Le Studio Alpine de Boulogne, vous l’avez vu naître avec The Automobilist. Nous y étions avant l’ouverture. Nous l’avons visité dès son premier jour. Puis enfin nous y avons découvert le prototype de LMP2 A470. Mais il est bien connu que parfois la nuit change le regard et les perceptions. Nous sommes donc retournés découvrir le Studio Alpine en nocturne…

Les jours passent et une ligne se dessine : celle d’un lieu pour l’image d’Alpine, pour les événements propres à la marque Dieppoise, et pour l’accueil des premiers clients. (Re)Découvrons ensemble ces anciennes et nouvelles Alpine nichées en lisière de Seine à Boulogne.

L’A110 reine en son royaume

Même si les premières livraisons de la « Première Edition » n’interviendront qu’en fin d’année, vers le mois de novembre, Alpine est toute tendue sur l’objectif de faire découvrir l’A110. La Berlinette du XXIe siècle est donc toujours présente en force, en 3 exemplaires. Elles sont aux 3 couleurs du lancement : bleu, blanc, noir. Ouvertes, elles permettent de découvrir sous toutes ses coutures la nouveauté.

A l’intérieur, la position de conduite, très basse et bien tenue dans les baquets Sabelt, promet le meilleur. La qualité semble également au rendez-vous, tant par les matériaux que par les assemblages, y compris sur ces modèles qui ont subi le Salon de Genève.

Cuir damassé, Alcantara, fibre de carbone, car tout est bon pour habiller le cockpit d’une Berlinette affichée à plus de 50 000 € (58 500 € en Première Edition). Mais enfin, pour mieux convaincre encore, un châssis aluminium et des organes mécaniques sont également exposés aux regards.

62 ans d’histoire

Née en 1955, la marque Alpine ne s’est pas rendue célèbre que pour la mythique A110, commercialisée dès 1962. Produite pendant 15 ans, la berlinette imaginée par Jean Rédélé s’écoula à plus de 7000 unités, mais aussi sous des formes… inattendues.

C’est ainsi qu’au Brésil, des A108 et A110 verront le jour sous le nom d’Interlagos. Produites par Willys-Overland pendant seulement 4 ans, de 1962 à 1966, il en fut cependant produit environ 1500 modèles.

On retrouve également le nom Interlagos sur des pièces ayant servi à l’assemblage en Bulgarie d’A110 S, les Bulgaralpine. Mais les Alpine se vendront même jusqu’au Mexique sous le nom de Dinalpin.

Une Vision avec GranTurismo

Relancée à partir de 2012 avec le concept A110-50, Alpine a fait patienter le public pendant près de 5 ans. Pour tenir en haleine, la marque au A Fléché a usé de communication et de concept-cars. Dans cette logique, Alpine a participé à GranTurismo 6, en proposant un concept-car unique, le Vision.

Le design est ici sublimé, ne cherchant nul réalisme malgré un concept-car créé en taille réelle, contrairement à Peugeot. Rivé au sol par ses immenses écopes, le Vision concept est un pur exercice de style. Cependant, il pprésente déjà des éléments de l’A110 : les sièges, le cockpit, le double-regard… Mais oui, ils étaient déjà là !

Et l’A310 ?

On sait la communication de la marque Dieppoise pour l’heure très axée sur l’A110, de l’ancienne à la nouvelle Berlinette. Mais ce n’est pas pour autant que l’A310 est laissée sur le bord du chemin. Suivant les jours, un modèle 4-cylindres de teinte jaune est exposé au Studio.

Le Studio Alpine de Boulogne en vidéo

Nous nous étions rendus sur place dès l’ouverture, le premier jour, du Studio Alpine. Mais si vous n’y étiez pas, c’est un moment à revivre avec la vidéo ci-dessous.

 

Le Studio Alpine en galerie photo

Ouvert du lundi au vendredi de 10h00 à 19h00, le samedi jusqu’à 18h00 et les jeudi jusqu’à 20h30, le Studio Alpine est situé au 122bis Avenue du Général Leclerc à Boulogne.

Crédit photos : François M. – The Automobilist


Commentaires

Plus d'articles