Chez certains, on appelle cela « Un pas en avant, un pas en arrière ». Chez d’autres, on nomme cela la Danse de St Guy. Chez Porsche, on pourrait appeler cela la Danse de la fée électricité et le maitre de ballet ou de danse s’appelle Oliver Blume.
Il y a un environ un mois, surement dans l’euphorie du salon de Genève et de la publication des excellents résultats commerciaux et financiers, le patron de la marque assurait que l’électrification de la gamme toucherait essentiellement les SUV et la berline Porsche mais que rien n’était décidé pour les sportives de la marques. Porsche envisageait peut être une électrification d’un modèle 718 et une version hybride de la 911 à l’horizon 2025-2030 mais rien de plus. Cette semaine les choses ont un peu changé. 

Oliver Blume, le patron de Porsche a en effet fait savoir que selon ses analyses et projections, la dernière Porsche à moteur thermique sera produite bien avant l’année 2030. O.Blume dit puisqu’il espère qu’à partir 2030, l’ensemble de la gamme Porsche soit électrifiée (hybridation et Full Electric). On devine donc qu’il y aura des sportives électriques et il n’est pas certain que la 911 échappe à cette tendance. Il pourrait bien y avoir l’hybridation d’une version dans 3 ans, puis l’hybridation de tout la gamme 3/4 ans plus avant le passage à l’électrification totale dans les années 2030. Blume lance même : « Je me risquerais à prédire que, en 2030, la plus sportive des Porsche aura un moteur électrique. Qui sait, peut-être que même notre iconique 911 sera électrique ».
Le patron de la firme stuttgartoise explique qu’actuellement 60% des ventes de la Panamera et que le changement est déjà en marche… ou pas.

Une chose est sure le mouvement est lancé chez Porsche. Il a commencé il y a quelques années avec la 911 GT3 R Hybrid lancée en 2011 et il s’est poursuivi avec la 919 Hybrid, la Panamera Hybrid, le Cayenne Hybrid et la Mission E qui sont là pour nous le prouver.

Est ce une bonne et réelle solution pour la marque, rien n’est moins sur mais pour l’instant cette vertitude électrisante est tendance et chacun y va de ses annonces plus ou moins crédibles pour l’avenir.
L’avenir de la propulsion automobile passe par la diversification des énergies et non le passage du tout (thermique) au tout (électrique) en quelques années et sans déconvenues ou désagréments.
D’ailleurs le nouveau patron du groupe Volkswagen, Herbert Diess, suivant le propos de son prédécesseur Matthias Müller mais pas seulement l’a clairement dit en fin de semaine : « Nous avons besoin du diesel, le diesel a un avenir. »
A l’heure où les niveaux de CO2 dans l’atmosphère remontent depuis deux ans (baisse des ventes de diesel, augmentation des ventes de voitures essence, multiplication des SUV qui sont énergivores, relance de centrale au charbon… pour produire de l’électricité), il faut sortir d’une idéologie verte monolithique et parier sur la diversification de l’offre et son adaptabilité aux besoins.

Un gros dossier à suivre dans les prochaines années que ce soit chez Porsche ou ailleurs. Mais une 911 ou un Cayman qui fait « Bbbbbiiiiiiiizzzzzzzzzzzzzzzzzzzz » cela n’a rien de très enthousiasmant.

Via Autocar, ForumPorsche, les Echos.


Commentaires

Plus d'articles