Dévoilé au salon de Shanghai en avril dernier, le Chery Tiggo Sport Coupe Concept SUV fait sa première apparition en Europe à l’occasion du salon de Francfort. A travers ce véhicule, Chery affiche sa nouvelle orientation stylistique et réaffirme son nouveau positionnement « Fun to Drive » loin de la mauvaise réputation que connaît la marque à l’étranger. Un SUV de plus ? Allons, allons, le marché n’est pas rassasié, faisons le tour de la voiture.

Le Tiggo Sport Coupe Concept SUV est, vous l’aurez deviné, un véhicule utilitaire sportif, imposant mais élancé. Chery nous le présente comme un avant-goût d’un futur SUV appelé à se positionner au-dessus du Tiggo 7, moins haut en gamme. Les deux SUV sont les premiers jalons de la nouvelle identité visuelle de la marque qui cherche enfin à affirmer son identité côté design. Un petit retour sur Chery s’impose : la marque s’était notamment illsutrée par sa copie de la Daewoo Matiz, la Chery QQ (voir ici) ou par l’Amulet, copie conforme de la première Seat Toledo. Et c’est essentiellement le cliché qui subsiste aux yeux de nos marchés : des plagiats. Pour autant, Chery est le plus grand exportateur automobile chinois (présence en Afrique, Asie du Sud-Est ou Amérique latine) et codétient la marque Quoros, qui se targuait de pouvoir vendre ses modèles en Europe.

Revenons au Chery Tiggo Sport Coupe Concept SUV : outre sa belle livrée grise, il se distingue par une face avant dynamique et une calandre en nid d’abeilles (on a dit sport), des flancs et des ailes sculptées (on a dit SUV), et un pavillon fuyant et bas (on a dit coupé). Alors coupons le style par quelques bandes lumineuses, ajoutons un groupe propulseur électrique puisque le concept Tiggo SCC sera aussi décliné, quand il arrivera en Europe, en trois motorisations propres : hybride, plugin hybride et full électrique.

Selon Chery, la version la plus rapide sera celle dotée de la motorisation Plug-in Hybrid. Elle pourrait atteindre les 200 km/h sans difficulté et  claquer le 0 à 100 km/h en 6 secondes. La consommation moyenne officielle NEDC est annoncée pour  1.5 L/100 km.
Chery annonce aussi que la batterie peut être chargée à 80% en 30 minutes et qu’elle le sera complètement à partir d’une installation domestique 220V en seulement 4h00 de temps, ce qui parait peu.

On accède à bord via des portes antagonistes qui dévoilent un habitacle à la fois futuriste et minimaliste : des écrans, des sièges flottants et l’inévitable mode autonome. Chery va plus loin : en cas de conduite autonome, le volant peut servir à jouer aux jeux vidéos. On n’arrête pas le progrès !

 

 


Commentaires

Plus d'articles