ActualitéEconomievie des marques

Nissan : Tout sera (provisoirement) fermé début janvier aux USA

Pas sur que cette annonce de congé imposé et non payé excite l’ensemble des salariés américain de Nissan.
Nissan va mal en Europe mais surtout Nissan ne va pas bien partout ailleurs et la nouvelle direction de la firme automobile japonaise fait feu de tout bois pour dégager des marges, de la rentabilité, abaisser ses charges diverses et tenter de se relancer à l’horizon de 18 ou 24 mois.
La firme Nissan est aujourd’hui dans une posture presque plus mauvaise et plus difficile à gérer qu’elle ne l’était en 1999 quand Renault est venu la sauver.
Toujours est-il que ça va mal aux USA et que pour tenter de se donner un peu d’air et de trésorerie, le constructeur japonais n’a rien trouvé de mieux que de fermer durant quelques jours l’ensemble de ses sites installés outre Atlantique.

Des congés du Nouvel An prolongés mais… pas payés

Nissan va donc imposer à tous ses salariés américains deux journées de congé non payées le mois prochain. Les employés de l’entreprise ne recevront donc pas de salaire pour les jeudi 2 et vendredi 3 janvier 2020.
Nissan précise que cette décision se traduira par une réduction de salaire de l’ordre 9.2% en janvier pour les employés payés mensuellement.
Pour ce qui est des employés payés une ou deux fois par semaine, ils ne seront simplement pas payés pour ces deux jours chômés.
Ainsi du 31 décembre 2019 au lundi 6 janvier 2020 au matin, tous les établissements Nissan aux Etats Unis seront fermés. Cette fermeture que l’on qualifiera  »d’économique » concerne le siège de Nissan Group of North America, l’ensemble des services administratifs, d’accueil, le marketing, la R&D, le bureau de design, le service financier, la captive financière et bien évidemment tous les sites de fabrication installés sur le sol américain,
Infiniti est soumis au même régime sec et sans argent pour la même période.
Ces mesures viennent s’ajouter aux 380 suppressions de postes à l’usine de Canton et aux 1.000 postes de travail démantelés dans deux usines au Mexique.

Nissan et Infiniti dans une mauvaise passe sur le marché américain

Cette situation est liée d’une part à une petite contraction du marché automobile américain et d’autres part à des ventes du groupe Nissan aux États-Unis qui sont en forte baisse.
Celles-ci ont chuté de 16.0% en novembre par rapport à l’année précédente.
Dans le détail, les ventes de Nissan ont baissé de 13.0% à seulement 83.562 véhicules et celles d’Infiniti ont plongé de 33.0% à 9.385 exemplaires.
Le problème de Nissan aux USA n’est pas automnal mais plutôt durable puisque du 1er janvier au 30 novembre 2019, les ventes du constructeur américain via ses deux marques étaient en baisse de 7.8%, c’est à dire -6.5% pour celles de Nissan et un inquiétant -19.0% pour les modèles Infiniti.

Uchida passe à l’action

Ces mesures que l’ont qualifiera d’urgentes ont été annoncées peu après le 1er décembre et l’entrée en fonction du nouveau PDG de Nissan, Makoto Uchida. 
Cela est surement une de ses premières décisions puisque dans une de ses premières déclarations faites à Yokohama, au Japon, M. Uchida avait déclaré que la priorité pour Nissan était actuellement le grand marché américain, les autres venant après, y compris les grands marchés du Japon, de la Chine et de l’Union Européenne.

Dossier à suivre.

Via AP, Autonews.

Articles similaires
ActualitéAutour de l'automobileCollection, anciennes et histoirevie des marques

Classic Days 2020 : Ce fut un bon week end

ActualitéCommunicationvie des marques

Wayne Anthony Griffiths, probable futur patron de Seat

ActualitéNon classévie des marquesVUL, Vans, Fourgons

Suzuki Jimny 2020 : Il revient en version VUL... sans malus

Actualitévie des marques

Skoda Kodiaq RS : 18 mois et puis s'en va !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *