La Traversée de Paris estivale 2017 en photos !

Aujourd’hui se déroulait l’incontournable Traversée historique de Paris pour véhicules… historiques. Pour ce rendez-vous biannuel parcourant les artères principales et touristiques de la capitale, quelques 700 véhicules ont animé la matinée de nombreux parisiens et touristes amateurs de nos vieux moyens de locomotion. Cette année encore, nous avons participé à cette balade parisienne, autant à bord, dans les bouchons, que sur les grandes places de la capitale, véritables musées roulants pour l’occasion.

La Traversée de Paris de l’intérieur

Le départ matinal, vers 7h30 pour les premiers participants, depuis le château de Vincennes. Comme chaque année, c’est un véritable embouteillage géant, digne des grands départs en vacances de la Nationale 7. Ce barouf donne le coup d’envoi de la balade. Certains commencent le parcours quand d’autres arrivent seulement. D’autres encore essayent de se retrouver pour parcourir Paris entre copains. La file presque ininterrompue s’engouffre dans Paris vers les plus grandes places, ou devrions-nous dire « gares », car cette année, le trajet s’apparente plus à un Monopoly classique qu’aux traditionnels monuments parisiens, passant par les gares de Bercy, Lyon, du Nord, de l’Est et de Montparnasse. Les ferrovipathes sont en joie !

Ne boudons pas notre plaisir et profitons de l’architecture Haussmannienne le long des grands boulevards. En ce dimanche matin, les voilà bercés par un concert de klaxon et une belle odeur d’essence imbrûlée et d’huile qui chauffe. Les pannes ne seront pour une fois pas trop nombreuses, alors que la circulation sera surchargée comme à son habitude, tant les voitures historiques sont nombreuses au sein de la capitale. Nous sommes entourés d’un nombre incalculable de véhicules en tout genre, de la 2CV à la Silver Shadow, de la Mustang à la Fiat 500, sans oublier les nombreux roadsters anglais que sont les TR3 et les Austin Healey 3000.

La Traversée de Paris sur les grandes places

Arrivé vers 9h15 sur la grande place de la Concorde, quasiment déserte. Quelques voitures sont déjà là comme une très belle Alfa Romeo Montreal ou un groupe de vieilles Mercedes. Petit à petit, la place se remplit, les voitures arrivent aussi bien de la rue de Rivoli que des Champs-Élysées, de la place de la Madeleine. ou du Palais Bourbon. Mais très vite, la place devient un véritable musée à l’air libre, remplie de bonne humeur et de sourire. Les conducteurs/passagers ont l’air ravi alors que les touristes sont enchantés par cette manifestation qu’ils n’attendaient à priori pas.

Une fois surchargée, la Place se transforme en véritable cacophonie pour klaxons en échappement majeur. C’est bruyant, mais c’est également dans une ambiance bonne enfant, sur un fond de chansons très sixties. Le rendez-vous place de la Concorde est un petit peu le seul endroit où il sera possible de voir une grande partie des participants. C’est ainsi un point de passage traditionnel à chaque édition, du fait de la facilité de garer les centaines de véhicules. C’est donc l’occasion de voir un petit bout d’Amérique avec quasiment 30% du plateau composé de voitures venues tout droit de Détroit. Et plus généralement de voir un peu de tout : des citadines, des microcars, des autobus d’époque venus de Chelles… Mais aussi des véhicules à vocation plus sportives comme les roadsters anglais, des berlines populaires, des motos et motocyclettes… Voire encore quelques vieux camions en tout genre.

Raliler l’Observatoire de Meudon

Direction ensuite les Invalides où les participants font également un arrêt, plus court du fait du manque de place, et du temps qui court. Le trajet s’achève à l’Observatoire de Meudon pour un désormais traditionnel picnic suivi de l’élection de l’équipage le plus vintage, ça ne s’invente pas !

Comme chaque année, cet événement fut synonyme de beau temps et de convivialité. Ce fut également l’occasion de montrer toute la sympathie qu’ont les amateurs, les passants et les touristes vis à vis de nos véhicules historiques, et ce même au sein de la capitale, pourtant de plus en plus soumise aux restrictions de circulation.

La galerie de nos préférées !

Avant de vous quitter, voici une petite galerie de photos prises ce matin. Nous y avons rassemblé les modèles qui nous ont tapé dans l’œil… De quoi attendre, déjà, l’édition hivernale de janvier prochain !


Commentaires

Plus d'articles