Tic, tac, tic, tac… L’échéance se rapproche chaque jour à grands pas pour les nouveaux ludospaces de PSA. En effet, en 2018, le Groupe français renouvelle ses Citroën Berlingo, Peugeot Partner et y ajoute l’Opel/Vauxhall Combo ! Une nouvelle génération, qui devrait marquer une nouvelle étape dans la séparation entre les gammes utilitaires et VP, ainsi que c’est déjà le cas pour les duos Expert/Traveller et Jumpy/Space Tourer.

Un nouveau trio de ludospaces pour PSA

Pour l’heure, l’on n’en connaît que les museaux mais c’est l’annonce qu’il y a du changement dans l’air. Ou que c’est la fin de l’hibernation et que les marmottes sortent du nid ? En tout cas, par l’utilisation du mot « ludospace », PSA réaffirme qu’il en est le détenteur depuis le Berlingo lancé en 1996, et ce même si depuis l’image même de ce véhicule est davantage celle du Renault Kangoo, lancé l’année suivante avec sa si pratique porte coulissante. Plus de vingt ans plus tard, le combat continue et PSA met tous les atouts possibles dans sa manche :

  • Partage des coûts de conception avec l’Opel Combo, décidé lors de feu le partenariat GM/Opel
  • Plateforme EMP2, aux qualités dynamiques reconnues et à la capacité d’adaptation utilitaire éprouvée avec la gamme dite « K0  » (Expert/Jumpy)
  • 2 usines de production habituées de ces modèles puisqu’elles les assemblent déjà, Mangualde au Portugal et Vigo en Espagne.

Imaginés ensemble, mais différents

Une seule image pour l’instant, mais elle laisse bien apparaître les différences de fond de ces modèles. Chacun aura sa personnalité propre, le Berlingo s’annonçant dans la veine du duo C3/C3 Aircross (leurs regards DRL semblent identiques), le Combo rappelant le dernier Crossland X et le Peugeot… étant de loin le plus « neuf » en style mais pas très loin de l’inspiration du concept Fractal pour la calandre. On remarquera aussi des différences d’équipements et de style : les baguettes de protection sur le Citroën présentent des inserts colorés ; des extensions d’ailes sur le seul Peugeot, peut-être dans un esprit plus baroudeur et allant de paire avec les baguettes de bas de caisse ; et des protections latérales peintes pour l’Opel Combo Tour.

PSA annonce que le style intérieur sera inscrit dans « l’univers de chaque marque ». Des dérivés VU sont annoncés pour les mois à venir.

 

Il s’agit, vu l’équipement et l’apparence de ces modèles, des versions dites « VP », soient les remplaçants des acteurs Citroën Berlingo Multispace, Opel Combo Tour et Peugeot Partner Tepee. Ces derniers pourraient changer de nom, à l’image de Space Tourer ou de Traveller, deux dénominations arrivées dans les gammes pour mieux séparer les ludospaces de leurs cousins utilitaires.

Révélation imminente

C’est au Salon de Genève que les Peugeot et Citroën pourraient être présentés, tandis que l’Opel devrait attendre la mi-mars, le Blitz sautant le rendez-vous suisse. L’on sait cependant déjà qu’il y aura pour chacun deux versions, 5 et 7 places, la même offre moteur dont un moteur électrique à terme. Et côté usine, une modernité inégalée avec approvisionnement par véhicules autoguidés pour le full kitting, robots collaboratifs dits « cobots », ou encore contrôle géométrique de la qualité par vision artificielle.

Les lancements de ces ludospaces ainsi que de leurs pendants utilitaires devraient s’échelonner sur toute l’année 2018.

Via PSA.


Commentaires

Plus d'articles