En cette fin de printemps 2017, Volkswagen dit au revoir à la cinquième génération de sa citadine. Place à la nouvelle Polo VI qui sera présentée au public en septembre prochain lors du salon de Francfort et commercialisée dans la foulée en Europe. Cette mise sur le marché s’accompagnera d’une nouveauté pour le constructeur de Wolfsburg, la Polo arrivera d’emblée avec une gamme complète de finitions et de motorisations. Il semble que même la version GTI sera proposée à la clientèle dès l’automne prochain. Il faut aussi avouer que la bagarre est rude sur le segment B surtout que la rentrée prochaine verra aussi la venue d’une compétitrice de premier ordre, la nouvelle Ford Fiesta. Avant de découvrir sur la routes ces nouvelles citadines, voici la présentation de la nouvelle Volkswagen Polo VI ou version 2017.

Commençons par quelques lignes qui permettent de resituer la Polo et son importance au sein de la gamme Volkswagen.
La Polo est présente au sein de la gamme VW depuis 1975, c’est à dire 42 ans ou seulement un an de mois que la Golf. Entre 1975 et 2017, cinq générations du modèle se sont succédés pour une production totale supérieure à 14 milions d’exemplaires et une production annuelle moyenne d’environ 335.000 unités. Autant dire que cette Polo ne compte pas pour du beurre dans la vie et le mix produit du constructeur allemand.

Une allure… classiquement Volkswagen

Esthétiquement la nouvelle citadine de VW est des plus classiques et demeure dans la droite ligne stylistique de la génération précédente qui était elle même dans la droite ligne de Polo IV.
Si l’allure générale est sans surprise aucune, elle est sans faute de goût pour qui aime le genre Volkswagen et le sérieux, pour ne pas dire la rigidité, du dessin. Développée sur la plateforme modulaire maison, la fameuse MQB, ici dans sa version MQB A0, la Polo est aussi très proche de la toute nouvelle Seat Ibiza. Volkswagen signe sa Polo notamment par un embouti de ceinture de caisse qui court de l’aile avant au feu arrière mais aussi par une nouvelle petite barrette supérieure de calandre, un peu à la façon de celle qui est présente sur la nouvelle grande berline Arteon.
Pour le reste le style est classiquement moderne et tendu avec des proportions plutôt équilibrées qui devraient plaire aux acheteurs et aux habitués de la Polo. Phares et feux sont dans la veine Volkswagen et nous rappellent la Polo V, la Golf, le Touran, le Tiguan et même l’Audi Q2 du fait de la présence de feux arrière quasiment carrés.
Toutefois on appréciera diversement la signature diurne à leds en forme de vague. Volkswagen a surement voulu donner un peu de mouvement au regard de la Polo mais le résultat est moyen au point de rappeler une installation « faite au fond du garage » qui aurait été mal fixée. Pour ce coup, un peu de rigidité aurait été la bienvenue.

Avec une longueur de 4.053 m, la Polo Vi est plus de 8.1 cm que sa prédécesseure. Ainsi la Polo rejoint le gabarit de la Clio ou de la nouvelle Fiesta dans le clan des plus de 4.05 m. Grâce à la plateforme MQB A0, la Polo 2017 associe une longueur contenue et empattement allongé de 9.4 cm par rapport à celui de la Polo V. Cet empattement allongé permet à Volkswagen d’offrir une meilleure habitabilité (+7.0 cm en largeur) mais aussi un coffre plus grand que l’actuel.
En effet celui ci passe de 280 à 351 dm3 ce qui permet à la Polo de se rapprocher du volume de coffre offert par la reine des compactes, la Golf. Cette dernière annonce officiellement 380 dm3.

Enfin, les amateurs de citadines avec carrosserie à 3 portes auront remarqué à regret la disparition de cette offre même sur la sportive version GTI.

Pour récapituler cela donne en chiffres :

L : 4.053 m
l : 1.75 m
h : 1.44 m
Emp : 2.56 m
coffre : 351 dm3

Rigidité et électronique à bord

On aurait tout aussi bien pu dire « rigueur et systèmes embarqués »  mais le terme rigidité convient très bien au dessin du mobilier de bord qui est fait notamment au niveau de la planche de bord de longues droites qui intègre le combiné porte instruments et l’écran du système d’infotainment.
Le nouveau tableau de bord accueille notamment la dernière version de l’affichage digital AID (Active Info Display). Ce dernier offre au conducteur le choix entre 17 décors ou présentations différents mais attention toutefois car l’AID ne sera pas de série ou en option sur toutes les versions de la Polo. Comme sur les autres modèles de la marque équipés du même système, la gestion des menus du tableau de bord mais aussi de l’écran central pourront se faire grâce à une touche du volant multifonction. On appréciera la jolie intégration de l’écran tactile du système d’infotainment qui se fond dans le bandeau décoratif qui habille la planche de bord.

Pour le reste, il semble que les habitués de la marque allemande ne seront pas dépaysés avec des sièges, une banquette arrière et des habillages de contreportes conformes aux standards de la marque.
Au final et grâce à certains équipements proposés sur la citadine, la Polo VI se la joue clairement « baby Golf » notamment par les équipements dont elle hérite de sa « grande soeur » comme les systèmes d’aide à la conduite comme le Front Assist, le système de détection des piétons, le Blind Spot Detection, le régulateur de vitesse avec régulation automatique de la distance ACC, le Park Assist ou les phares full leds… comme sur l’Ibiza. Plusieurs équipements plus ou moins inédits seront proposés sur la nouvelle Polo c’est notamment le cas de la climatisation Air Care Climatronic avec capteur de qualité de l’air et filtre anti-allergènes, du système de recharge par induction pour smartphone et pour les amateurs, la citadine proposera un des plus grands si ce n’est le plus grand des toits ouvrants panoramiques du segment B.
Les selleries, habillages ou inserts seront différents selon les niveaux de finition et les packs optionnels choisis.

La VW Polo Beats revient au catalogue non pas sous la forme d’une série limitée ou spéciale mais comme un niveau de finition. Elle offrira des jantes alu spécifiques, une décoration singulière et un système audio spécifique avec DSP, 6 HP et subwoofer.

La Polo GTI disposera bien évidemment de la sellerie en tissu à tartan, du pommeau de levier de vitesses GTI, de la calandre ornée du liseré rouge et du fameux logo apposé sur la face avant et le hayon de la citadine en version sport. La GTI sera en outre livrée avec les signes extérieurs typiques à sa lignée comme la calandre en nid d’abeille, les jantes alu en 18 pouces, les étriers de freins rouges, la doubles sortie d’échappement, le chassis surbaissé de 20 mm, les boucliers avant et arrière spécifiques et le becquet de hayon.

Les motorisations

Dès son lancement, la Polo IV offrira aux acheteurs neuf motorisations essence, diesel et au gaz naturel. La gamme des groupes propulseurs est composée de moteurs à 3 et 4 cylindres de 1.000 à 2.000 cm3 qui pourront être associés à différents types de boites de vitesse.

Les moteurs essence :

  • L3 1.0 L MPI 65 ch
  • L3 1.0 L MPI 75 ch
  • L3 1.0L TSI 95 ch
  • L3 1.0 L TSI 115 ch
  • L4 1.5 L TSI COD 150 ch
  • L4 2.0 L TSI 200 ch

Les moteurs diesel :

  • L4 1.6 L TDI 80 ch
  • L4 1.6 L TDI 95 ch

Le moteur au gaz naturel :

  • L3 1.0 L TGI 90 ch

Toutes les moteurs L3 jusqu’à 95 ch seront équipées d’une BVM5. Le L3 1.0 L TSI 115 ch et les motorisations supérieures seront équipées d’une BVM6 ou en option de la boite de vitesse séquentielle robotisée DSG7.

L’offre de lancement proposera cinq niveaux de finitions, à savoir Trendline, Comfortline, Highline, GTI, Beats qui pourront être associés aux Packs baptisés Lifestyle, R Line et Black Style. La VW Polo 2017 va aussi proposer 14 teintes de carrosserie, 12 types de jantes différents et et 13 coloris  pour les inserts de planche de bord et de console centrale.

La Polo GTI sera livré avec les signes extérieurs typiques à sa lignée comme la calandre en nid d’abeille, les jantes alu en 18 pouces, les étriers de freins rouges, la doubles sortie d’échappement, le chassis surbaissé de 20 mm, les boucliers avant et arrière spécifiques et le becquet de hayon.

La Polo en vidéo

Bien sur il est encore un peu tôt pour disposer de la tarification détaillé du modèle mais sachez qu’en Allemagne, l’entrée de gamme verra son prix situé sous les 13.000€ puisque Volkswagen annonce une tarification de 12.975€.

A suivre et surtout à essayer dans les prochaines semaines avant l’arrivée du modèle sur le marché automobile au début de l’automne prochain.

Via Volkswagen, Youtube.


Commentaires

Plus d'articles