Actualitévie des marques

Bugatti Chiron Sport « Les Légendes du Ciel » Edition Limitée

En cette fin le prestigieux constructeur de Molsheim dévoile une nouvelle édition limitée de son hypercar, la Chiron Sport.
Cette version rend hommage à l’aéronautique française et à ses pilotes, qui, pour certains furent aussi des pilotes ou des amateurs de Bugatti. Elle prend le nom de « Les Légendes du ciel ».
Des pilotes Bugatti comme  Louis Blériot, Albert Divo, Robert Benoist, Bartolomeo Costantini et Roland Garros ont volé, avec succès pour la chasse française, notamment durant la Première Guerre Mondiale. Ils étaient les as de l’armée de l’air.
Le plus connu d’entre eux, Roland Garros conduisait d’ailleurs une Bugatti Type 18 (Black Bess). Il essaya à plusieurs reprises d’atteindre sur la route une vitesse proche de celle qu’ont pouvait atteindre en vol. Il tenta d’ailleurs de réaliser d’atteindre la vitesse des avions au volant d’une Bugatti Type 13, notamment avec un Nieuport 17 que l’on découvre en dessin ci dessous.

Inspirée par les avions de la chasse française du passé

La nouvelle Chiron Sport « Les Légendes du ciel » puise son inspiration dans quelques avions historiques.
Ainsi la livrée mate «Gris Serpent» est la version contemporaine de la couleur extérieure de de la carlingue des avions des années 1920.
Cette teinte qui habille intégralement la Chiron Sport coupée en son centre et longitudinalement par une bande blanche brillante qui court du haut de la calandre en fer à cheval jusqu’à l’aileron mobile.
Sur les ailes avant on trouve un logo «Les Légendes du Ciel». Il est accompagné par notre drapeau tricolore sur la partie avant des bas de caisse en fibre de carbone.
Des jantes alu de couleur noires et des étriers de freins rouges sont de la partie sur ce modèle.
La grille de calandre noire brillante est d’une grille en aluminium usiné au laser et embouti.
Le capot du moteur W16 est en fibre de carbone noire apparente et à l’arrière, la dite fibre noire est aussi très présente dans l’habillage qui entoure les feux.
Enfin, on note la présence d’embouts d’échappement noirs en Inconel imprimé en 3D prévus pour resister aux hautes températures.

À bord de l’hypercar

Quand on ouvre l’une des portes de la Chiron Sport « Les Légendes du ciel », la première surprise est à chercher sur le sol, non pas que les portes s’ouvrent désormais vers le bas mais parce que les lumières des seuils projettent sur l’asphalte le logo stylisé du modèle. Rien de bien nouveau en fait mais l’attention est sympathique et gratifiante.
Toujours en accédant à bord, on nopte la présence d’une belle barre de seuil en aluminium brossé marquée de l’inscription « Les Légendes du Ciel » qui protège la peinture des rayures et autres saletés venues du sol. Bugatti nous explique que l’habillage et la décoration de habitacle sont inspirés par l’ambiance du transport aérien du siècle dernier.
Le constructeur alsacien habille complètement le cockpit d’un cuir fin de couleur « Brun Gaucho » rappelant celui présent dans les avions du passé et notamment dans le cockpit du fameux Nieuport 17.

Seuls des éléments en aluminium et une pièce d’insertion avec le logo « Les Légendes du Ciel », que l’on retrouve également en broderie sur les appuies-tête, ainsi que l’inscription « X sur 20 » forment un contraste avec le précieux cuir qui est présent dans les moindres recoins de l’habitacle.
Le toit en verre « Sky View » et les sièges « Confort » sont de la partie… mais en option payante.
Sur les panneaux de porte habillés de cuir, figure une scène de course dessinée à la main qui met en scène l’avion et une Bugatti Type 13. Elle doit symboliser l’esprit des deux véhicules honorés par cette série limitée . Enfin l’aluminium bouchonné des bacs de rangement dans l’accoudoir, ainsi que le bac de la console doivent rappeler les voitures de course historiques des années 1910 à 1930 mais aussi les planches de bord des avions dans lesquels se trouvaient de nombreux cadrans, compteurs et jauges.

Une motorisation inchangée et un prix toujours très élevé

Sous le capot arrière de la Chiron Sport « Les Légendes du Ciel », on retrouve le moteur W16 8.0 L Quadriturbo fort de 1.500 ch et d’un couple de 1.600 Nm.
La boite de vitesse DCT7 et les quatre roues motrices sont bien évidemment présentes sur cette version.
La mécanique ne voit pas sa puissance décoller et reste conforme à la version originelle. Ainsi la vitesse maximale est régulée électroniquement et limitée à 420 km/h. Il faut toujours moins de 2.4 secondes à la grande sportive pour passer de 0 à 100 km/h.

Bugatti annonce pat ailleurs que la fabrication de la Chiron Sport « Les Légendes du Ciel » commencera vers la fin de cette année 2020. Les premières livraisons auront lieu dans le courant de l’an prochain.
Cette édition limitée à 20 exemplaires est annoncée au tarifs de 2.88 millions d’euros HT ou 3.6 millions d’euros TTC en France.
A cette tarification hors norme, il faudra ajouter en 2021, un malus écolo de 30.000 ou 40.000€ selon ce que décidera l’Assemblée Nationale le 18 décembre prochain.
Pour la fine bouche, sachez que le malus écolo de 40.000€ ne représente que 1.11% du prix de vente de l’hypercar alsacienne !

Via Bugatti.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Opel : La nouvelle Astra arrive sur le marché

Actualitévie des marques

Audi R8 V10 Performance RWD : Avec plus de chevaux pour finir en beauté

ActualitéEssai/Prise en mainVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Toyota Yaris Cross : Enfin un SUV à dimension humaine

ActualitéEssai/Prise en mainvie des marques

Nouvelle DS 4, la voie du premium à la française

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *