Nous le savons tous, la Kwid, comme le Duster et la Sandero, est l’un des fers de lances de Renault dans sa conquête des marchés automobiles de la planète. Aussi au fil des salons, des expositions et surtout des besoins des services communication et marketing, le constructeur développe des show cars, des « one off » plus ou moins fun, sportifs, délurés ou délirants essentiellement destinée à mettre en avant la petite Renault. C’est ici le cas au 25eme Gaikindo Indonesia International Auto Show 2017 (ou GIIAS 2017) qui se déroule du 10 au 20 août à Jakarta où la marque au losange présente la Renault Kwid Extreme Study ou la Kwid à la sauce Hot Wheels ou Rallye.

Si ce salon automobile est loin de nous, il n’en est pas moins d’importance pour les constructeurs car avec une population de près de 260 millions d’habitants et une superficie de plus de 1.9 million de km², l’Indonésie est le 4eme pays le plus peuplé sur notre Terre.
Ceci étant dit, on comprend donc mieux pourquoi les constructeurs européens sont présents sur place et font des efforts pour exister et séduire les acheteurs.
Présente en Inde, désormais au Brésil et bien sur, sur de nombreux marchés d’Asie du sud est, la Kwid est venue à Jakarta dans une tenue qui hésite entre la personnalisation « hard », le tuning « too much » d’un accessoiriste zélé et la petite « 3 Inches » colorées et préparée par Hot Wheels.

L’allure se fait bodybuildée avec un kit aérodynamique qui comprend un nouveau bouclier avant avec de larges prises d’air latérales qui, toutefois, paraissent être décoratives, de beaux inserts rouges, d’une lame de spoiler, des leds diurnes et des projecteurs additionnels qui reprennent le dessin façon drapeau à damier comme sur les Clio R.S. et la nouvelle Mégane R.S. 2018.
Un capot et un toit décorés avec une bande centrale noire bordée de rouge complètent le design sportif de la petite Kwid
De grosses ailes « presque carrées » et des bas de caisse imposants nous conduisent à l’arrière de la Kwid Extreme Study. On découvre alors un bon gros bouclier encadré par deux extracteurs d’air verticaux, un diffuseur digne d’une voiture de WTCC ou de rallye avec sortie d’échappement centrale et un bel aileron de hayon qui n’est pas sans nous rappeler celui qui est présent sur les Renault Clio R.S. Cup.
Habillée de blanc, de rouge et de noir, posée sur les nouvelles roues OZ Racing Rally Racing Dark Graphite (17 ou 18 pouces ?), la Kwid Extreme Study se donne des airs de petite brute sportive.

Hélas si Renault a travaillé le look, le ramage ne semble pas en rapport avec le plumage puisque l’habitacle est très similaire à celui d’une Kwid 1.0 L SCe 68 ch même si les sièges ont un maintien latéral renforcé, une bande de tissu rouge et que le volant et quelques pièces du tableau de bord se voient habiller d’inserts noirs laqués. On notera que le haut du volant est habillé d’un peu de cuir à moins que ce ne soit le fameux Soft Feel que nous connaissons notamment sur les volants de nos Dacia.
Nous aurions aimé plus de sportivité dan cette Kwid quasiment de compèt’ !

Renault ne donne aucune indication sur une possible mécanique spécifique mais on se dit que le L3 0.9 L TCe porté, non pas à 110 ch et 170 Nm comme sur la Twingo GT mais à 135 ch et 195 Nm ce qui pourrait autoriser des performances au petit monstre que veut être la Kwid Extreme Study.

Bien sur, il n’est aucunement question du passage en production de ce modèle qui est uniquement destiné à faire le show mais on aimerait bien que Renault transforme sa Kwid Race R en une réalité, au moins pour le marché brésilien où elle pourrait accompagner la Sandero R.S.

Via Renault.
Crédits photos : Renault Indonesia, Kwid on Twitter, Indianautosblog.


Commentaires

Plus d'articles