Actualitévie des marques

Nissan GT-R50 by ItalDesign : Présentation de la version de « série »

C’est en Italie, dans la commune de Cervesina située au sud ouest de Pavie en Lombardie, sur le circuit Tazio Nuvolari que Nissan, et probablement ItalDesign, présentait la version définitive de la fameuse GT-R50 by ItalDesign inspirée par la GT-R50 Concept de 2018.

Rare, singulière et (très) chère

Initialement prévue au salon de Genève, la présentation a du être reportée et modifiée en raison de la pandémie.
C’est donc sur le Circuito Tazio Nuvolari qui a servi au développement et à la mise au point de la supercar que le constructeur a présenté seul, la version de « petite » série de cette supercar très exclusive.
Après le concept car, les sessions photos numérisées, voici enfin la plus exclusive et la plus onéreuse des Nissan GT-R

Michael Carcamo, directeur du programme Nissan Sports Cars et Nismo, d’expliquer :
« Avec cette voiture, nos clients ont apprécié l’expérience personnalisée offerte par ItalDesign, qui possède une longue tradition dans le domaine exclusif des véhicules haute performance, ultra-rares et personnalisés. Leur expérience avec la GT-R50 sera probablement incroyable.” 

Fabriquée dans le cadre d’une série limitée à 50 exemplaires pour le monde, cette série de Nissan GT-R50 by ItalDesign se veut être une grande sportive rare et exclusive.
Elle est en effet destinée à des clients fortunés triés sur le volet qui ont eu « l’honneur » de signer un bon de commande mais aussi un très gros chèque de 990.000€.

L’esprit GT-R en plus moderne

Développée sur la base de la GT-R Nismo, ItalDesign et les services de R&D de Nissan ont entièrement revu le dessin de la supercar japonaise. Elle fut présentée il y a quasiment deux ans comme un concept car commémoratif destiné à fêter les les 50 ans de la GT-R qui fut, souvenons nous en, au départ une Skyline GT-R.
La Nissan GT-R50 by ItalDesign a été développée par les équipes de Nissan Europe et Nissan USA. L’allure, bien que proche de celle de la GT-R standard, possède son design spécifique et se veut plus racée, peut être plus fine
L’auto est plus longue (+9.4 cm), plus large (+9.7 cm) qu’une GT-R mais elle est surtout moins haute (-5.4 cm) ce qui modifie de manière importante de la GT-R. La GT-R50 by ItalDesign repose sur la même base que la version normale et de fait l’empattement reste le même avec une longueur de 2.78 m.

Stylistiquement, la GT-R50 possède de nombreux éléments de carrosserie et aérodynamiques spécifiques.
On note ainsi, au chapitre des évolution les éléments suivants :

  • le capot moteur au renflement plus prononcé
  • une calandre élargie plus fine et très aérée
  • les phares full led
  • de nouveaux bas de caisse
  • une ligne de toit abaissée
  • un pavillon avec partie centrale légèrement plus basse que les parties latérales (dans l’esprit de ce que fait Zagato)
  • les passages de roues arrière plus marqués
  • des évents d’ailes avant dessinés façon lame de sabre de samouraï
  • le « pincement » vers le centre du coffre
  • les quatre feux arrière ronds flottants reliant les contreforts des ailes arrière au centre du coffre
  • l’aileron arrière mobile et réglable dont les extrémités semblent prendre appui sur les feux ronds
  • un nouvel extracteur
  • de nouvelles jantes alu noires en 21 pouces (20 pouces sur une GT-R)

Un habitacle très GT-R

A bord de la supercar japonaise, il n’y a aucune surprise puisque qu’on retrouve, à quelques détails près et avec un peu moins de hauteur intérieure, le mobilier de la GT-R Nismo (tableau de bord, contre-portes, console centrale et sièges Sport).
Le combiné porte instrument est identique à celui de la GT-R est conserve ses compteurs analogiques qui feront plaisir aux amateurs « d’ensemble tachymètre/compte-tours/jauges » à l’ancienne.
Nissan ne s’est pas encore attardé sur la dotation en équipements du modèle mais assure que tout le nécessaire est présent et à sa place.
Pour ce qui est des garnitures du cockpit, Nissan a fait le choix de l’Alcantara, de quelques parement en cuir et de la fibre de carbone noire.

Une partie mécanique « upgradée »

A esthétique spécifique, mécanique spécifique ! Telle pourrait être la maxime de Nissan pour présenter cette nouveauté.
Bien que la Nissan GT-R50 by Italdesign reprenne la base technique de la version Nismo, elle en diffère sur de nombreux points
Le fameux moteur V6 VR38DETT 3.8 L Biturbo, assemblé à la main, est toujours de la partie mais il évolue sensiblement puisqu’il gagne 20% de puissance en plus.
La puissance du V6 suralimenté prend donc 120 ch pour passer de 600 à 720 ch à 7.100 trs/min. Le couple moteur évolue de 128 Nm et atteint désormais 780 Nm présents de 3.600 à 5.600 trs.
Pour en arriver là sans toucher à la fiabilité du moteur, Nissan et Nismo ont modifié bon nombre de pièces du bloc V6.
Parmi les modifications apportées au groupe motopropulseur, figurent deux nouveaux turbos de grand diamètre et à haut débit emprunté à la GT-R qui court en GT3, des échangeurs intermédiaires plus grands, des arbres à cames revus et un vilebrequin retoqué.
Ce n’est pas tout puisque les ingénieurs japonais ont prévu des pistons, des bielles et des roulements à haute résistance ainsi que de nouveaux gicleurs d’huile haut débit pour une meilleure lubrification des pièces mobiles et des injecteurs d’essence à haut débit.
Un système d’allumage proche de celui des GT-R de compétition est de la partie et les collecteurs d’admission mais aussi d’échappement ont été modifiés tout comme la ligne d’échappement spécifique à cette version. enfin des systèmes d’allumage, d’admission et d’échappement optimisés.

L’augmentation des performances du moteur V6 biturbo a imposé aux ingénieurs un renforcement de l’ensemble boîte/commande séquentielle à double embrayage à six rapports ainsi que du pont arrière avec différentiels et des arbres de la transmission intégrale (ATTESA E-TS).
La suspension, elle aussi revue, intègre un amortissement réglable et piloté en continu DampTronic I mis au point par Bilstein.
Le système de freinage est signé par Brembo. Il prévoit des grands disques ventilés et percés équipés d’étriers rouges multi-pistons. A l’avant on trouve des disque en 390 x 32.6 mm pincés par des étriers à 6 pistons et à l’arrière des étriers avec quatre pistons pincent des disques en 380 x 30 mm.
La Nissan GT-R50 by ItalDesign délaisse les jantes alu en 20 pouces pour s’équiper de nouvelles roues à 5 branches en 21 pouces. Les nouvelles jantes affichent la dimension de 21 x 10 pouces à l’avant et de 21 x 10.5 pouces à l’arrière.
Le coupé japonais chausse des pneumatiques Michelin Pilot Super Sport en 255/35 R21 à l’avant et 285/30 R21 à l’arrière.

La présentation de la Nissan GT-R50 by ItalDesign en vidéo

Le GT-R50 est donc produite dans le cadre d’une série limitée qui comptera 50 unités. Chacune d’elles sera entièrement personnalisable notamment avec les livrées historiques de la GT-R et quasiment toutes les options de personnalisation sont possibles… moyennant finance.
Sachez qu’il reste encore quelques exemplaires disponible à la vente moyennant la somme de 990.000€ HT ou 1.237.500€ TTC.
Les livraisons de ces 50 voitures construites entièrement à la main devraient débuter en fin d’année et se faire essentiellement en 2021.

Via Nissan, ItalDesign, Youtube.

Articles similaires
Actualitévie des marques

BMW : Enfin une M3 Touring

Actualitévie des marques

Mercedes-Benz : Le moteur 4 cylindres essence est de retour sur le Classe G

ActualitéCommunicationvie des marques

Ford : Le Kuga PHEV déjà au rappel

ActualitéSport automobilevie des marques

Rallye Aïcha des Gazelles : Il n'y aura pas d'édition 2020

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *