La star du stand, c’est elle ! La Volkswagen Polo sixième du nom fait sa première sortie publique sous les spots du salon de Francfort.

Présentée à la fin du mois de juin, la nouvelle Polo s’exhibe à Francfort dans de multiples versions parmi lesquelles les très « méchantes » R-Line et GTI.

Évolution

Comme à chaque renouvellement chez VW, pas de révolution stylistique. La recette reste la même et le dessin global n’évolue que très timidement. Sur cette 6ème génération, le profil et la face arrière sont très similaires à ceux de l’actuelle Polo, seule la partie avant évolue plus en profondeur.

Le rapprochement avec la Golf est indéniable, la Polo profite d’ailleurs de cette nouvelle itération pour s’en rapprocher également par la taille puisqu’elle gagne 8 centimètres en longueur. L’empattement progresse quant à lui de 9.4 centimètres, profitant ainsi à l’habitabilité aux places arrière qui gagnent aussi 7 centimètres en largeur aux coudes. Merci à la nouvelle plateforme MQB A0.

Passage à la couleur

On l’a vu avec le T-Roc, Volkswagen semble avoir trouvé où était rangé le pot de crayons de couleurs que ses designers avaient égaré depuis un certain temps. A l’extérieur, mais surtout à l’intérieur, la Volkswagen Polo 6 propose une palette de personnalisation jusqu’alors inédite.

Un large bandeau coloré peut égayer la planche de bord, la console centrale ainsi que les contre-portes, de quoi se passer de la traditionnelle ambiance noir/noir foncé. Riche idée !

Pour les inconditionnels des ambiances sombres, rassurez-vous, il est toujours possible d’opter pour du noir, comme dans la version GTI qui propose une harmonie plus triste, mais aussi plus sportive avec des surpiqûres rouges ça et là en plus de l’incontournable sellerie à carreaux « Jacky ».

Toutes les informations sur la gamme Polo sont à retrouver dans le très complet article de Frédéric.

Crédits photos : Romain Bresadola pour TheAutomobilist.fr


Commentaires

Plus d'articles