ActualitéSport automobilevie des marques

24 Heures du Nürburgring 2019 : Audi l’emporte devant les favoris

Une semaine exactement après les 24 Heures du Mans 2019, c’est au tour des 24 Heures du Nürburgring de baisser le rideau sur 1.440 minutes de course palpipantes de bout en bout.
Alors que tout le monde ou presque attendait les Porsche 911 GT3 R ou les Mercedes-AMG GT3, c’est finalement une Audi R8 LMS fiable, toujours aux avant postes et en embuscade qui remporte la prestigieuse course allemande.

Les trois premiers…

C’est donc l’équipe Phoenix Racing qui gagne cette édition des 24 Heures 2019.
Pilotée par Pierre Kaffer, Frank Stippler, Frederic Vervisch et Dries Vanthoor l’Audi R8 LMS accède à la plus haute marche du podium après une belle course et les nombreux faits de courses de la matinée qui ont bouleversé le classement et une première que l’on croyait acquise au Manthey Racing.
La tournure de la course a réellement changé à 2h30 min de l’arrivée quand la direction de course a pris la décision de pénaliser de 5 min 32 secondes à la Porsche 911 GT3 R n°911 du Manthey-Racing qui était largement en tête.
Le pilote Laurens Vanthoor a commis un excès de vitesse durant une portion de course neutralisée. Le pilote a en effet a roulé à 172 km/h au lieu de 120 km/h autorisés par le règlement.
La 911 GT3 R repartira avec une minute de retard sur l’Audi mais ne recollera jamais et en fin de course, on a eu d’ailleurs l’impression que la Porsche avait légèrement baissé de rythme, le Manthey Racing préférant surement assurer une 2eme place plutôt que de prendre le risque de tout perdre dans une chasse effrénée.
La réputée écurie avait déjà perdu sa 911 n°1 sur une sortie de piste de Richard Lietz. Il valait mieux assurer que tout risquer.
A la troisième place du classement, on trouve la Mercedes-AMG GT3 conduite par l’équipage Maxi Buhk, Hubert Haupt, Thomas Jäger et Luca Stolz. Bien que troisième, la sportive stuttgartoise a semblé en retrait des Audi et Porsche durant toute la course mais l’infortune des autres concurrents ont permis à la voiture de se hisser à la troisième place du général.

… et les autres

Si beaucoup des autres voitures engagées en course n’ont pas démérité, elles étaient un ton et un temps (au tour) en dessous.
Ainsi les BMW, Glickenhaus, Ferrari et Nissan ont joué les arbitres (ou les faire valoir ?) tant les voitures de tête semblaient un cran au dessus.
On notera hélas une rude fin de carrière pour les imposantes M6 GT3 des écuries Rowe Racing, BMW Team Schnitzer et Walkenhorst Motorsport. Elles ont été inexistantes ou presque en course. Seule la M6 GT3 du Falken Motorsports sauve l’honneur avec une discrète 7eme place.
La période est rude pour BMW en compétition avec la fin des M6, le retrait précipité des M8 même s’il reste les M4 2.0 L Turbo du DTM pour porter vers le succès les couleurs de la marque.

Au chapitre des surprises sympathiques, on notera la 9eme place de la SCG003C de la Scuderia Cameron Glickenhaus et la 10eme d’une grande mère toujours vaillante, la Nissan GT-+R du Kondo Racing.
La Ferrari 488 GT3Wochenspiegel Team Monschau s’est classée 11eme au général.
Enfin, on notera la belle perf’ d’une Subaru WRX STI qui se classe à la 19eme place parmi les grosses allemandes du GT4.

Deux années après sa dernière victoire, le constructeur aux anneaux revient tout en haut du podium avec sa R8 LMS.
C’est aussi le cinquième succès de l’équipe Phoenix Racing dirigée par Ernst Moser et le troisième dans cette course de 24 Heures pour Frank Stippler.

Retour en vidéo sur les faits marquants de la course

Le point sur la tête de la course à 6, 12 et 18 heures

Le classement (TOP20)

Si vous désirez connaitre le classement des 142 arrivants dans leurs catégories respectives, c’est via ce lien de l’ADAC 24 Heures du Nürburgring.

Via ADAC, AP, RTBF, Endurance Info, Youtube.
Crédits photos : Grupe C Photography for ADAC.


Articles similaires
Actualitévie des marques

Mercedes-AMG CLA45/45 S Shooting Brake : La boucle est bouclée

ActualitéAutour de l'automobilevie des marques

Le permis de conduire à 17 ans c'est désormais possible mais...

Actualitévie des marques

DS Automobiles : C'est (quasiment) fini pour la DS 3

ActualitéEconomieVéhicules électriques & hybrides

Prime à la conversion : Rabotée et assumée (plus tôt que prévu)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *