Nous avons abordé le cas du concept car Wey XEV, c’est au tour de la seconde Wey de grande série d’être sous les feux de nos projecteurs. Ou de nos appareils photo, plus précisément. Et pour son premier modèle, Wey, marque premium de Great Wall Motors, nous a concocté un… SUV ! Découvrons ensemble le Wey VV5.

Grande muraille, grandes ambitions

Pour sa première apparition en Europe, le Wey VV5 a ainsi choisi le salon du SUV de Francfort pour poser ses roues. Petite sœur de la Wey VV7 dont elle s’inspire (trop fortement ?), la VV5 se présente sous un jour très moderne, reprenant à son compte certains gimmicks déjà vus par ailleurs mais dans un ensemble très harmonieux et pas franchement en décalage avec ce que peuvent proposer des constructeurs bien établis comme Hyundai ou Kia.

Ainsi, la jonction entre le pied de pare-brise et le capot n’est pas sans évoquer l’ancien Sportage, tandis que les écopes du boulier renvoient à l’actuelle version du SUV Kia, les projecteurs où les galbes de l’arrière ne sont pas sans rappeler le Jaguar F-Pace. Plus anecdotiquement, l’enjoliveur de custode nous renvoie à la 208 3 portes ! Parmi les traits de style propres à Wey, on retrouve le logo « ticket de métro » (moins stylisé que sur le concept XEV) qui trouve écho dans le feu arrière de brouillard, les 3 bandes verticales dans les feux arrière et dans les projecteurs, signant l’identité lumineuse de la voiture. La qualité perçue semble en phase avec ce que l’on trouve chez les coréens. Pas premium mais fort convenable.

Long de 4,46 m (contre 4,75 m pour le VV7), le Wey VV5 dispose d’un 2.0 turbo de 197 ch, d’une transmission automatique à double embrayage (7 rapports) et de 4 roues motrices.

A bord, la coiffe de planche de bord est marquée par 5 aérateurs circulaires donnant un certain cachet sportif à l’habitacle, en cohérence avec une console où trône des boutons qui ne sont pas sans évoquer le Porsche Macan. Un grand désignateur permet de piloter l’écran qui trône au sommet de la planche. Les garnitures de portes sont valorisantes et les surpiqûres du cuir, stylisées, accentuent le dynamisme voulu à bord. L’instrumentation digitale apporte sa touche de modernité : pas de doute, avec cette Wey VV5, Great Wall Motors semble vouloir tutoyer les standards étrangers.

A découvrir ici en vidéo :


Commentaires

Plus d'articles