La semaine passée, Peugeot annonçait officiellement qu’il ne reviendrait pas en WEC au grand dam de l’Automobile Club de l’Ouest qui comptait sur le retour de la marque au lion en LMP1, peut être pas en 2018 mais en 2019.
Peugeot Sport a fait son choix et a confirmé son intention de poursuivre l’aventure sur la scène sportive du Championnat du Monde de Rallycross avec la 208 et Sébastien Loeb. On aurait pu penser que les annonces allaient s’arrêter là, il n’en est rien puisque Peugeot a fait ce jour une déclaration concernant le rallye-raid.

Peugeot vient en effet de confirmer que le rallye-raid Dakar 2018 qui se courra en janvier prochain, sera le dernier disputé par la marque jusqu’à… nouvel ordre. C’est donc dans trois mois que les les 3008 DKR auront une dernière occasion d’aller chercher la victoire en Amérique du Sud. Après il sera trop tard, la marque automobile française quittera définitivement la scène du Dakar.
Peugeot n’a rien dit au sujet de son programme annuel en rallye-raid et de sa poursuite ou non dans ce genre de compétition à l’échelle mondiale mais les rumeurs du jour n’ont rien de rassurant pour ce qui est de la poursuite du programme au delà de 2018.

Cette décision est un peu une surprise mais il se pourrait que la toute récente défaite dans le Rallye du Maroc face au Toyota Hilux Overdrive Racing de l’équipage Al Attiyah-Baumel ait quelque peu pesé dans la balance au moment de la décision.
On ajoutera que désormais, d’une année à l’autre, d’un patron à l’autre, on a l’impression que les programmes sportifs des marques sont ajustés en fonction d’un besoin de com’ de l’entreprise, d’une lubie de la direction ou d’un budget dans lequel il faut tailler. Le 3008 est lancé sur le marché et même très bien, Peugeot a donc moins besoin de la 3008 DKR.
Reste que ces décisions ne permettent plus aux services compétition de gérer des programmes dans la durée et la performance. Au mieux, les équipes font quelques coups d’éclat mais plus rien dans la durée ce qui n’est finalement pas très bon ni flatteur pour l’image de la marque qu’elles représentent.

Une fois encore, dommage pour le Groupe PSA qui se prive d’une vitrine internationale dont il aurait bien besoin actuellement.

Via Peugeot, Peugeot Sport.


Commentaires

Plus d'articles