Actualitévie des marques

Mazda CX-5 : Subtile mise à jour

Commercialisé depuis le mois de juin 2017, le Mazda CX-5, comme l’ensemble de gamme Mazda, fait partie de ces véhicules bien nés et surtout bien dessinés qui n’ont pas forcément besoin du fameux restyling de mi-vie.
Aussi pour cette évolution de son SUV CX-5, Mazda s’est contenté d’un service minimum à l’extérieur mais a plus travaillé sur l’habitacle et les motorisations.

Petit rappel

Le constructeur nous rappelle en préambule que le Mazda CX-5 est le modèle le plus vendu de la marque en Europe et nous fait remarqué que l’arrivée de la 1ere génération du modèle en 2012, ce sont 2.87 millions d’exemplaires du modèle qui ont été vendues dans 130 pays. 
On se souviendra aussi que le CX-5 a été la première Mazda à proposer à la fois le design Kodo « Soul of Motion » et la technologie moteur Skyactiv.

On ne change pas un design qui gagne !

Pour le coup, Mazda n’a pas fait le choix de retoquer tout ou partie de son SUV compact puisque le bureau de style de marque japonaise s’est contenté de… ne rien modifier sauf de changer la typographie des logos « CX-5 » et « Skyactiv » et de proposer une nouvelle livrée grise de carrosserie baptisée « Polymetal Grey Metallic ».

Ca bouge (un peu) dans l’habitacle

Là encore la recette initiale semble être la bonne puisque reste fidèle à son aménagement originel en le faisant évoluer petit à petit au fil des millésime.
C’est ce qui se passe en ce début d’été 2020.
La première évolution est à chercher du coté de l’écran tactile du système d’infotainment. Celui-ci s’agrandit et pas de 7 à 8 pouces (17.8 cm à 20.3 cm) et adopte un nouveau standard d’affichage façon HD qui permet de rendre les fonctionnalité du système Mazda Connect plus lisible.
Les amateurs apprécieront la présence renouvelée des compteurs analogiques au tableau de bord qui sont, à l’heure des écrans numériques, une agréable signature Mazda à bord des voitures et SUV de la marque.
On note l’arrivée d’un nouvel éclairage d’ambiance à leds, d’une nouvelle « carte-clef » pour l’accès et le démarrage du SUV et la présence d’une nouvelle sellerie bi-matière qui associe un simili-cuir et un tissu façon suédine.

Pour plus de plaisir, de confort et de « zénitude » à bords, les ingénieurs ont retravaillé la lutte contre le bruit et les vibrations. Un nouveau film absorbant les basses fréquences renvoyées depuis de la route a été ajouté au niveau de l’habillage du pavillon et des montants. Il permet un gain de 10% en matière d’absorption des vibrations et résonances.
Par ailleurs, Mazda a installé un nouvel amortisseur supplémentaire en caoutchouc au niveau de la colonne de direction des CX-5 à moteur essence. Ce système permet d’amortir les vibrations à basse fréquence sur la plage allant de 25 à 100 Hz.

Evolutions et mises à jour techniques

Pour ce qui est des motorisations proposées sur le CX-5, elles sont toujours au nombre de 4, à savoir deux essence et deux diesel. On retrouve ainsi le moteur L4 2.0 L Skyactiv-G de 165 ch, 213 Nm et L4 2.5 L Skyactiv-G de 194 ch et 258 Nm de couple.
Les moteurs diesel, tous les deux développés sur la même base sont le L4 2.2 L Skyactiv-D de 150 ch, 380 Nm et le L4 2.2 L Skyactiv-D fort de 184 ch et 445 Nm.
Si rien ne change pour les motorisations diesel, les deux moteurs essence disposent désormais de la technologie de désactivation des cylindres à faible charge (vitesse stabilisée, petite vitesse) pour réduire la consommation de carburant et les émissions.
Cette évolution mécanique est associée avec la BVM6 uniquement, c’est peut être dommage mais on peut aussi espérer que Mazda fera évoluer les choses dans un futur pas trop lointain.
Tous les moteurs sont disponibles en BVM6 ou BVA6 et en 2 et 4 roues motrices selon les versions et les marchés.

Désormais, toutes les versions équipées de la BVA6 sont équipées de palettes de commande au volant pour ceux qui aiment « jouer » avec la boite de vitesse automatique.

Le Mazda CX-5 en version AWD est désormais disponible avec un système d’assistance à la motricité destiné à ceux qui veulent s’aventurer sur les petits chemins qui gère la motricité de chacune des roues.
Enfin, le système de freinage automatique (Advanced SCBS) est mis à jour et reconnaît désormais les piétons dans l’obscurité jusqu’à la vitesse de 80 km/h.

Ces subtiles évolutions du Mazda CX-5 arriveront sur le marché dans les prochaines semaines et le constructeur japonais communiquera alors sur les versions commercialisées en France ainsi que leur tarification.

A revoir.

Via Mazda.

Articles similaires
Actualitévie des marques

Ford : La Mustang Mach 1 arrive en Europe pour le millésime 2021

Actualitévie des marques

Audi TT RS 40 years of Quattro Limited Edition

ActualitéCommunicationVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Hyundai : Le Kona Electric au rappel

Actualitévie des marques

Volkswagen Taos : Quand on croit qu'il n'y a plus de nouveau SUV chez VW, il y en a encore...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *