Actualitévie des marques

Alfa Romeo Tonale : Ca part mal (encore une fois)

Présenté début mars 2019 sous la forme d’un show car plutôt séduisant, le C-SUV d’Alfa Romeo était attendu sur le marché dans le courant de l’année 2020. Il n’en sera rien.
Celui qui devait prendre la relève de la vieillissante Giulietta avant de la fin de l’an prochain ne devrait pas arriver si tôt sur le marché puisqu’on parle d’un report d’au moins une année.

Si on en croit les derniers développements et les éléments disponible, la modernisation et la mise aux normes de l’usine de Pomigliano d’Arco implantée en Campanie dans la région de Naples serait plus difficile et complexe qu’envisagée.

Pomigliano d’Arco, une usine désuète en seulement 6 ans ou…

Le discours officiel proposé aux syndicats italiens et notamment à la FIOM dit la chose suivante : « La modernisation du site apparaît, compte tenu du scénario économique et du marché actuel, d’une complexité particulière et quasi imprévue. Ainsi, les interventions prévues ne pourront pas être achevées avant le mois de septembre prochain et d’autres interventions structurelles vont être nécessaires, sur une durée beaucoup plus longue, pour préparer les différentes zones de l’usine à la fabrication de nouveaux modèles ».
On est un peu surpris par cette nouvelle annonce de la direction du groupe FCA puisque l’usine avait été modernisée en 2008, puis entièrement restructurée et mise au normes durant les années 2010-2011 afin d’accueillir la production de la Fiat Panda III.

Mais ce n’est pas tout puisque l’usine, entièrement revue et réorganisée en 2012, avait été distinguée par la certification « Silver » dans le cadre du classement mondial WCM (World Class Manufacturing ou Production d’excellence mondiale).
Toujours en 2012, Pomigliano d’Arco reçoit l’ALPA (Automotive Lean Production Awards) de la meilleure usine d’Europe.
Et ce n’est pas fini puisqu’en 2013, le site Fiat (pas encore FCA), reçoit la distinction suprême dans la catégorie, la médaille d’or du WCM.
Donc, est ce à dire que six ans plus tard, le site est déjà obsolète et bon à être repensé intégralement dans sa structure comme dans son organisation. On peut en douter.
La direction de FCA campe toutefois sur sa position malgré l’opposition syndicale et confirme fermement que cette usine remise à neuf du temps de Sergio Marchionne est à refonder notamment pour produire le Tonale.

On se posera de sérieuses questions sur la réalité de l’affaire et on verra derrière cette annonce une décision plus économico-financière qu’industrielle.
Ainsi, on se rappelle qu’à l’automne 2018, FCA avait annoncé un très gros investissement de plus de 5 milliards en Italie. Toutefois, à cause de la politique intérieure italienne et de la pression exercée par l’administration Trump, FCA a fait le choix d’investir ou de renforcer ses entités américaines et non italiennes.
Y’a t-il un lien de cause à effet ? Rien de définitif sur le sujet mais de gros doutes quand même.
Nous attendrons les déclarations des syndicats concernés à la rentrée pour en savoir plus sur cet important retard de mise en production d’un véhicule vital pour l’avenir d’Alfa Romeo.
On annonce 2021 mais ne perdons pas de vue que des sources internes évoquent le premier semestre 2022, ce qui est encore très loin mais qui nous permettra de quasiment fêter les 13 ans de la Giulietta née en 2009.

Le Tonale 2021/2022 fera l’impasse sur le diesel

Motorisation pourtant incontournable sur le segment C et encore plus sur les C-SUV, Alfa Romeo fait le pari [ndla : si c’est du même genre que celui qui a valu la Giulia de ne pas avoir de carrosserie break, c’est perdu d’avance] de se dispenser de moteurs Multijet sur le futur Tonale.
L’affaire est étonnante quand on sait que l’Alfa Romeo Tonale et la Jeep Compass partageront la même plateforme.
Pour exister, la Compass propose des motorisations diesel 1.6 L et 2.0 L de différentes puissances, ce ne sera pas le cas du Tonale.
Sur certains marchés et non des moindres, la motorisation diesel représente bien plus de 80% des ventes de la Jeep, ce qui est tout sauf négligeable.
Plus fort encore, Alfa Romeo ferait l’impasse sur les motorisations essence « pures » pour ne se concentrer que sur les groupes propulseurs hybrides rechargeables. Si l’idée en soit n’est pas blâmable, notamment quand on connait l’agrément moyen du moteur L4 1.4 L T-jet (120, 140 ou 170 ch) mais elle risque fort de renchérir la tarification d’accès au modèle.
Si la réalité est celle-ci, nous vous laissons imaginer la suite.

Un Tonale pas encore finalisé, ni validé

Si l’affaire de la plateforme est actée définitivement, ce sera celle du SUV Compass [ndla : plateforme de la Jeep Renegade rallongée] et non Giorgio.
Ceux qui rêvaient d’un SUV compact « propulsion » vont devoir oublier cette option. Le futur Alfa Romeo Tonale sera traction ou Q4, c’est à dire avec 4 roues motrices.
Le choix de la plateforme de la Jeep a été essentiellement dicté par des raisons d’ordre financier et non pour le fun !
Selon plusieurs sites et médias italiens, on apprend ces jours-ci que différents éléments du Tonale sont encore en cours de développement et qu’ils ne seront validés que dans les prochaines semaines.

Cet été, la direction d’Alfa et celle de FCA vont devoir prendre les dernières décisions concernant les lignes de la version en série. Selon les bruits de couloirs milanais, il devrait y avoir des différences notables par rapport au concept car présenté au salon de Genève 2019. A vérifier dans quelques mois.
Les définitions des versions de la gamme ne sont pas arrêtées tout comme certains choix mécaniques, techniques et de finition.
Cela devrait être fait dans les deux prochains mois mais c’est autant de retard pour la mise en développement final du modèle et sa mise sur le marché.

Alors l’Alfa Romeo serait-il aussi « poissard » que la berline Giulia, rien de certain pour l’instant mais une chose est sure, il y a une gros retard à l’allumage.
Il ne faudra toutefois pas que cela dure trop longtemps car Alfa Romeo est actuellement très mal en point sur les marchés et mêmes plus faible que Lancia, c’est dire l’urgence.

Via La Stampa, FIOM, LaRepubblica, ClubAlfa, ForumAlfa.it.

Articles similaires
ActualitéCommunicationvie des marques

Sportive de l'année 2019 : Echappement choisit la Renault Mégane R.S. Trophy-R

Actualitévie des marques

Mini John Cooper Works GP : L'énervée

ActualitéSport automobilevie des marques

Citroën et le WRC : C'est fini !

ActualitéSport automobilevie des marques

Peugeot 208 Rally 4 : Une nouvelle lionne dans la course

4 Comments

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *