Découverte statique de la Peugeot 508 SW 2018

Adrien vous l’a présentée et vous pouvez lire son article complet à ce lien. Mais, magie de la communication, nous sommes déjà en mesure de vous livrer nos premières impressions statiques sur la nouvelle 508 SW de Peugeot. Une variante break de charme prête à partir… à la chasse !

Peugeot 508 SW 2018 : avec de l’Instinct

Si le concept car Exalt a inspiré la 508 Berline, l’étude Instinct présentée en 2017 a en partie annoncé la nouvelle 508 SW. Au programme, une allure plus dynamique que l’actuel, dans le même esprit que la berline. Les proportions diminuent : longue de 4,78 m, cette 508 SW est 3 cm plus longue que la berline mais surtout 5 cm plus courte que sa devancière, et même 6 cm plus basse que la précédente, avec une hauteur de 1,42 m.

La structure du break est identique à la berline jusqu’au montant B, mais la structure des portières est similaire à celle de la berline, seul le vitrage diffère. Aude Collerie, cheffe de produit Peugeot 508 déjà rencontrée au Salon de Genève par Jacques, nous explique : « Un vitrage sans montants, cela permet d’abaisser la hauteur du modèle et c’est une première pour un break français et on se présente comme le seul break généraliste sans montant du marché ». Il faut dire que la seule vraie proposition de ce type est l’ancienne CLS Shooting Brake, ou la CLA Shooting Brake de Mercedes-Benz.

Aspects pratiques préservés

Avec 530 dm3 de volume, la nouvelle 508 SW est, à l’image de ses dimensions, en décroissance par rapport à la précédente qui cubait 550 litres. La perte est cependant relative : 20 litres seulement, tandis que la ligne, elle, est bien plus dynamique. Le seuil de chargement demeure bas, et les volumes très carrés. Bien protégée grâce à un habillage de seuil intégralement en inox, la soute est dotée de deux rails pour installer des crochets d’arrimage.

Le tendelet a fait l’objet d’une attention particulière : il remonte d’un geste pour améliorer l’accès au chargement. La banquette, rabattable 2/3 – 1/3, fait l’objet de manettes « magic flat » automatiques depuis le coffre, avec accoudoir / trappe à ski en place centrale. Une fois la banquette repliée, le volume grimpe à 1780 litres. « On a fait le test : une machine à laver peut rentrer » ajoute Aude Collerie. Le hayon, motorisé, propose comme la berline un accès mains-libres.

Une harmonie de cuir rouge pour le show

On l’avait découverte au Salon de Genève : l’harmonie Cuir nappa sellier rouge est de la partie à bord de cette 508 SW en degré GT, le plus élevé de la gamme. De quoi offrir un cachet particulier et unique à l’habitacle, avec des motifs de losanges désormais bien connus chez le Lion depuis le lancement du 3008.

Du 3008 il est justement question dans cette 508 car la teinte Gris Amazonite de ce modèle de présentation est aussi la teinte de lancement des 3008 et 5008 GT. De plus ce degré GT s’accompagne d’une chromie cuivrée que nous précise Aude Collerie : « Pour chaque typage GT / GT Line chez Peugeot, et cette 508 SW n’y échappe pas, nous proposons des éléments de décor noir à l’extérieur pour les coques de rétroviseur, le cerclage des vitres et les barres de toit [qui sont chromés sur Active et Allure, NDLR], de même que le logo GT avec le ponctuel cuivré, tandis que à bord on trouve des surpiqûres cuivrées et une animation spécifique aux tons cuivre dans les écrans. Les 3008 sont à 36% choisis par les clients en GT/GT Line alors nous sommes confiants pour atteindre les 40% de mix avec cette 508 pour cette finition. »

On reconnaît aussi la 508 GT à son postérieur : les sorties d’échappement de chaque côté rappellent la présence d’un bloc essence PureTech 225. Si elles sont double côté gauche, c’est qu’il s’agit d’une  motorisation BlueHDi 180. On reconnaît enfin notre 508 GT à ses jantes, optionnelles, de 19 pouces. L’identité Peugeot, elle, est rappelée par le nom de la marque inscrit sous la lunette arrière.

Perspective de ventes et version hybride

Destinée en grande partie à une clientèle B2B, cette nouvelle 508 SW se veut statutaire et élégante sans être dénuée d’aspects pratiques. Le mariage semble heureux, et s’accompagne si besoin d’un toit ouvrant vitré fourni par l’équipementier japonais ACS, comme la berline. Nous ne savons pas cependant si une version toit panoramique fixe comme sur la 508 SW/RXH actuelle est prévu.

Une version essence-électricité plug-in hybrid arrivera fin 2019, ainsi que pour la berline, pour une puissance attendue de 300 ch. Les batteries ne viendront pas obérer la soute, puisqu’elles se trouveront sous la banquette arrière. Cette 508 SW sera essentiellement vendue en Europe, et donc moins internationale que la berline. Cependant, avec un mix de ventes attendu de 60/40 en faveur du SW en France et en Europe, le volume de production en sortie de l’usine de Mulhouse devrait se rééquilibrer à 50/50 grâce à la berline. Une berline qui, avec le modèle code R83-C pour « Chine », sera dotée spécifiquement lancée là-bas avec une malle de coffre. Elle y sera présentée en septembre 2018 au Salon de Chengdu.

Un lancement séparé sans version RXH

Pour l’heure, notre modèle de présentation était tout juste sorti d’usine, fabriqué une semaine avant : l’usine de Mulhouse commence les premiers assemblages des SW, tandis que la berline monte en cadence. Il faut dire que son lancement est pour l’heure un succès : près de 1000 modèles First Edition ont déjà été commandés, dont l’ensemble des 508 unités allouées à la France, ce alors que cette édition de lancement n’est proposée que dans 11 pays.

Ce n’est qu’en janvier 2019 que la 508 SW sera lancée, bénéficiant d’une commercialisation séparée, comme un modèle à part entière et non une variante de carrosserie. Il faut dire que cette 508 SW n’aura pas, sauf décision contraire non-annoncée, de variante tout-chemins RXH. Un choix qu’Aude Collerie justifie par la force de la gamme des SUV Peugeot, qui du 2008 au 5008 se vendent aussi bien qu’ils occupent la fonction de « baroudeurs ».

Le beau profil de la Peugeot 508 SW sera à découvrir pour le grand public au Mondial de l’Automobile à l’automne, et les commandes seront ouvertes par la suite. Les tarifs auront un écart de prix similaire à celui de la gamme actuelle entre le break et la berline. Et pour la voir dans la rue, rendez-vous est pris donc -déjà !- pour l’an prochain.

Retrouvez toutes les informations sur cette nouvelle Peugeot 508 SW en cliquant à ce lien

Retrouvez nos autres articles sur la Peugeot 508 à ce lien

Crédit photos : Fabien Legrand pour The Automobilist
Retrouvez les photos de Fabien de la Peugeot 508 berline First Edition à ce lien


Commentaires

Plus d'articles