Actualitévie des marques

BMW nous en dit un peu plus sur la nouvelle Serie 1 (F40)

Révélée officiellement dans le courant du mois de juin prochain, la nouvelle BMW Serie 1 (F40) poursuit actuellement ses tests de mise au point. Ces dernières semaines, la berline munichoise compacte était dans le sud de la France et plus particulièrement sur la piste de Miramas, haut lieu des essais de R&D de la firme à l’hélice.
BMW a profité de l’occasion pour réaliser une série de photographies et nous faire part de quelques éléments au sujet de la nouveauté.

Traction et même un peu plus

Comme pour rassurer les amateurs de BMW « propulsion » et ceux qui prennent du plaisir au volant, le constructeur bavarois envoie en première ligne Peter Langen, le patron de la division Driving Dynamics chez BMW pour expliquer la future Serie 1 F40 sera une voiture plaisante et de dire : « Nos clients ressentiront à son volant la réactivité dynamique et précise qui permet une vraie expérience de conduite optimisée. La nouvelle BMW Série 1 sera une véritable BMW avec un caractère individuel et bien trempé. »

Le message est, officiellement, clair. La troisième génération de la Serie 1 ne fera pas l’impasse sur l’agrément et le plaisir de la conduite !
Développée sur la même plateforme UKL2 que les Mini Clubman et Countryman, BMW X1 et X2, Serie 2 Active Tourer et Serie 1 Sedan (réservée pour l’instant au marché chinois), la Serie 1 2020 sera bien évidemment une traction ou une xDrive avec certaines motorisations ou sur les versions sportives.

Les modèles en livrées noires et blanches présentés sur les photos officielles laissent voir une berline compacte dans la droite ligne stylistique du modèle actuel. On notera toutefois des phares avant qui paraissent plus imposants tout comme la calandre ainsi que des feux arrière qui semble puiser leur inspiration dans la nouvelle Serie 3 ou la Serie 8.

Si on sera déçu de l’arrivée de la traction sur la compacte, on note toutefois que la plateforme UKL2 a quelques avantages pour les passagers puisqu’elle va permettre à la Serie 1 d’accroître son habitabilité notamment aux places arrière. BMW nous assure que les passagers du Rang 2 vont disposer de 33 mm d’espace supplémentaire aux jambes et de 19 mm de plus au niveau de la garde au toit.
De son côté, le coffre grandit et voit son volume croître de 20 dm3 pour passer de 360 à 380 dm3. Il est vrai que l’absence de pont arrière permet de gagner de la place et donc du volume.

Traction mais joueuse

C’est en tout cas la promesse faite par BMW qui annonce la présence d’un système déjà connu sur la berline i3s afin de limiter le patinage des roues. Installé dans l’unité de commande du moteur et non avec l’unité de gestion du Dynamic Stability Control (DSC), ce nouveau dispositif doit permettre de réduire de manière significative un des « traits de caractère » propres aux tractions, le sous-virage.
Selon le constructeur, les informations sont transmises trois fois plus rapidement et la vitesse de régulation perçue par le conducteur est de l’ordre dix fois plus vite que lorsque l’auto dispose d’un système lié à l’ESP ou au DSC « classique ».
Cette technologie baptisée ARB devrait donc augmenter le plaisir de la conduite d’une traction tout en accroissant la stabilité de l’auto, notamment dans les courbes ou les épingles prises un peu vite.

Bye Bye M140i, bonjour M135i

Ceux qui ont aimé les M130i, M135i ou M140i vont pouvoir verser une larme puisque la Serie 1 F40 du fait de sa plateforme « traction » ne pourra plus accueillir le L6 3.0 L TwinPower Turbo. A l’image des Mini et des X1, X2 et des monospaces Serie 2, la nouvelle compacte de BMW sera uniquement propulsée par des L3 et L4 1.5 L et 2.0 L suralimentés installés transversalement.
Au moment du lancement, c’est dire durant l’été prochain le haut de gamme de la Serie 1 sera matérialisé par la future M135i qui va prendre la succession de l’actuelle M140i à moteur 6 cylindres de 340 ch.
Cette M135i sera propulsée par le L4 2.0 L TwinPower Turbo dans une version forte de 306 ch (comme la Mercedes-AMG A35) à 5500 trs/min, 450 Nm à 1750 trs.
Ce moteur déjà vu sur d’autres BMW récentes (par exemple X2 M135i) se veut performant, sportif grâce notamment à un nouveau vilebrequin renforcé, de nouveaux pistons, un turbocompresseur plus grand ainsi qu’un système d’injection de carburant optimisé.
Ce bloc sera exclusivement associé à la BVA8 et à la transmission intégrale xDrive et devrait permettre à la M135i de proposer un niveau de performances équivalent à celui d’une AMG 35 ou d’une S3 pour rester chez les constructeurs dits « premium ».
Une version hybride très proche du monospace Serie 2 25xe Active Tourer est à attendre sur ce modèle en 2020 ou 2021.

Sachez enfin que la gamme BMW Serie F40 devrait être proposée à la vente dans une fourchette de prix allant de 24.000 à 50.000€ environ. Les actuelles finitions pourraient bien être reconduites mais pour en savoir plus il faudra attendre le début de l’été prochain.

A suivre.

Via BMW.

Articles similaires
ActualitéCommunicationSport automobilevie des marques

ACO : L'affiche des 24 Heures du Mans 2020 et une nouveauté

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Volvo : Un XC90 Recharge à venir

ActualitéEconomievie des marques

Groupe PSA : L'usine de Vigo va produire des VU pour Toyota

ActualitéCommunicationvie des marques

Election de la Voiture de l’année 2020 (COTY) : Elles ne sont plus que 35 en compétition

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *