, le président du conseil de surveillance, ne seront pas convoqués devant un tribunal puisqu’ils sont parvenus grâce à la puissance de feu de VW et de ses nombreux avocats à éviter un procès.

Un accord financier plutôt qu’un procès

Ainsi dans le cadre d’un accord mis en place avec le procureur de Brunswick, les deux principaux dirigeants actuels de Volkswagen parviennent à fermer la procédure pénale qui les visaient moyennant le paiement d’une amende globale de 9 millions d’euros (4.5 millions d’euros chacun).
Cette procédure judiciaire pénale était une vraie épine dans le pied de Volkswagen et les deux hommes jouaient gros.
En effet, la procédure lancée l’an dernier visait s’agissait à déterminer à quel moment le directoire du groupe industriel de Basse-Saxe avait été informés de la mise en place des fameux logiciels tricheurs et des risques qui découlaient de cette fumeuse manipulation destinée à l’homologation des moteurs TDI.

Volkswagen est soulagé

Volkswagen salue bien évidemment la fin de cette procédure et précise qu’il était dans l’intérêt du groupe automobile de mettre un terme à ces procédures judiciaires jugées presqu’inutiles et sans fondement.
Le communiqué officiel rappelle que lors du renvoi en septembre dernier mais aussi aujourd’hui, les avocats et les représentants de l’entreprise estiment que les accusations contre M. Pötsch et M. Diess sont dénuées de toutes justifications « objectives ».
Par ailleurs, Volkswagen a annoncé que le groupe prendra en charge le paiement de 9 millions d’euros ainsi que les frais afférents à la procédure.

Diess et Pötsch étaient aux affaires en septembre 2015

En septembre 2015, lorsque le scandale a éclaté au salon de Francfort, Herbert Diess était à la tête de VW et Hans Dieter Pötsch officiait comme directeur financier.
Si le premier est pour l’instant relativement tranquille avec la justice de son pays, il n’en est pas de même pour H.D Pötsch qui est toujours impliqué dans le dossier du Dieselgate et visé par une enquête du parquet stuttgartois pour chef d’accusation de manipulation en bourse (fausses informations, tricherie, etc…).

Bref, ce dossier est loin d’être refermé et pourrait révéler son lot de surprises ou de révélations notamment quand Martin Winterkorn, l’ancien grand patron du groupe se retrouvera devant les juges allemands sauf s’il fait le choix de ne rien dire et d’assumer seul la responsabilité du dossier.

Des dizaines de milliards plutôt que la publicité des procès

Sachez que ce dossier du Dieselgate a déjà coûté quelques 30 milliards d’euros à Volkswagen. L’essentiel de cette somme concerne les Etats Unis puisqu’en Allemagne, seuls 2.3 milliards ont été dépensés jusqu’à présent.
A ce montant viennent s’ajouter les 750 millions d’euros prévus dans le cadre de l’accord passé avec la VZBZ et quelques dizaines de millions versés ici et là à d’autres plaignants.

Affaire à suivre dans les prochains mois et surement les prochaines années.

Via AP, AFP, Bild, FAZ.

Articles similaires
Communicationvie des marques

Aston Martin : Andy Palmer pourrait être bientôt remplacé par Tobias Moers

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Kia envisagerait une concurrente à la Citroën Ami

ActualitéEconomieSport automobilevie des marques

McLaren : Un avenir un peu difficile

ActualitéEconomieSalonsvie des marques

NYIAS 2020 : Après avoir été reporté, le salon de New York est définitivement annulé

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *