Lorsque Toyota avait présenté en 2014 le coupé FT-1 Graphite Concept nous avions tous été séduits par la belle allure racée ce concept car qui annonçait celle qui sera la prochaine génération de la Supra, modèle historique de la gamme Toyota.
Nous avons surpris ce début de semaine, la voiture lors d’essais de développement et de mise au point. Les premières images du coupé révèlent une Supra quasiment prête à prendre le chemin des show rooms ou la directions des garages des amateurs.

L’inspiratrice

Avant de revenir en photos sur le futur coupé Toyota qui viendra se positionner au dessus du GT86 dans la gamme du constructeur japonais, faisons un petit retour en image vers le concept car présenté il y a trois ans afin de constater qu’il reste sur la future Supra 2018 des éléments du coupé FT-1 Graphite Concept.

Le passage du concept au coupé

Si le dessin du coupé photographié est globalement inspiré par le concept car, il se fait moins torturé ou simplifié, ce qui parait logique dans l’optique d’une fabrication en série. Toutefois on remarque que les phares, les prises d’air imposantes du bouclier avant, le double bossage et le becquet ou le coffre façon queue de canard sont bien là.
Bien sur les dessins des ailes et des boucliers sont simplifiées et on remarquera que sur ce modèle en cours de développement il n’est pas certain que les feux arrière soient les définitifs dans leur apparence. Encore un truc pour nous tromper ! Enfin on ne sait pas et surtout on ne voit pas l’aileron mobile présent sur le coupé FT-1 Concept.

Développement conjointement avec la nouvelle génération du roadster Z4, le futur coupé Toyota devrait en reprendre la plateforme, une partie de la structure et peut être partager une motorisation ou deux dont une hybride. En tout cas ceux qui rêvent de L6 2.8 L atmo ou turbo vont devoir remiser leurs envies au garage car les dernières informations ne parle que de moteurs à 4 cylindres suralimentés ou associés à un motorisation électrique.

Reste que cette prochaine Toyota qui sera bien sur une propulsion promet plus de sportivité et de puissance que le toujours très agréable GT86 qu’on aurait aimer découvrir avec un peu plus que les 200 ch de son 4 à plat atmosphérique qui garde pour lui une spécificité et un charme mécanique que seules les Subaru connaissent.

A revoir très vite car ce coupé sera une auto rare dans la production automobile actuelle trop banalisée pour ne pas dire standardisée et désormais bien trop limitée aux berlines 5 portes et aux trop nombreux SUV qui « pourrissent » le monde automobile et la diversité.
A suivre.

Crédits photos David Donckerwolke pour The Automobilist.fr.


Commentaires

Plus d'articles