ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Audi e-tron 50 Quattro : Est-il bien nécessaire ?

Quatre mois environ après le lancement du SUV électrique e-tron 55 Quattro, la firme aux anneaux dévoile une nouvelle version de ce SUV EV que peut d’entre nous ont déjà croisé sur les routes. Voici donc l’Audi e-tron 50 Quattro ou la version d’accès au SUV électrique d’Audi.

Toujours un gros bébé

Avec son beau gabarit (4.90 m x 1.94 m x 1.63 m) et sa masse imposante de près de 2.500 kg, le nouvel e-tron 50 Quattro ne diffère extérieurement de son grand frère que par son logo. On sera donc dans l’incapacité une version de l’autre notamment si elles ont profité de la fameuse option « Omission du logo » si chère aux marques allemandes.
Bref, l’apparence extérieure et l’ambiance intérieure des deux versions sont identiques et conformes aux standards d’Audi.

Moins de kW, moins de performances, moins d’autonomie…

C’est ce qui ne se voit pas qui évolue.
Exit la batterie de 95 kWh, elle est remplacée sur cette version 50 Quattro par un pack de batterie (324 cellules prismatiques réparties en 27 modules d’une capacité de 71 kWh qui prend place sous les passagers. Le poids du pack 71 kWh est légèrement inférieur aux 700 kg de celui présent sur l’e-tron 55 Quattro. Comme sur la version 55 Quattro, ce SUV dispose d’une prise CSS pour la recharge sur des bornes « haute puissance ». Audi assure qu’il ne faut que 30 minutes sur une borne rapide pour récupérer 80% de l’autonomie du SUV.
La nouvelle puissance proposée par les deux moteurs électriques diminue puisqu’elle passe de 265 kW (360 ch) à 230 kW (313 ch).
La différence de puissance se joue au niveau du moteur arrière qui voit le nombre de ses kW diminuer et chuter de 140 à 115 kW. Le groupe propulseur positionné au niveau de l’essieu avant conserve ses 125 kW originaux.
Le couple moteur baisse lui aussi puisqu’il n’est plus que de 540 Nm sur cette nouvelle version 50 Quattro alors qu’il atteint 561 Nm sur le modèle 55 Quattro.
L’Audi e-tron 50 Quattro se dispense de la fonction S ou Boost présente sur l’autre version qui permet de profiter durant 7-8 secondes d’une augmentation de la puissance (300 kW ou 408 ch) et du couple (664 Nm).

Cette version e-tron 50 Quattro est par ailleurs légèrement moins véloce que le modèle 55 Quattro puisqu’elle annonce une Vmax limitée à 190 km/h (vs 200 km/h) et un exercice du 0 à 100 km/h abattu en 7.0 secondes (vs 6.6 secondes).

Selon le constructeur ce nouveau SUV Audi e-tron 50 Quattro peut ainsi espérer une autonomie maximale de 300 km selon le cycle WLTP. C’est une bonne centaine de kilomètres de moins que les annonces officielles faites pour l’e-tron 55 Quattro qui revendique de pouvoir parcourir 400 km entre 2 recharges [ndla : distance jamais atteinte lors des essais routiers].
Le pire, c’est à dire une autonomie faiblarde, est à craindre avec cette nouveauté qui ne devrait pas électriser les acheteurs sauf, peut être, les audistes fans de voitures électriques et d’un budget serré pour un gros SUV.

… et moins cher !

Sachez enfin que cette version (annoncée pour l’instant en Belgique, Pays Bas et Royaume Uni mais la France et d’autres pays de l’Union Européenne devraient suivre) est vendue au royaume de Belgique quelques 11.500€ de moins que la version 55 Quattro.
C’est un argument qui pourrait séduire les petits rouleurs amateurs de gros SUV non polluants.
La production débutera avant la fin de l’année et les premières livraisons se feront début 2020.

Via Audi.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Malus écolo : Bruno n'aime plus les grosses autos

ActualitéAutour de l'automobileEconomievie des marques

Malus écolo 2020 : La version WLTP arrivera plus tôt

Actualitévie des marques

Devalliet Mugello 120F : Le light is right à la française

Actualitévie des marques

Nuova Ferrari Roma 2020

3 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *