ActualitéAutour de l'automobileSport automobile

Jean Luc Thérier (1945-2019) : Le Fox s’en est allé

Il était né en octobre 1945 en Seine-Maritime et c’est toujours sur sa terre natale que le pilote français s’en est discrètement allé ce jour.

Le pilote normand a tenu toujours tenu un volant depuis l’âge de 15 ans et sa première compétition de karting.
Il a remporté trois fois le titre de champion de France des rallye ainsi qu’une Coupe de France. Il fut aussi le premier pilote champion du monde des rallyes officieux en 1973 à une époque où seul le championnat constructeur existait.

Une carrière hétéroclite et active

Le virus du sport automobile le tient très vite puisqu’en 1963, il devient champion de karting de Normandie. Jean Luc Thérier se fait ensuite remarquer au volant de plusieurs Citroën dont une Traction 11 BL (vainqueur à Foucarmont) et une Dyane (vainqueur à Gournay-en-Bray).
Le jeune pilote perdure, s’obstine et réalise son premier gros coup lors de la première Coupe Gordini en 1966 au volant d’une… R8. Il termine à 21 ans, troisième de la course qui se déroule au Mans.
La carrière de JL Thérier est lancée et on le verra entre 1966 et 1975, puis de 1982 à 1984 au volant de Renault et d’Alpine diverses. Entre 1976 et fin 1981, il courut pour Toyota en rallye.
Cette activité de rallyman de premier plan ne l’empêchait d’ailleurs pas, à l’époque, de gérer son agence Citroën installée à Neufchâtel-en-Bray en Seine-Maritime à laquelle il est toujours resté très attaché.

Avec Bernard Darniche, Jean Pierre Nicolas et Jean Claude Andruet il forme dès 1973 l’équipe des Mousquetaires qui donne à Alpine le titre dans le premier championnat du monde des constructeurs. Jean-Luc Thérier maitrise au mieux l’architecture et le comportement routier de la Berlinette, ce qui lui vaut alors le surnom d’acrobate car, quelle que soit la position de l’A110 sur la route, il en tire toujours le meilleur.
Plus tard, avec l’infatigable Jean Ragnotti, il sera un des « tout bons » au volant de la R5 Turbo.
Le normand a remporté bon nombre de rallyes en France, en Europe et dans le monde mais son rallye fétiche restera à tout jamais celui des 1000 Pistes dans le Var. Il a remporté 5 fois l’épreuve dont trois fois de manière consécutive.

Thérier s’est aussi illustré sur piste avec notamment 4 participations aux 24 Heures du Mans (10eme sur Alpine A210 Renault-Gordini 1.3 L à l’indice énergétique en 1968). Toujours à l’affût et prêt à courir, le « Fox », son autre surnom, aligne un très beau palmarès qui nous parle de rallye, de circuit, de rallye sur terre, de course de côte ou de course sur glace.

La blessure Citroën

Après une dernière saison en championnat du Monde des Rallyes en 1984, Jean-Luc Thérier s’engage en rallye-raid pour la saison suivante avec la marque aux chevrons. Hélas, il sera victime d’un grave accident lors de la troisième étape du Paris-Dakar 85 alors qu’il pilotait une petite Citroën Visa 1000 Pistes. L’accident et ses suites (il perd l’usage d’un bras), traités à la légère par la marque automobile signeront la fin de la carrière de JL Thérier.

On pouvait rencontrer régulièrement Jean Luc Thérier dans sa région de Normandie que ce soit pour des rassemblements automobiles, des festivités, des présentations ou événements Alpine ou sur les routes de Seine-Maritime au volant de sa Porsche.

L’ombre du renard et son talent au volant resteront longtemps dans les souvenirs et les bons moments des alpinistes ou des amateurs qui aiment le sport automobile.

Nos sincères condoléances à sa famille et ses proches.

ndla : Vous pourrez retrouvez le palmarès du pilote en cliquant sur ce lien.

Via AP, Le Réveilde Neufchatel, Wikipédia.
Crédit illustration : Clovis.


Articles similaires
ActualitéCommunicationvie des marques

Land Rover Range Rover Sport SVR Springboks Edition : Un partenaire de poids

Actualitévie des marques

Lamborghini Huracan Evo GT Celebration : Pour fêter les victoires américaines

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Drako Motors : Coupleuse Drako GTE

Actualitévie des marques

Lamborghini Aventador SVJ 63 Roadster : Une série limitée pour Pebble Beach

1 Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *