Actualitévie des marques

Borgward BX3 : N’est-il pas un peu tard ?

Salon de Genève 2015, Borgward annonce sa renaissance et propose au public un stand vide de toute voiture mais la marque automobile revenue du monde des morts annonce la prochaine arrivée d’un premier modèle. Des investisseurs privés et la marque chinoise Foton sont à la manœuvre mais il faudra attendre encore de longs mois avant de voir arriver… un SUV, le BX7.
2017 : La marque semble décoller sur le marché chinois et annonce des nouveautés mais aussi sa venue en Europe ainsi que la construction d’une usine en Allemagne, le pays d’origine de la marque.
2018 n’est pas comme 2017 et l’arrivée du BX5 ne change rien à l’affaire, la marque perd du terrain sur le marché chinois. Début 2019, rien ne va plus et la marque est cédée en grande partie au loueur de voiture Shenzhou UCAR. Depuis l’an passé, le repreneur tente de remettre la marque en selle, notamment en annonçant l’arrivée d’un nouveau modèle compact, le BX3.

Ci dessous, les Borgward BX3, BX5 et BX7

Le Borgward BX3 aurait du apparaître sur le marché chinois l’an passé mais entre déboires financiers, commerciaux et la crise sanitaire, le C-SUV a vu son lancement, initialement prévu en décembre 2019, reporté de plusieurs mois.
Aussi, ce n’est qu’en ce printemps 2020 qu’il se présente à la clientèle chinoise même si sa présentation initiale remonte au salon de Pékin 2018.

Un design sans charme

Le BX3 2020 propose une apparence dans la droite ligne de celle de ses grands ainés BX5 et BX7.
Il est est bien de la famille des SUV Borgward mais une une longueur limitée à 4.41 m, c’est à toute proche de celle, par exemple d’un Peugeot 3008 (4.45 m).
Il annonce les dimensions suivantes :

  • Longueur : 4.41 m
  • Largeur : 1.828 m
  • Hauteur : 1.670 m
  • Empattement : 2.560 m
  • Poids : 1.480 kg

L’allure, malgré l’existence d’une livrée bicolore bien dans l’ère du temps, est des plus sages pour ne pas dire anonyme notamment face à ce que proposent d’autres constructeurs automobile chinois et étrangers présents en Chine.
En plus des livrées monochrome, le SUV Borgward propose trois carrosseries bi-ton qui sont l’Orange ambre/Noir agate, l’Orange ambre/ Blanc clair de lune et le Rouge rubis/Noir agate.
Il n’est pas sur que les client se ruent sur le BX3 à cause de son style. Sans erreur mais aussi sans charme, ce nouveau Sport Utility Vehicle va devoir disposer d’atouts cachés pour se vendre par dizaines de milliers chaque année.
Borgward ne donne pas dans la modernité mais plutôt dans un classicisme, un peu passé de mode pour ce type de véhicule. Bref, il faudra chercher ailleurs des atouts qui permettront à ce SUV d’exister sur le grand marché.
Le BX3 repose sur des jantes alu en 17 pouces sur les niveaux de finition 1, 2 et 3 (215/60 R17). La version la plus luxueuse dispose de jantes elles aussi de jantes en aluminium mais elles sont en 18 pouces et chaussées de pneumatiques en 215/55 R18.

Un habitacle très (trop ?) classique et noir

L’habitacle du Borgward BX3 se fait classique, trop classique avec un mobilier déjà vu cent fois chez les concurrents.
Là encore, pas d’erreur mais pas vraiment d’éléments qui déclenchent un coup de cœur ou une envie. C’est propre mais presque daté.
Apparemment bien équipé, l’espace à voyager est trop noir et ce ne sont pas quelques touches de la couleur orange qui vont rendre l’ensemble chaleureux ou actuel.
Deux écrans de 8 et 10.25 pouces sont de la partie pour le combiné porte instruments et le système d’infotainment mais ils restent très classiques dans leur présentation.
La banquette arrière est prévue pour accueillir trois passagers mais il semble qu’à la vue de son dessin, on voyagera mieux à deux qu’à trois.

Une seule motorisation

Mécaniquement, cette nouveauté est disponible avec une motorisation assez classique puisqu’il s’agit d’un L4 1.4 L Turbo. Ce groupe propulseur est annoncé pour une puissance de 150 ch et un couple moteur de 250 Nm.
Ce moteur est uniquement proposé en association avec BVM6 (uniquement sur la version de base) alors que les trois autres niveaux de finition offrent une BVA6 mise au point par le spécialiste japonais Aisin.
Le SUV, qui n’existe d’en version FWD repose une suspension avant de type McPherson et d’un système multibras à l’arrière.
Le freinage est assuré par 4 disques (ventilés à l’avant) avec ABS et EBD.
Douze assistances à la sécurité et à la conduite sont présentes sur toutes les versions et devraient participer à l’attrait du véhicule tout comme sa dotation en équipement et sa tarification.

Les tarifs du Borgward BX3 sont fixés entre 96.800 et 130.800 yuans c’est à dire entre 16.815 et 17.050€.
La commercialisation débute actuellement en Chine et les premières livraisons devraient avoir lieu à la fin du printemps ou au début de l’été.
Aucune commercialisation du modèle. n’est prévue en Europe mais pour la marque, ce nouveau SUV est important et n’a pas le droit de se manquer.

Via Borgward.

Articles similaires
ActualitéEconomievie des marques

PLF 2021 : Surtout ne pas oublier l'E10 !

ActualitéEconomievie des marques

Malus écolo 2021 et 2022 : Le coup de massue

ActualitéCollection, anciennes et histoirevie des marques

Classic Days 2020 : A la rencontre de Benoît, Alain, Jacques et Ari

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Tesla Motors : La nouvelle Model S Plaid emporte tout

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *