ActualitéSport automobile

Anthoine Hubert (1996-2019) : Disparition accidentelle d’un talent en devenir

Il aurait fêté ses 23 ans le mois prochain. Anthoine Hubert, jeune pilote de Formule 2 est décédé dans un accident qui a eu lieu au second tour du GP de F2 de Belgique. La course se déroulait en préambule du GP de F1 qui se court cet après midi.

Un terrible accident à pleine vitesse

La voiture du jeune pilote français a été déchiquetée sous la violence du choc après avoir rebondi dans un mur de pneus puis après avoir été percutée latéralement et à pleine vitesse par le pilote équatorien Juan-Manuel Correa [ndla : pilote de développement d’Alfa Romeo] et le japonais Marino Sato.
L’accident a eu lieu au sortir du Raidillon de l’Eau Rouge, dans une portion du circuit baptisée Kemmel où les monoplaces sont généralement à pleine charge et en accélération.
Hier soir vers 19 heures, la FIA annonce la mort d’Anthoine Hubert qui a succombé à ses blessures vers 18 h 35. Juan Manuel Correa est blessé, son état est stable.
Le jeune pilote équatorien (20 ans) a subi de graves fractures aux deux jambes ainsi qu’une blessure à la colonne vertébrale. Il a été opéré dans la nuit et restera en soins intensifs pour plusieurs jours ou semaines.

Une belle carrière

Venu très très jeune au sport auto, il avait débuté à l’âge de 4 ans au Kart Club d’Angerville dans l’Essonne puis fait ses premières compétition à l’âge de 7 ans.

Sa jeune carrière fut celle d’un grand pilote en devenir avec notamment la victoire en coupe de France de karting en 2005 et 2009 et deux troisièmes places aux championnats du monde en catégorie U18 en 2011 et 2012.
2013 est l’année de son passage en monoplace et d’entrée de jeu, il remporte le titre de champion de France de F4 en remportant 9 des 18 courses mais aussi en marquant bon nombre de points durant les autres courses.

Anthoine Hubert est un pilote remarquable dès son arrivée en Formule Renault 2.0, puis en F3 Européenne, avant de remporter le titre de champion en GP3 Série en 2018.

Pilote de premier rang de la Renault Driver Academy, il était arrivé en F2 au sein de l’écurie BWT Arden où il faisait équipe avec la pilote Tatiana Calderon.
Au volant de la voiture rose et blanche de l’équipe, il avait gagné le GP de F2 de Monaco en mai dernier puis, dans la foulée, le GP de France de F2 sur le circuit du Castellet.

Pilote prometteur et en devenir, Anthoine Hubert était un garçon de talent (on ne passe, à 23 ans, plus de 18 années dans un baquet si la volonté, le savoir faire et la maîtrise ne sont pas là).
Toutefois cet accident et le décès du jeune français montrent une fois de plus que le sport automobile est une compétition à haut risque même pour les meilleurs.

Triste semaine pour le monde automobile puisque le décès du pilote francilien vient tristement s’ajouter à celui de la pilote américaine Jessi Combs décédée, il y a quelques jours, au volant d’une voiture de record de vitesse

Nous adressons nos sincères condoléances à la famille d’Anthoine Hubert ainsi qu’à ses proches et amis.

Via FIA, AP, FFSA.

Articles similaires
ActualitéAutour de l'automobilevie des marques

Genesis : Filippo Perini nommé directeur du bureau de style

ActualitéAutour de l'automobileEconomie

Sécurité Routière : Un mauvais mois d'août à cause...

ActualitéEconomievie des marques

Greenpeace lance la chasse aux SUV, surtout les gros !

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Nouvelle Volkswagen ID.3 2020 : Première découverte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *