« L’enfer, c’est les autres ». Lorsqu’il s’agit d’évoquer la célèbre boucle nord du Nürburgring, c’est cette citation de Jean Paul Sartre qui me vient à l’esprit. Dangereux, piégeux, traître, peu sûr, c’est souvent ce que l’on dit du circuit… Mais en réalité, c’est la liste des qualificatifs qui collent parfaitement à la peau de votre duo, composé de vous et votre auto. Oui, tout est dans le mental, pour ne pas en faire trop, tout de suite. Ainsi, après un rapide mode d’emploi pour un week-end type sur l’enfer vert, nous vous proposons, en collaboration avec Max, de la chaine Youtube Serial Driver, deux vidéos pour que votre premier roulage sur la Nordschleiffe se déroule pour le mieux.

La Théorie

Dans cette petite vidéo, nous vous emmenons visiter l’envers du décor, ce dont personne ne parle. Nous n’avions, respectivement, jamais trouvé de « tutoriel » sur les journées Touristenfahrten du circuit allemand lorsque nous y sommes allés la première fois. Ainsi, après quelques week-end là-bas, nous avons décidé de vous montrer le Nürburgring que l’on apprécie.

A noter que nous n’avons pas évoqué tous les petits coins sympathiques comme tout, tant autour de l’automobile que de la nature, qui fleurissent autour du circuit. Ainsi, nous vous emmenons au niveau des départs. Près de Nürb’ et du côté d’Adenau, voici notre petit bar préféré en bord de piste. Puis, vous découvrirez les différents points stratégiques pour admirer la piste, dont le célèbre Brünchen (YouTube Corner), ex-Mulhe, Pflantzgarten (où les autos peuvent encore décoller). Nous vous donnerons ensuite quelques infos sur les accès et l’hébergement.

La Pratique

Dans cette deuxième partie, nous prenons le volant de deux autos au caractère bien différent : une Mini Cooper Grand Prix et… une Ford Fiesta.

Ici, le but est de vous montrer que l’on peut s’amuser et parcourir la Nordschleife en toute sécurité. Et ce, avec toute auto simplement bien entretenue. La voiture sur le Ring, c’est à peine 20% de l’expérience. En effet, tout se joue dans la tête d’abord, dans le tracé ensuite, et enfin dans l’ambiance autour et sur le circuit.

A quel autre endroit sur cette planète pouvez vous croiser dans la même journée plus de Porsche que de Clio ? Plus de McLaren que de 208 ? Nulle part, très honnêtement. C’est un des effets Nürburgring. Vous y verrez également l’importance des rétroviseurs, d’avoir en permanence un œil sur eux et la nécessité de rester concentrer afin de garder un bon contrôle de soi !

Ici, comme sur beaucoup de circuits, oubliez les conseils des pseudos pilotes. Oui, ceux qui ont des jolies bottines en suédine rouge et des gants en Nomex siglés Stand 21 pour « racer ferme ». Mais aussi de ceux qui sont au volant d’une 318d posée sur des ressorts courts. Ou des pros du passage à fond dans Pflantzgarten [NDLA : on trouve beaucoup de spécialistes du Ring sur console de jeu… je n’ai rien dit !]. Et même encore de ceux qui vous racontent que pour la Nordschleife c’est un peu comme une cour de récréation.

Braver le Nürburgring

La Mini Cooper Grand Prix est une version R53. Avec son moteur 1.6 L Supercharged, vous verrez ou plutôt entendrez, le compresseur est très présent dans la vidéo ! Il développe autour de 215 ch pour une petite tonne. La Fiesta elle, est une version 1.2 L 82 ch pour environ 1000 kg également.

Enfin, pour finir ce petit topo amical mais tout de même sérieux, nous ne pouvons que vous conseiller d’aller y faire un tour… Ou plusieurs, même lents, pour le plaisir uniquement de rouler sur ce mythe recouvert d’asphalte. Et avoir le bonheur de se dire un jour : « Mais oui le grand Ring, je connais j’y ai roulé! ».

Crédits vidéos : Serial Driver on YouTube.
Illustrations : Pichost


Commentaires

Plus d'articles