Depuis un an, le Studio Alpine de Boulogne est la première concession du nouveau réseau de distribution de la marque au A Fléché à avoir ouvert dans le monde. Cet espace, situé à quelques encablures du siège du Groupe Renault et de l’ancienne concession historique Alpine de Boulogne, est aussi un lieu d’exposition pour la marque nouvellement relancée. En ce printemps 2018, l’endurance et l’art sont à l’honneur.

Une Alpine A450 Art Car signée Ghass

De retour en Endurance depuis 2013, Alpine a choisi l’écurie Signatech pour l’accompagner. Présent au Mans et en ELMS cette année-là, Signatech-Alpine choisit comme prototype un châssis d’Oreca 03 légèrement évolué baptisé Alpine A450 et motorisée par Nissan. L’équipe concourt en catégorie LMP2 et remportent les titres ELMS pilote et écurie dès leur première année, et le conserve en 2014 avec l’A450b. Depuis 2015, Signatech-Alpine court dans le championnat mondial WEC, et fait évoluer sa monture : A450b en 2015, A460 en 2016, A470 en 2017 et 2018.

Mais revenons à l’A450 car à la fin de sa carrière en 2016, l’un des prototypes a fait l’objet d’une transformation esthétique. C’est une habitude pour les bolides d’endurance, elle est devenue une Art Car, à l’image des BMW signées Alexander Calder, Roy Lichtenstein ou encore Jeff Koons. L’artiste choisi est cette Ghass Rouzhosh, un plasticien iranien qui lors d’une résidence dans un atelier à Saint-Leu-la-Forêt (95) a repeint et redécoré la voiture, avant de l’exposer au Grand Palais pendant la foire d’art contemporain de Paris.

En quatre mois, il fait passer la voiture aux teintes bleu et orange à un bariolé de peinture posée à la main allant du bleu au blanc en passant par le noir et le jaune. Il accompagne l’oeuvre de logo au A-Fléché ainsi que du numéro 13. Ce chiffre mythique a rarement été porté au Mans avant 1983, seulement en 1923 et 1925. Devenu célèbre du grand public avec l’album de Michel Vaillant, le 13 est aussi l’un des matricules n’ayant jamais remporté les 24 Heures du Mans.

La plus petite berlinette d’endurance du monde

A l’entrée, aux côtés d’une A110, trône une… petite A110. Alors bien sûr la nouvelle berlinette lancée en 2017 est plus imposante que son aïeule, normes de sécurité et qualité de vie à bord obligent. Mais la berlinette qui la côtoie est vraiment plus petite. C’est une version au 1/2, pratiquement deux fois plus petites !

Cette A110 réduite est l’oeuvre d’un salarié du Groupe Renault qui l’a créée il y a de cela 3/4 ans. Imaginée pour sa fille, son ambition est de la voiture rouler à bord dans des courses de voitures de taille réduite. Déjà présentée au Mans Classic en 2016, elle y retournera cette année 2018 et y roulera. Car oui, cette demie A110 roule avec un vrai moteur, une vraie mécanique et un vrai poste de pilotage !

Il n’y a guère que les portes, soudées, qui imposent de rentrer par le toit, ce dernier étant légèrement plus haut que les véritables proportions de l’A110 pour garantir un espace à bord suffisant. De même, quelques pièces de style comme les logotypes et les clignotants ne sont pas 100% à l’échelle.

Le rallye aux origines de la passion

Dans le reste de l’exposition, on remarque 2 Alpine de rallye. Il y a tout d’abord l’Alpine A106 n°127 ayant concouru au Tour de France automobile 1958. Sur base de Renault 4CV et dotée d’une carrosserie en polyester, l’Alpine A106 est la première Alpine de l’histoire. Signée Jean Rédélé, elle doit son nom à la victoire de son créateur à la Coupe des Alpes, à bord d’une 4CV portant le n°106. Bientôt motorisé avec la mécanique d’une Dauphine, l’A106 évolue et donnera naissance dans les années 1960 à la célèbre berlinette A110.

Enfin, l’on trouve l’A310 V6, Championne de France des rallyes en 1977 mais aussi Championne de France de Rallycross avec Jean Ragnotti et Championne d’Europe de Rallycross avec Herbert Grunsteidl. Parée des teintes orange et noir des Renault Alpine de l’époque, la voiture révèle aussi Guy Fréquelin et laisse place à la Renault 5 Alpine Groupe 2.

Informations pratiques

Studio Alpine Boulogne, 122 bis avenue du Général Leclerc, 92100 Boulogne-Billancourt. Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h sauf lundi (ouverture 14h), samedi (fermeture 18h) et jeudi (nocturne 20h30).

Retrouvez nos autres articles sur Alpine à ce lien

Crédit photos : The Automobilist


Commentaires

Plus d'articles