Le Tour de France cycliste est l’un des événements de l’été chaque année en France. Et même s’il met en avant les exploits menés sur les petites reines, l’automobile n’est jamais loin dans la course. Ainsi de la Caravane du Tour que nous avions découverte en détails en 2015. Deux années ont passé et nous revoilà au cœur de ce défilé automobile bigarré, fait des chars, de breaks, de vans… Mais aussi de 2cv, de C3 Pluriel ou de Smart ! Entrons dans les coulisses de la Caravane ensemble.

La Caravane du Tour de France vue de l’intérieur

Tout commence pour la Caravane au village départ. Chaque matin, c’est la réunion de tous les sponsors, sur un grand parking. L’objectif ? Briquer les voitures pour qu’elles brillent, faire les derniers pleins en goodies. Se rappeler une dernière fois les points importants de la journée. Et pour certains, la pesée organisée par Kleber. Ce village itinérant prend peu à peu ses marques : certains équipes sont là depuis plusieurs décennies comme LCL pour le Maillot Jaune. D’autres sont tout jeunes comme Century 21. Alors, pour se réunir, rien de mieux qu’une bonne danse matinale !

C’est sous la sono du char Krys et de son animateur que les caravaniers s’échauffent les muscles avant la distribution et l’animation routière. Au même moment, on partage les vivres : Vittel fournit l’eau, Preissade les jus. Cochonou et Saint-Michel sont courtisés pour leurs saucissons et leurs madeleines. Et bientôt, on se met en ordre de marche pour le départ : les ceintures s’attachent, de même que les harnais des hôtes et hôtesses !

Un grand parking bigarré

Faisons une pause avant le départ sur les forces en présence. Chaque caravane compte de 2 à 8 véhicules en moyenne, rarement plus. Mais c’est déjà énorme comme logistique. Une caravane comme Skoda compte ainsi une centaine de personnes… Skoda, justement, qui est venu avec ses Kodiaq et ses dernières Octavia restylée, équipées d’une partie arrière inédite pour la distribution.

On trouve aussi des Skoda parmi l’encadrement d’ASO, fournisseur officiel oblige. Même le Yeti est présent dans la Caravane du Mécénat Chirurgie Cardiaque. Nul doute que dans les années à venir, les Karoq et autres Kodiaq rejoindront la danse.

Le Tour de France des C3 Pluriel…

Si elle s’est vendue à plus de 100 000 exemplaires, la Citroën C3 Pluriel est déjà rare sur nos routes. Sauf… lors du Tour de France ! Presque toutes les caravanes en ont une ! Jugez plutôt : Bostik, Banette, Française des Jeux, Teisseire, Kleber, Xtra, Bic… Celle de Banette est même grimée avec un arrière de 2CV fourgonnette pour correspondre avec le Type H qui l’accompagne.

…ou des Fiat Strada et des Isuzu D-Max !

Elles se sont vendues en France à dose homéopathique mais les Fiat Strada sont au nombre de 3 dans la Caravane du Tour, avec le sponsor des hôtels Ibis. Il y a deux ans elles étaient blanches. Cette année elles sont noires, mais toujours dotées d’écrans. Raretés toujours, les Isuzu D-Max de Haribo et du Journal de Mickey. Une petite huitaine de D-Max, c’est presque autant qu’on en voit en France en général, régions montagnardes exclues.

Des chars de taille petite…

Le b-a-ba de la Caravane du Tour, c’est un véhicule fonctionnel pour être pratique, et coloré pour être voyant. A ce jeu, vous avez vu que les cabriolets et les pick-ups sont prisés. Conséquence, on trouve des Coccinelles chez LCL, McCain et Saint-Michel. La Mini cabriolet fait de la résistance chez Krys, certaines approchant la quinzaine d’années ! Côté pick-up, le Toyota Hilux est également présent chez McCain.

Les monospaces sont pratiques, ils sont tout indiqués pour la Caravane. L’Espace, naguère présent chez Vittel, parle cette année de pêche. La CGT roule, elle, en Ford S-Max. Les SUV arrivent, d’où le Peugeot 3008 qui fait parler de la Gendarmerie ! Et RAGT Semences, ancien sponsor d’équipe, demeure toutefois fidèle aux breaks avec les Volvo V60.

…moyenne…

Parmi ces chars de taille moyenne, il y a une grande star : le Nissan Cabstar. Ou NT400. Ou le Renault Maxity. En fait, c’est le même modèle, tout dépend du logo et de l’année de fabrication. Ce camion léger est en tout cas prisé par Le Gaulois, le Medef, Direct Energie… Une raison à cela, il est disponible en châssis-cabine et donc, totalement aménageable à l’arrière, tout en étant accessible aux Permis B. Idéal pour des caravaniers de poids léger. Une alternative existe cependant aussi côté Renault avec le Master.

…ou maxi !

Mais quand on parle de « char », il y a toujours de véritables chars sur la Caravane bien sûr. Krys, McCain, Bostik, Skoda, Saint-Michel… Les marques sont toujours nombreuses à y avoir recours, jusqu’à Enedis ou Vittel. Ces chars sont autant une attraction qu’une contrainte pour les sponsors : ils ne sont pas autorisés à rouler sur route ouverte. Dès lors, chaque soir, ils doivent être montés sur des porte-camions pour rejoindre les villes étapes.

Ces chars ne sont guère que des châssis totalement réaménagés, avec autant d’espaces pour les goodies, la sono, les animations… Mais leur traitement est cependant similaire aux voitures de sport, voyez les baquets Sparco !

Enfin, l’on trouve de pures curiosités dans la Caravane, de la moto chopper à la madeleine roulante. Sans oublier les pneus Kleber, des Smart déguisées. Ainsi, la Caravane conserve son esprit original, décapant… Parfait pour de la communication d’entreprise.

En savoir plus :

Crédit photos : The Automobilist


Commentaires

Plus d'articles