ActualitéMobilités urbaines et d'avenir

Autriche : Le parti Die Grünen veut s’imposer sur la route

En 2018, en Autriche on doit être électrisé par le lobby vert !
Ainsi, dans les prochaines semaines les véhicules électriques vont pouvoir rouler à 130 km/h sur les quelques 440 kilomètres d’autoroutes fédérales que compte le pays et qui sont actuellement soumises à une limitation de 100 km/h.


La chancellerie autrichienne explique que cette modification de la réglementation doit participer à la promotion et à l’implantation durable des VE dans le pays.
Cette nouvelle mesure qui a été adoptée ce jeudi 25 octobre 2018 dans le cadre de la loi sur le contrôle de la qualité de l’air qui existe en Autriche ou ImmissionschutzGesetz Luft dite loi IG-L.
Désormais il va y avoir deux vitesses maximales autorisées sur les autoroutes publiques autrichiennes, 100 km/h pour les thermiques et 130 km/h pour les électriques.
Les hybrides classiques et rechargeables restent soumis aux 100 km/h des thermiques.
Les promoteurs politiques de cette mesure assurent que cette nouvelle loi sur la circulation va pousser dans les prochains mois les automobilistes vers l’achat de véhicules électriques en grand nombre au point de le modifier durablement dans les 2 ou 3 prochaines années.
Reste que des spécialistes (même des écologistes ) assurent que cette décision est un non- sens énergétique puisqu’on sait qu’en l’état actuel de la technologie, un VE double sa consommation d’électricité quand il passe de 80 km/h à 120 km/h et qu’elle est presque triplée quand il circule aux environs de 130-135 km/h.
Une telle situation implique donc plus de pauses pour les recharges électriques donc plus de consommation d’énergie (même si elle est électrique).
Nous sommes donc dans le cadre d’une mesure très proche du politico-démagogique.

Par ailleurs, le parlement autrichien doit voter des lois qui offrent aux véhicules « Full Electric » les avantages suivants :
1- la possibilité d’utiliser les voies de bus dans les centres villes
2- l’obligation pour les communes de proposer des tarifs de stationnement préférentiels pour les VE (certains veulent même une loi qui instaure la gratuité)

Il faudra juger dans quelques mois, c’est à dire à la fin de l’année 2019 des effets de telles mesures sur l’évolution du parc automobile autrichien et sur la qualité de l’air dans le pays.

A suivre.

Via AP, Die Welt, KronenZeitung.

Articles similaires
ActualitéAutour de l'automobileLe coin lectureVéhicules électriques & hybrides

Une bonne lecture : "L'arnaque de la voiture propre" par Nicolas Meunier

ActualitéCommunicationEconomievie des marques

Volkswagen AG : Le mandat d'Herbert Diess prolongé jusqu'en 2025

ActualitéEconomieVéhicules électriques & hybridesvie des marques

Daimler AG : Electro Merco 2030

Actualitévie des marques

Audi fait évoluer son offre Q7/Q8

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *