ActualitéSport automobilevie des marques

24 Heures du Mans 2019 : Deux Ford GT pénalisées

L’information est tombée ce soir vers 20h00. Une et peut être même deux Ford GT qui couraient ce week end en GTE Pro et GTE Am seraient disqualifiées.

Ford GT n°68

La Ford GT n°68 pilotée par l’équipage Bourdais/Hand/Muller a été déclassée à la suite du contrôle technique d’après-course.
En effet, les commissaires techniques des 24 Heures du Mans ont décidé de déclasser la Ford n°68 pour un problème de non conformité du réservoir.
Il apparaît que le réservoir d’essence de la Ford GT avait une contenance supérieure à ce qu’autorise le règlement.
Après les essais et le réajustement de la « fameuse » BoP (Balance de Performance) la veille du départ de la course mancelle, les réservoirs de la Ford GT étaient passés de 96 à 97 litres de contenance.
Si on en croit les commissaires, le réservoir de la voiture affichait une contenance réelle et exacte de 97.83 litres, soit 0.83 litre de plus que la norme officielle.
Cette différence de contenance a fait que la voiture a été disqualifiée pour non conformité.
Suite à cette décision, la Ford n°68 perd sa quatrième place du classement GTE Pro et disparait même du classement général de la course.
Elle cède donc sa 4eme place à une autre Ford GT, la n°67 conduite par les pilotes Priaulx/Bomarito/Tincknell.

Ford GT n°85

La belle GT du Keating Motorsport et sa belle livrée rose « Wynns » est elle aussi sanctionnée. La raison est toutefois différente.
Les commissaires de courses reprochent à l’équipe américaine de ne pas avoir respecté le temps minimum dédié au ravitaillement ce qui aurait permis à la GT n°85 de gagner du temps sur ses adversaires.
Forts de ces faits « chronométrés », les commissaires manceaux ont donc décidé d’infliger à l’équipe et au temps de la voiture une lourde pénalité de 55.2 secondes.
Ce temps additionnel punitif fait donc perdre le gain de la course à la Ford.
La victoire revient donc à la Porsche 911 RSR du Project 1 pilotée par Bergmeister/Lindsey/Perfetti qui s’adjuge la victoire mancelle mais aussi celle en championnat du monde GTE Am.

ndla : Pour arriver à 55.2 secondes de pénalités, les commissaires ont fait de l’algèbre et joué avec la règle de 3.
Le temps de chaque ravitaillement devait être de 45 secondes. La Ford a fait ses ravitaillement en un temps moyen de 44.4 secondes.
La pénalité de 55.2 secondes correspond au temps gagné (0.6s) à chaque ravitaillement. Ce chiffre est ensuite multiplié par le nombre d’arrêts, c’est à dire 23 pour la GT n°85. Le chiffre obtenu est de 13.8 secondes. Le principe de la pénalité veut qu’on multiplie ce chiffre par 4 ce qui nous emmène à 55.2 secondes.

Via ACO, AP, Ouest France.
Crédits photos : ACO/24 Heures du Mans

Articles similaires
ActualitéAutour de l'automobilevie des marques

Genesis : Filippo Perini nommé directeur du bureau de style

ActualitéAutour de l'automobileEconomie

Sécurité Routière : Un mauvais mois d'août à cause...

ActualitéEconomievie des marques

Greenpeace lance la chasse aux SUV, surtout les gros !

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Nouvelle Volkswagen ID.3 2020 : Première découverte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *