C’est le 13 avril prochain, à Barcelone, que débutera le championnat du monde 2018 de Rallycross ou WRX. L’épreuve espagnole ouvre une saison qui comptera 12 courses et qui va voir s’affronter les tenants de la série comme Volkswagen, Ford, Audi et Peugeot. 
Peugeot Sport travaille actuellement au développement et à la mise au point d’une nouvelle version de la 208 WRX qui devrait être nettement plus performante que la version 2017. Trois autos seront engagées sur les douze épreuves de la saison et elles seront conduites par les mêmes trois pilotes que l’an passé avec le Team Hansen, à savoir Sébastien Loeb, Kevin Hansen et Timmy Hansen. 

Pour 2018, la 208 WRX évolue esthétiquement et mécaniquement

Pour cette saison qui voit l’engagement officiel de Peugeot Sport associé au Team Hansen, la Peugeot 208 WRX reçoit de nouvelles ailes, un pare choc avant légèrement revu qui parait moins proéminent et un bouclier arrière au dessin entièrement renouvelé. Les illustrations officielles laissent apparaître une voiture de course à l’allure plus râblée et visuellement plus solide.

Du coté de la mécanique, du châssis et des trains roulants, Peugeot Sport a fait un gros travail. Ainsi le bloc L4 2.0 L suralimenté voit sa puissance augmenter pour atteindre les 560 ch et le couple moteur culminer à 850 Nm. La division sport du constructeur sochalien assure avoir revu l’amortissement, les suspensions, diminué le poids et retravaillé la synchronisation de la boîte de vitesses pour un meilleur passage de rapports.
Peugeot dit aussi que durant cette saison 2018, la Peugeot 208 WRX profitera d’une amélioration de son châssis et de son couple moteur.

La fiche technique de la 208 WRX 2018

Les livrées 2018

Chacune des trois 208 WRX 2018 aura sa livrée particulière, les voici

Sébastien Loeb

Kevin Hansen

Timmy Hansen

Ils parlent de la nouvelle 208

Bruno Famin, le patron de Peugeot Sport précise que l’objectif de la saison est simple. Il consiste à marquer le plus de points possible dès le début de la compétition en avril prochain afin de bien se positionner au plus vite pour être en mesure de viser les titres Pilote et Team à l’avenir afin d’élargir et de compléter le palmarès en sport auto de Peugeot. Le boss de Peugeot sport de dire : « C’est le début d’une année passionnante pour nous, avec le championnat du monde de rallycross comme nouveau programme principal de Peugeot, en tant qu’équipe officielle, face à de nouveaux rivaux et dans un nouvel environnement. Toutefois, même si nous possédons une connaissance de la discipline à travers l’équipe Peugeot-Hansen, nous devons rester réalistes. Nos concurrents sont très expérimentés tandis que nous reprenons les choses en main de A à Z, il faudra donc le temps de nous roder ! C’est un défi. Nous visons des victoires dès cette saison, et plus encore dans les années à venir. Nous avons décidé de nous engager en championnat du monde de rallycross, car nous croyons en l’avenir de la catégorie : pour son format, rapide et intense, pour le public, plus jeune que dans d’autres sports mécaniques et qui est de plus en plus nombreux, et, par-dessus tout, parce que nous sommes convaincus par le futur électrique de ce championnat. Nous préparons déjà le développement de la prochaine génération avec la motorisation électrique, pour nous adresser à un nouveau public avec l’objectif de promouvoir la Peugeot 208 et sa remplaçante qui symbolisera la transition énergétique de la marque. »

Olivier Jansonnie, le directeur technique de Peugeot Sport y va lui aussi de son petit discours et d’ajouter : « Le but de notre nouvelle voiture est d’atteindre le meilleur niveau, qui nous permettra de concurrencer les meilleurs pilotes de rallycross et de nous battre pour le championnat. Nous avons passé en revue toutes les pièces de la Peugeot 208 WRX pour identifier toutes les façons d’arriver à notre objectif. Notre nouvelle voiture sera améliorée tout au long de la saison, par l’introduction de nouveaux développements techniques que nous testons. Nous allons entamer le championnat avec un package déjà éprouvé, mais dès que l’on ajoute de nouveaux éléments pour gagner en performances, il peut aussi y avoir un risque en termes de fiabilité. Nous savons que le défi est de taille. Nos pilotes sont capables de se battre pour gagner, donc je pense que nous avons un très gros potentiel. »

Bien sûr, le champion français Sébastien Loeb a commenté ces annonces et il déclare : « J’ai de très grandes ambitions pour la saison à venir. L’arrivée de Peugeot en tant qu’équipe officielle est exactement ce dont nous avions besoin pour passer un palier et nous permettre de nous battre pour le titre. Auparavant, nous étions proches, mais il manquait un petit quelque chose en plus. L’engagement officiel de la marque nous apporte cet extra. Nous ne pourrons pas compter sur toutes les évolutions dès le début de la saison. Ce sera compliqué de se battre pour le titre dès les premières courses, mais on ne sait jamais comment le championnat peut tourner. Du côté du pilotage, le rallycross est l’expérience la plus intense qu’un pilote puisse connaître. Les courses sont très courtes et les sensations sont incroyables. Les voitures ressemblent à de grosses  voitures de WRC, avec 600 ch et donnent beaucoup de plaisir. Je suis impatient d’entamer cette saison. »

Le calendrier de la saison 2018

Via Peugeot Sport, FIA.


Commentaires

Plus d'articles