ActualitéSport automobilevie des marques

Formule 1 : Le Grand Prix de France à un nouveau patron

C’est le lavallois Eric Boullier qui va désormais diriger l’organisation du Grand Prix de France de Formule 1 qui se déroule sur le circuit Paul Ricard au Castellet.

Un homme d’expérience

Arrivé il y a environ une année au coeur de l’organisation du Grand Prix de France de F1 comme conseiller, le mayennais, agé de 46 ans, en devient déjà le patron.
Eric Boullier (ex-directeur technique de DAMS, ex directeur de l’écurie Renault F1 Team, ex team manager de l’équipe Lotus F1 Team, ex-directeur de la compétition de McLaren Racing) est désormais le directeur du Grand Prix de France pour les prochaines années.

Un peu de pain sur la planche

Au programme, sous sa direction, la remise à jour et l’amélioration du plan de mobilité autour du circuit et de déplacement durant la période qui précèdent et suit la course. Ce ne sera pas une mince affaire surtout si on a en mémoire la situation en 2018.
La mayennais va aussi devoir peaufiner, avec la SNCF notamment, la mise en place de TGV spéciaux depuis la gare de Lyon jusqu’à celle d’Aix-en-Provence pour acheminer dans les meilleures conditions les amateurs.
Il va ainsi travailler au meilleur développement des systèmes de navette par car ou minibus afin de limiter une trop importante arrivée de voitures autour du circuit azuréen. L’affaire n’est pas évidente car, si le lieu est agréable, sans voiture on se sent vite « coincé » dans l’arrière pays.  
L’autre préoccupation d’Eric Boullier est liée au spectacle sur la piste du réputé tracé varois. L’affaire est en cours depuis quelques mois et les évolutions choisies sont en cours de validation par la FIA.
Le nouveau boss du Grand Prix de France précise les éléments suivants : «  Nous avons prévu des modifications sur la première partie du circuit, pour faire en sorte que les équipes viennent avec moins d’appuis aérodynamiques. Ainsi selon nos simulations, cela apporte un nouveau virage pour dépasser et resserre le peloton. »  
Enfin E. Boullier aura la charge de mettre en place et de valoriser la venue d’un plateau de voitures historiques de la F1 des décennies passées pour animer les journées d’avant course.

Les propos officiels

Christian Estrosi qui est le président du GIP du Grand Prix de France s’est dit heureux de cette nomination et de dire :  » Depuis 2019, l’équipe du Grand Prix de France a grandement bénéficié des conseils et de l’expertise d’Eric Boullier.
Eric avait déjà participé au groupe de travail pour le retour du Grand Prix de France de Formule 1 et je suis ravi qu’il s’investisse davantage dans notre organisation. »

Eric Boullier, tout sourire, a déclaré :  » Je suis heureux et fier de m’impliquer davantage dans ce beau projet qu’est le Grand Prix de France de France de Formule 1. J’ai hâte de continuer à contribuer au succès de ce grand rendez-vous du sport automobile sur le territoire français. »

L’homme étant dans les murs et dans l’organisation du Grand Prix de F1, l’affaire devrait avancer dans le bon sens, c’est à dire celui d’un bon accueil du public et d’une belle course durant le dernier week end de juin 2020.

Via AP, GIP Paul Ricard.
Crédits Photos : E.Boullier on Twitter, SFRpresse.

Articles similaires
ActualitéCommunicationvie des marques

Wayne Anthony Griffiths, probable futur patron de Seat

ActualitéNon classévie des marquesVUL, Vans, Fourgons

Suzuki Jimny 2020 : Il revient en version VUL... sans malus

Actualitévie des marques

Skoda Kodiaq RS : 18 mois et puis s'en va !

Actualitévie des marques

Dacia : Les Sandero, Stepway et Logan de 3eme génération sont là

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *