Actualitévie des marques

Aston Martin : Le DBX au coeur du projet de relance

Si Aston Martin est en difficulté, notamment avec ses coupés DB11 et Vantage, il n’en est pas de même avec son nouveau SUV DBX dont les débuts commerciaux s’annoncent sous de bons auspices.
Lawrence Stroll, le nouvel actionnaire majoritaire d’Aston Martin, a fait savoir en fin de semaine passée que le carnet de commandes du DBX était plein jusqu’en 2021.
Cette situation avait été annoncée par Andy Palmer quelques semaines avant son départ de la direction de la firme de Gaydon.

Une version 7 places et un SUC à prévoir

En cette période difficile pour le prestigieux constructeur britannique, vendre des SUV est une source d’oxygène et surtout de trésorerie qui va permettre à l’entreprise de passer l’actuelle crise économique qui touche sévèrement le monde automobile.
Comme annoncé du temps de l’ancienne direction, l’Aston Martin DBX devrait exister dans deux deux autres versions.
D’abord dans une version disposant de 6 ou 7 places (2+2+2 ou 2+3+2) qui ira chercher les quelques grands SUV de luxe familiaux (Mercedes-Benz GLS, Audi Q7, BMW X7, Land Rover Range Rover et quelques autres venus des USA et du Japon).
Ensuite devrait venir une version coupé ou SUC qui ira chasser sur les terres des Audi Q8 ou Porsche Cayenne Coupé.
Pour développer ces prochaines versions, le constructeur de Gaydon utilisera la nouvelle la plateforme du DBX en l’adaptant aux besoins du marché.

Pour l’instant, L. Stroll ne parle pas de motorisation mais il y a fort à parier que le V6 biturbo hybride que la marque est en train de développer sera de la partie, peut être en remplacement du V8 4.0 L AMG, peut être en complément.
N’oublions que Tobias Moers (ex patron d’AMG) va prendre les commandes de la marque dans quelques semaines et Toto Wolff ne serait pas loin d’Aston Martin si on en croit les dernières informations.

L’avenir d’Aston Martin passera donc dans un premier temps par les SUV, les supercars à moteur central arrière et les F1, les prestigieux coupés et cabriolets de la marque resteront probablement au second plan durant la crise en attendant que les amateurs ou acheteurs se rappellent du charme et du plaisir que procure une Aston à moteur installé à l’avant.

A découvrir dans les prochaines années si tout se passe bien.

Via Autocar.

Articles similaires
ActualitéAutour de l'automobileCollection, anciennes et histoirevie des marques

Classic Days 2020 : Ce fut un bon week end

ActualitéCommunicationvie des marques

Wayne Anthony Griffiths, probable futur patron de Seat

ActualitéNon classévie des marquesVUL, Vans, Fourgons

Suzuki Jimny 2020 : Il revient en version VUL... sans malus

Actualitévie des marques

Skoda Kodiaq RS : 18 mois et puis s'en va !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *