ActualitéCommunicationEconomievie des marquesVUL, Vans, Fourgons

Citroën AMI : L’âge de l’émancipation

Il y a un an environ, Citroën faisait une grosse session de communication pour le lancement de sa nouvelle microcar électrique destinée aux jeunes et au moins jeunes, avec ou sans permis et plutôt urbains ou péri-urbains.
L’AMI était dans la place et en vente classiquement chez les concessionnaires mais aussi par le biais de partenaires comme la FNAC et Darty.
Le toute petite auto fut longue à démarrer sur le marché automobile. Elle eut quelques difficultés à rencontrer sa clientèle malgré quelques stickers colorés de personnalisation affriolants et des systèmes de financement aux mensualités « légères » calqués sur les abonnements téléphoniques.
Malgré l’énorme buzz médiatique sur le web qui nous a faire croire à l’arrivée de la meilleure voiture du monde depuis l’an 2000, la Citroën fut très longue à prendre son envol, peu aidée il est vrai par l’association de la crise économique et de la pandémie du Covid-19. Ainsi en 2020, en près de 8 mois, la marque aux chevrons n’a écoulé que 2.609 exemplaires du modèle ou 326 chaque mois. Autant dire que le chemin allait être long… comme l’a connu la Renault Twizy.
Puis est arrivé 2021 et sa fameuse magie !
Si on en croit les chiffres fournis par AAAData pour la catégorie « quadricycles à moteur », la Citroën et AMI seraient deuxième de ce marché derrière Aixam mais devant Microcar.
Depuis la reprise de la production fin février dans l’usine marocaine de Kenitra, après 3 mois d’arrêt à cause de problèmes de qualité, le directeur commercial de Citroën France assure que les choses sont reparties de l’avant avec un niveau de commandes quasi identique à celui du dernier trimestre 2020. Si on croit les propos de Jérôme Gautier, la marque prendrait aux environs de 650 commandes chaque mois soit près de 2000 depuis début février.

L’AMI lancée sur son petit marché (15.429 exemplaires), il est donc venu le temps de donner les moyens à ce petit VE de s’émanciper et de voir autre chose que les corners FNAC et Darty. La Citroën AMI va donc partir à l’assaut des Etats Unis et du monde des livraisons du « dernier kilomètre ».

Une Microcar au pays des géants

On vient d’apprendre que le service d’auto-partage de Stellantis proposera bientôt des Citroën Ami dans la ville de Washington. C’est donc par l’intermédiaire de Free2Move Carsharing que le groupe automobile va mettre en circulation des Citroën AMI dans les rues de la capitale américaine.
Dans un premier temps, la microcar électrique sera proposée dans les rues de Washington DC ainsi que dans celles d’Arlington qui est voisine. Stellantis a prévu de lancer, un peu plus tard, sa petite auto à l’assaut des axes de circulation de la ville de Portland dans l’Oregon.
Ne vous attendez à voir des centaines de Citroën AMI débouler sur Constitution Avenue ou Independence Avenue puisque la marque aux chevrons devrait envoyer aux USA entre 5 et 10 exemplaires du modèle.

A Washington, la Citroën accompagnera l’offre actuelle faite de Chevrolet Cruze (berline) et Equinox (SUV). La microcar aux chevrons va probablement compléter l’offre avec des tarifs accessibles à tous et pour tout ceux pour les clients qui souhaitent effectuer de courts trajets en centre ville. Il n’est d’ailleurs pas question de lancer l’AMI à l’assaut des fameuses Highways qui ceinturent les villes.

A chapitre anecdotique, sachez qu’il n’y a plus eu de Citroën neuves officiellement distribuées aux Etats Unis depuis 44 ans.

L’AMI Pro, une future concurrente pour la Renault Twizy Cargo ?

C’est au hasard d’une recherche sur le site officiel du constructeur que nous avons découvert l’existence d’une nouvelle version de la microcar électrique, l’AMI PRO.
Il semble que la marque aux chevrons ait prévu de mettre prochainement sur le marché une version VUE (Véhicule Utilitaire Electrique) de sa voiturette.
Au regard du volume réduit de l’AMI, on peut se demander à qui est destiné ce micro utilitaire même si Citroën montre au travers d’une photographie un coursier avec ses colis. Mais alors combien ? 5, 10 ou 15 peut être car il est difficile d’imaginer plus de 250 ou 300 dm3 dans cette micro auto.
Peut être un VU pour un dépanneur à domicile ou un plombier s’il y a assez de places à coté et derrière l’unique siège à bord.

Une nouveauté à suivre et à retrouver dans les prochaines semaines du coté de Citroën Pro.

Via Citroën, Stellantis, Free2Move.

Articles similaires
ActualitéAutour de l'automobileCommunicationvie des marques

Renault : Une chanteuse veut faire débaptiser le nouveau SUV Arkana

ActualitéCommunicationEconomievie des marques

Mercedes-Benz : Une nouvelle entité pour regrouper AMG, Glasse G et Maybach

ActualitéCommunicationvie des marques

Stellantis : Jean-Pierre Ploué prend la direction du Centre Lancia Design

ActualitéEssai/Prise en mainvie des marques

DS Automobiles : La DS 9, le luxe à la française ou la rue de Rivoli à Pékin.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *