Salon de Genève 2015 : 682.000 visiteurs
Salon de Genève 2016 : 690.000 visiteurs
Salon de Genève 2017 : >690.000 visiteurs (à 2h00 de la fermeture)

Et dire que certains dirigeants, analystes, prédicateurs de toute sorte et autres politiciens nous annoncent que l’automobile est un fléau, que le secteur économique est en fin de vie, que les gens n’aiment plus la voiture et lui préfèrent les « déplaçoirs » uniformes sans âmes ni attrait ! Une fois encore ils sont dans… la négation et la méconnaissance de la réalité du monde et en matière automobile, Genève en est une nouvelle preuve après les salons de Paris, Los Angeles et Detroit qui eux aussi été de jolis succès durant ces 6 derniers mois.

En 2017, avec plus de 690.000 personnes qui sont venues se promener pour découvrir les nouveautés automobiles dans les allées de Palexpo et se faire plaisir, le salon genevois voit le nombre de ses entrées très légèrement progresser par rapport à l’an passé mais dans un climat général morose, cette toute petite progression est à noter. Elle montre aussi que les gens n’ont pas eu de crainte à venir en Suisse pour profiter de l’exposition. Cette année, il y avait à Palexpo plus de 900 autos exposées dont 175 nouveautés diverses et variées (série spéciale ou limitée, concept car ou show car, One off).

Comme c’est de quasi tradition, le taux de satisfaction de la part des constructeurs présents est élevé. Cette année encore ils ont apprécié le cadre et l’organisation genevoise. On imagine que du coté du public la satisfaction est aussi de mise et on se doute que bon nombre des visiteurs interrogés par l’organisation se déclareront très contents par leur visite du plus prestigieux mais aussi de l’un des plus sympathiques des grands salons internationaux. En 2016, le taux de satisfaction était supérieur à 80%, on imagine que les chiffres 2017 seront du même tonneau.

Reste que le coté quasi « familial et convivial » du lieu n’est pas pour rien dans son succès et la remise en cause de grands salons (en terme de surface notamment) comme Paris, Francfort mais peut être aussi Pekin/Shanghai est probablement un signe en direction de futurs événements qui devront être plus chaleureux, moins too much mais aussi un peu moins onéreux pour les constructeurs et les visiteurs. Le chemin qu’est en train de prendre le Mondial de l’Automobile de Paris semble d’ailleurs être le bon mais de tout cela nous en jugerons à l’automne 2018.

Genève ferme donc ses portes dans quelques minutes, les voitures vont repartir vers les usines et les parcs, les stands seront au démontage dès ce soir et les hôtesses et hôtes qui ont accueilli le public et les médias vont pouvoir se reposer après deux semaines menées au pas de charge ou à piétiner avec le sourire près des autos.

Petit retour sur l’événement avec la vidéo officielle de promo’ du GIMS 2017 :

Nous espérons vous avoir fait vivre ce salon de manière complète et agréable durant ces deux semaines [ndla : quelques sujets restent à venir cette semaine pour être complet] et nous vous donnons rendez vous en terre d’Helvétie du 8 au 18 mars 2018 (et même dès le 5 mars dans l’après midi pour les médias) pour la 88e édition du salon de Genève pour parler avec vous de plaisir, d’automobile et de chocolat.

Via GIMS.


Commentaires

Plus d'articles