Il n’y a pas que le WRC dans la vie ! Il y a aussi les excellents championnats européens et français que l’on oublie trop souvent alors que bon nombre de constructeurs et de pilotes performants sont présents dans les différentes séries autorisées.
La preuve est que ses différents championnats voient régulièrement arriver dans les parcs fermés des nouveautés dans les différentes catégories (R1, R2, R3, R4, R5). Les rallyes européens et français ne sont pas fait que de Samba Rallye Gr A, de Golf GTI Mk2, de R11 Turbo ex Gr N ou de Simca 1000 Rallye 3 Gr F. En effet, même si on apprécie toujours de voir courir ces sportives du passé, le niveau des séries européennes de rallye est relevé avec des autos très performantes comme les Peugeot 208, Renault Clio ou Skoda Fabia.
En cette fin de saison 2017, le mythique et réputé du Var accueillera dans sa liste des engagés deux nouveautés qui seront présentes en course l’an prochain, les nouvelles Citroën C3 R5 et Toyota Etios R4.

Citroën C3 R5, la classique

C’est donc entre les 23 au 26 novembre prochains pour la finale du championnat de France des rallyes que Citroën et Toyota, grâce à Oreca, feront faire leur première apparition publique et en compétition à leurs nouvelles montures.
La nouvelle C3 R5 figurera en ouverture du programme car elle n’a pas encore reçu l’homologation de la FIA (attendue pour le premier trimestre 2018). Elle courra donc hors classement général et portera le numéro 0 sur les portières.

C’est Yoann Bonato, le nouveau champion de France 2017 des rallyes (qui a remporté le titre de champion de France cette année après avoir remporté les rallyes du Limousin, du Rouergue, du Mont-Blanc et Cœur de France) sur DS 3 R5 qui pilotera la nouveauté du groupe PSA.
Citroën n’a toujours pas détaillé l’ensemble des spécifications de la petite sœur de la C3 WRC mais si l’on en juge par les premiers échos entendus ici et là, la sportive de la marque aux chevrons semble bien née et promet de belles performances aussi bien sur asphalte que sur terre.

Toyota Etios R4, l’exotique

Citroën ne sera donc pas seul à venir au Rallye du Var avec une nouveauté. La firme automobile française sera en bonne compagnie puisqu’elle sera accompagnée par la nouvelle Toyota Etios R4 ou plus exactement Etios équipée du Kit FIA R4 Rally Cars. On pourra être étonné de voir l‘Etios courir en France puisque le modèle n’est pas vendu sur notre marché [NDLR : l’Etios est proposée au Brésil, en Inde, en Indonésie, en Afrique du sud et sur de nombreux marchés dits émergents].

Lorsque l’on dit que la Toyota Etios R4, c’est plus exactement le kit R4 « qui roulera » sous l’impulsion des teams qui auront choisi de construire leur propre modèle.

La Toyota Etios R4 est développée par Oreca et elle sera conduite au Rallye du Var par Stéphane Sarrazin qui a participé à son développement en compagnie des pilotes Raphaël Astier et un futur finlandais volant, le jeune Teemu Sinunen.

Toyota n’est pas directement impliqué dans le projet Etios R4 puisque le kit a été pensé, conçu, développé et il sera commercialisé par Oreca et non via le réseau officiel du constructeur japonais ou Gazoo Racing.

Ces deux nouveautés du monde du rallye seront donc homologuées l’an prochain et devraient être présentes sur les routes et les pistes des nombreux championnats nationaux et continentaux.

Des «ouvreuses» à découvrir dans deux semaines dans le Var

NDLA : La catégorie R4 est dédiée aux véhicules à 4 roues motrices, à moteur turbo d’une cylindrée corrigée de 2,0 L au moins et préalablement homologués en Gr N.

Pour rappel, les kits R4 se positionnent comme une alternative entre les autos de la catégorie R5 (1,6 L Turbo, 4RM)) et les voitures de la catégorie R3 (1,6 L Turbo, 2RM et de plus en plus souvent traction). Les kits FIA R4 permettent de proposer aux écuries et pilotes des ensembles 4RM + moteur 1.6 L Turbo sur des autos dites de séries et dépourvues de ces organes mécaniques. Le kit homologué par la Fédération prévoit aussi de proposer une transmission adapté, le système de freins et les nouveaux trains roulants.

Via Citroën, Oreca.


Commentaires

Plus d'articles