ActualitéEconomievie des marques

Bentley : La norme WLTP impacte les ventes

La procédure d’essai mondiale harmonisée pour les voitures particulières et véhicules utilitaires légers ou norme WLTP continue de causer des dommages aux marques automobiles. Dernier constructeur impacté par la mise en place des Worldwide harmonized Light vehicles Test Procedures, le constructeur de Crewe, Bentley. Si on en croit les propos d’Adrian Hallmark, le PDG de Bentley Motors, l’affaire est presque catastrophique. En effet, les mises à jour des moteurs et les retards pris pour les tests WLTP ont coûté à la firme britannique au minimum entre 300 et 400 ventes du grand SUV Bentayga depuis la fin de l’été. Cela n’est pas rien pour une marque qui vend aux environs de 10 à 11.000 véhicules chaque année. Adrian Hallmark concède toutefois que cette année Bentley a été trop lent pour préparer ses voitures pour la nouvelle norme européenne WLTP. De fait, l’ensemble de ses gammes de voitures se sont retrouvées coincées dans la file d’attente pour les tests d’homologation qui se poursuivent encore à ce jour. Le patron de Bentley de poursuivre et de dire : »Malheureusement, nous n’avons pas été assez rapides pour nous donner la capacité de faire évoluer ou hiérarchiser nos modèles au sein de certains processus mis en place par le groupe afin de les faire certifier WLTP à temps « . Bentley a ainsi été obligé de repousser l’introduction du Bentayga Hybrid sur le marché au mars 2019 afin de pouvoir l’adapter à la norme WLTP. On note aussi que cela a également conduit la marque anglaise à retarder le lancement de la nouvelle Continental GT qui est la deuxième Bentley la plus vendue après le… Bentayga. Cette affaire WLYP ne devrait pas arranger Bentley Motors en cette année 2018 qui a vu une nette baisse des ventes de la marque (-11.0%) avec seulement 6.643 véhicules livrés en 9 mois et des pertes qui se chiffrent à 137 millions d’euros pour la même période. A ceci s’ajoute l’incidence indirecte du Brexit et on se dit que 2019 pourrait être une année pas facile pour Bentley avec les gros retards de livraison et la mise en place du « real Brexit » le 1er avril prochain. Via AutomotiveNews.
Articles similaires
ActualitéAutour de l'automobilevie des marques

Genesis : Filippo Perini nommé directeur du bureau de style

ActualitéAutour de l'automobileEconomie

Sécurité Routière : Un mauvais mois d'août à cause...

ActualitéEconomievie des marques

Greenpeace lance la chasse aux SUV, surtout les gros !

ActualitéVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Nouvelle Volkswagen ID.3 2020 : Première découverte

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *