ActualitéEconomieVéhicules électriques & hybridesvie des marques

BMW Group et JLR s’associent autour de l’automobile électrique

C’est l’information du matin.
BMW Group vient de signer un accord de partenariat avec Jaguar Land Rover afin de travailler au développement et à la mise au point de solutions communes dans le domaine de l’électricité automobile.
La collaboration portera essentiellement sur les motorisations, les systèmes de batterie et les systèmes électroniques en charge de la gestion des ensembles propulseurs électriques.

Petit rappel au sujet d’une ancienne collaboration

Voilà un partenariat qui a un air de déjà vu puisqu’on se rappellera que BMW a travaillé, puis possédé Land Rover entre 1993/1994 et 2000 avant de revendre la firme automobile à l’américain Ford.
L’affaire portait initialement sur la fourniture de moteurs L6 diesel (M51 et M57) puis V8 essence (M62) pour les Range Rover P38A puis L322 (période 1994-2004). Mais entre temps, BMW s’empare de Rover et de ses marques.
Le partenariat BMW/Land Rover sera un peu moins glorieux en « back office » puisque, disent les détracteurs, le constructeur allemand s’est allègrement servi du savoir faire et de la technologie développée par la firme anglaise pour créer son premier SUV en 1999, le X5 E53.

Cap sur les moteurs électriques

La base de ce partenariat « électrique » porte sur le développement des prochaines générations de véhicules électriques des deux groupes.
Si mais BMW annonce déjà que le futur SUV iX3 profitera d’un nouveau groupe propulseur électrique, on est encore un peu dans l’abstrait si on se tourne du coté de Jaguar-Land Rover.
On ne sait pas encore si cette nouvelle motorisation électrique se retrouvera sur une Jaguar, un Land Rover ou même un SUV Tata qui est, rappelons le, propriétaire des deux marques britanniques.

La collaboration entre BMW et JLR devrait, au moins dans un premier temps et si le succès est là, s’organiser autour des Electric Drive Unit ou EDU.
Pour faire simple, cet accord de coopération portera sur tous les dessous des véhicules mais pas sur les chassis et les liaisons au sol, chaque marque souhaitant garder ses spécificités et son « toucher » de route.
Les entreprises vont donc collaborer autour du développement des systèmes électroniques de gestion, des ECU et des motorisations ainsi que sur l’adaptation de ses ensembles aux différents packs de batteries.

Il nous reste désormais à suivre l’évolution de cette association autour de l’écolo-mobilité si chère aux marques depuis maintenant quelques années.

Via AP, BMW, JLR.

Articles similaires
ActualitéAutour de l'automobilevie des marques

Genesis : Filippo Perini nommé directeur du bureau de style

ActualitéAutour de l'automobileEconomie

Sécurité Routière : Un mauvais mois d'août à cause...

ActualitéEconomievie des marques

Greenpeace lance la chasse aux SUV, surtout les gros !

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Nouvelle Volkswagen ID.3 2020 : Première découverte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *