Actualitévie des marques

De Tomaso P72 : Bella macchina

Jowyn Wong, le concepteur de la P72 (qui est aussi le créateur et patron de Wyn Design) de nous expliquer d’emblée au sujet de la nouveauté : « Nous avons intentionnellement incorporé une carrosserie aérodynamique distinctive optimisée pour la performance et nous avons modernisé l’esthétique.
Les rétroviseurs extérieurs et le capuchon avant sont un hommage à la P70. L’intérieur présente une combinaison sophistiquée de design et matériaux exotiques. Les cadrans circulaires analogiques s’inspirent du design intemporel des voitures des années 60 et 70. »
Ryan Berris, le directeur de De Tomaso d’ajouter : « De manière similaire, le Pantera a créé une nouvelle catégorie lors de ses débuts en 1970, le P72 créera un nouveau point de repère. Nous avons créé une machine à remonter le temps moderne qui rend hommage à une partie de l’histoire de la marque et une voiture elle aussi historique.
Lorsque les spécifications et les prix définitifs de la voiture seront dévoilés, les utilisateurs comprendront comment elle [la P72) adhère aux six piliers fondamentaux de De Tomaso qui sont les suivants : héritage, passion, course, design européen et performances de classe mondiale, valorisation élevée. »

60eme anniversaire et P70

1959 : Le pilote argentin Alejandro de Tomaso fonde à Modène (Italie) la firme automobile De Tomaso. Le firme est lancée et marque d’entrée les esprits avec la très réussie Vallelunga dessinée par Trevor Fiore.
Au fil des ans la marque s’installe et perdure.
Aussi, vers 1963, Alejandro de Tomaso et Carroll Shelby s’attachent à développer en commun une nouvelle voiture, la P70. Celle-ci portera d’ailleurs plusieurs noms comme De Tomaso P70, De Tomaso 70P, Ghia De Tomaso ou même De Tomaso Sport 5000 Fantuzzi Spider.
Dans le projet initial, de Tomaso devait s’occuper du développement du châssis et de l’évolution du moteur (celui de la Shelby 289 Cobra). Il s’agissait bien évidemment d’un V8 de 4.7 L venu des USA et De Tomaso devait réaléser ce bloc à 7.0 L pour plus de puissance et de couple.
Dans l’affaire, Carroll Shelby venait avec son savoir faire en matière d’automobile sportive et il devait majoritairement financer le projet.
Hélas, des désaccords entre les parties dans de nombreux domaines ont plombé l’affaire et le développement de la P70 cessa brusquement et définitivement.
Il n’exista donc qu’une seule De Tomaso alors que 50 exemplaires avaient été planifiés en production.
La P70 connue une seule fois la piste, c’était en 1966 lors du Grand Prix du Mugello.

De Tomaso P72, l’influencée

Le dessin tout en galbes et rondeurs de la nouvelle P72 a de quoi séduire les amateurs d’automobiles. Voilà une sportive qui de la sensualité et une certaine finesse dans son apparence. Avec cette nouvelle De Tomaso nous sommes loin de l’agressivité esthétique exacerbée de bon nombre de supercars au dessin guère élégant ou surchargé né de la CAO ou d’une envie de faire plus peur que le concurrent.

Quand on prend le temps d’observer la nouvelle italienne, on peut y voir des influences venues de la Ferrari P4/5 by Pininfarina pour Glickenhaus, de la Bizzarrini P538, de la Ferrari 330 P ou un peu de l’Alfa Romeo Tipo 33 Stradale.

Pour ce qui est de l’habitacle à l’allure baroque, on trouve à bord de cette nouvelle P72 quelque chose venu de chez Pagani Automobili mais aussi du constructeur néerlandais Spyker.
Comme l’extérieur, l’ensemble sort de l’ordinaire et devrait séduire ceux qui veulent avoir dans leur garage une supercar pas vue.

Développée P72 autour de la structure monocoque en fibre de carbone de sa cousine germaine l’Apollo IE (Intensa Emozione), cette nouvelle De Tomaso s’annonce sportive, rigide et ferme dans ses appuis.
On ne sait pas grand chose au sujet de la motorisation de cette supercar italienne mais il semble que pour être conforme à l’esprit « vintage » ou « revival » du modèle, un bon gros V8 atmo sera de la partie. Toutefois certains évoquent une adaptation hybride de ce bloc pour profiter de plus de chevaux et de couple sans affecter les consommations et émissions.
Ce bloc 8 cylindres sera associé à une classique BVM6 ou BVM7.

La De Tomaso P72 en action à Goodwood

Cette nouvelle De Tomaso se veut être une sportive exclusive. Elle doit cette ambition au fait qu’elle ne sera produite qu’à seulement 72 exemplaires et à son prix élevé fixé aux environs de 750.000€ ( H.T ou TTC ?)
La P72 devrait être proposée dès 2020 sur les marchés américains mais aussi ceux du Royaume-Uni, de l’Europe, du Moyen-Orient et de l’Asie. 
Reste désormais à voir ce que sera la réalité de ce nouveau modèle car avec De Tomaso rien n’est simple puisque l’histoire de la firme automobile italienne est tout sauf une autostradale bien rectiligne.

Via De Tomaso, Youtube, Goodwood.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Mercedes-AMG CLA45/45 S Shooting Brake : La boucle est bouclée

ActualitéAutour de l'automobilevie des marques

Le permis de conduire à 17 ans c'est désormais possible mais...

Actualitévie des marques

DS Automobiles : C'est (quasiment) fini pour la DS 3

ActualitéEconomieVéhicules électriques & hybrides

Prime à la conversion : Rabotée et assumée (plus tôt que prévu)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *